Épidémie de Covid-19 en Isère : retour sur trois mois de gestion de crise

sep article

 

INFOGRAPHIE – Premier bilan après trois mois d’épidémie de Covid-19 en Auvergne-Rhône-Alpes. Place Gre’net fait le point sur l’évolution du nombre de cas et d’hospitalisations, les suivis à domicile et sur la situation au CHU de Grenoble.

 

 

Voilà maintenant trois mois que la France doit faire face à l’épidémie de Covid-19 qui s’est déclarée fin janvier. Très vite, la région Auvergne-Rhône-Alpes a connu ses premiers cas avec l’apparition d’un cluster aux Contamines-Montjoie, en Haute-Savoie, le 8 février dernier.

 

Loading...

Loading…

 

Le Chuga aux commandes contre le Covid-19

 

Pour faire face au mieux à l’arrivée de la vague épidémique, la préfecture de la région Auvergne Rhône Alpes a désigné le Chuga comme établissement de référence. Et ce dès le 28 février, alors qu’aucun cas n’était encore enregistré en Isère.

 

Pour faire face au Covid-19, le CHU de Grenoble a augmenté de 80% sa capacité d'accueil en réanimation. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net

Pour faire face au Covid-19, le CHU de Grenoble a augmenté de 80% sa capacité d’accueil en réanimation. © Anissa Duport-Levanti – Place Gre’net

À partir de là, le centre hospitalier a coordonné la répartition des prises en charge entre les hôpitaux – aussi bien publics que privés – et la médecine de ville. Objectif : limiter au maximum la contamination.

 

Grâce à une bonne organisation et un nombre de cas plus faible qu’ailleurs, le CHU de Grenoble a même pu venir en aide à d’autres territoires.

 

Il a notamment accueilli dix malades lors d’un transfert de quarante patients en provenance de la région Bourgogne-Franche-Comté. Et envoyé 19 soignants en renfort dans le Grand-Est et l’Île-de-France.

 

Loading...

Loading…

 

 

La grosse vague de cas évitée

 

Au plus fort de la crise, le 5 avril, le CHU n’a enregistré que 130 hospitalisations liées au Covid-19. Et le 17 avril, la direction de l’hôpital annonçait que le pic épidémique était passé à Grenoble. Finalement, la vague annoncée a été moins forte que prévue, notamment grâce au confinement globalement bien respecté dans l’agglomération.

 

Comme le reste de la France, Grenoble a fait face au manque de masques. Mais les dons de particuliers, de pharmacies, d’entreprises et de collectivités, puis les réapprovisionnements de l’État ont permis d’éviter une importante pénurie.

 

Anissa Duport-Levanti

 

Grenoble au cœur de l’innovation médicale anti-Covid

 

L’agglomération est à la pointe des innovations au niveau médical. Le CHU de Grenoble fait partie de l’essai Discovery et teste des traitements contre la réponse immunitaire excessive.

 

Les bulles étanches développées par GSCOP et les médecins du Samu permettent d'isoler les patients covid-19. © Nicolas Beraud

Les bulles étanches développées par GSCOP. © Nicolas Beraud

Des bulles d’isolement sont également en cours de développement et constituent une première mondiale.

 

De plus, le synchrotron épaule les chercheurs qui luttent contre le Covid-19, et le CEA de Grenoble a fabriqué un respirateur à bas coût qui sera bientôt disponible.

 

Comptoir de prêt retour : reprise du prêt de documents dans les bibliothèques municipales de Grenoble le 27 mai 2020
commentez lire les commentaires
9528 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.