Dons d’entreprises, achats des collectivités, fabrication improvisée… Les masques affluent au CHU

sep article



 

EN BREF – Alors que les renforts en matière d’équipements de protection arrivent au compte-gouttes, la solidarité s’organise dans les territoires. À Grenoble, la Compagnie de chauffage a fait un don de 10 000 masques chirurgicaux et 1 000 masques FFP2 au CHU. Et, derrière, la Ville de Grenoble, le Département de l’Isère et la Région Auvergne Rhône-Alpes annoncent participer à l’effort commun.

 

 

Personnel soignant du CHU de Grenoble. © Léa Raymond - placegrenet.fr

Au CHU de Grenoble, le per­son­nel dis­pose désor­mais de deux masques par jour et par per­sonne © Léa Raymond – placegrenet.fr

Après le sys­tème D des masques en tissu faits mai­son, et dans l’at­tente de réap­pro­vi­sion­ne­ments régu­liers et suf­fi­sants en équi­pe­ments de pro­tec­tion, la soli­da­rité s’or­ga­nise. La Compagnie de chauf­fage de l’aire gre­no­bloise (CCIAG) a ainsi fait don de 10 000 masques chi­rur­gi­caux – ou FFP1 – et 1 000 masques FFP2 au CHU de Grenoble.

 

De quoi voir venir en atten­dant mieux et plus ? Le per­son­nel du centre hos­pi­ta­lier de Grenoble dis­pose désor­mais de deux masques, qu’ils soient chi­rur­gi­caux ou FFP2 en fonc­tion de leur expo­si­tion, par jour et par per­sonne. C’est mieux qu’­hier – un masque par per­son­nel et par jour – mais encore en-deçà des pré­co­ni­sa­tions. Au stade 3 de la pan­dé­mie, les recom­man­da­tions sont de trois masques par jour et par soi­gnant.

 

 

Le Département va acheter 312 000 masques au CHU, la Région 3 millions

 

Quid de l’ap­pel lancé sur Facebook par la Coordination logis­tique Covid-19 Région gre­no­bloise ? 40 000 masques auraient d’ores et déjà été col­lec­tés, selon le maire de Grenoble Éric Piolle qui s’est fait écho de l’i­ni­tia­tive, de même que Gre Mag. « Il faut saluer ce monde d’entrepreneurs et d’in­gé­nieurs qui ont monté ce réseau », a‑t-il insisté en pré­ci­sant que les masques col­lec­tés étaient pla­cés sous l’au­to­rité de l’ARS. « On ne fait pas nos propres règles ! »

 

Devant les urgences du CHU de Grenoble, 18 mars 2020. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net

Devant les urgences du CHU de Grenoble, 18 mars 2020. © Anissa Duport-Levanti – Place Gre’net

 

Progressivement, des ini­tia­tives se mettent ainsi en place pour pal­lier le retard à l’al­lu­mage alors que les stocks de masques en France étaient au plus bas. Ainsi, le Département de l’Isère a‑t-il, de son côté, annoncé s’as­so­cier au CHU de Grenoble pour ache­ter 312 000 masques afin d’an­ti­ci­per les besoins à venir.

 

Côté Région Auvergne-Rhône-Alpes, c’est l’a­chat de trois mil­lions de masques qu’an­nonce son pré­sident Laurent Wauquiez. Un achat réa­lisé en par­te­na­riat avec des col­lec­ti­vi­tés locales, pré­cise l’élu. Dans le détail : « Un mil­lion de masques FFP2 et 2 mil­lions de masques chi­rur­gi­caux ».

 

À cet achat viennent enfin s’a­jou­ter 150 000 masques réuti­li­sables, en tissu, fabri­qués par des entre­prises régio­nales recon­ver­ties pour l’oc­ca­sion… quand bien même leur effi­ca­cité est incer­taine. Éric Piolle sou­ligne que des Grenoblois y contri­buent éga­le­ment. Y com­pris les cos­tu­mières du théâtre muni­ci­pal. Pour un usage médi­cal ? « Nous sommes en train de réflé­chir à ce que nous en ferons », répond le maire.

 

Patricia Cerinsek avec Florent Mathieu

 

 

LE CHU EN APPELLE AUX DONS

 

Coronavirus : cinq patients britanniques hospitalisés au CHU Grenoble-AlpesChuga Hopital Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net

Chuga Hopital Grenoble © Florent Mathieu – Place Gre’net

Le CHU Grenoble Alpes ne manque pas seule­ment d’é­qui­pe­ments de pro­tec­tion. L’hôpital a lancé un appel à la géné­ro­sité du public via son fonds de dota­tion. Pour amé­lio­rer les condi­tions de tra­vail du per­son­nel mais aussi accom­pa­gner les patients hos­pi­ta­li­sés pen­dant le confi­ne­ment. Ou encore finan­cer la recherche sur les trai­te­ments contre le Covid-19.

… de même que l’union nationale de l’aide

 

L’antenne isé­roise de l’Union natio­nale de l’aide, des soins et des ser­vices à domi­cile (Una) lance elle aussi un appel aux dons. L’association, qui compte plus de 1 300 sala­riés et accom­pagne plus de 7 000 béné­fi­ciaires en Isère, manque de masques de pro­tec­tion mais aussi de gel hydro­al­coo­lique et de gants de pro­tec­tion. (contact@una-isere.com).

 

Festival du film France Nature Environnement
commentez lire les commentaires
4456 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Je suis un par­ti­cu­lier, je sou­haite mettre mes com­pe­tences en cou­ture au ser­vice des hopi­taux. Je pos­sède le maté­riel, mais pas les four­ni­tures (tissu, gar­nis­sage, élas­tiques). Je suis dis­po­sée à coudre des masques ou des blouses.
    Si vous pos­sé­dez le néces­saire, je vous prie de m’in­di­quer la marche à suivre.

    sep article