Coronavirus : cinq patients britanniques hospitalisés au CHU Grenoble-Alpes

sep article

 

EN BREF – Un Britannique de retour de Singapour a transmis le coronavirus à certains de ses proches durant un séjour avec eux, fin janvier, dans un chalet de la station des Contamines-Montjoie, en Haute-Savoie. Onze personnes ont été hospitalisées, dont cinq au CHU de Grenoble. Aucun de ces cas ne présente toutefois de caractère de gravité, selon la ministre de la Santé.

 

 

Coronavirus : cinq patients britanniques hospitalisés au CHU Grenoble-AlpesChuga Hopital Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net

Les cinq patients contaminées par le coronavirus ont été prises en charge au CHU de Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Il s’agit d’un cas de « cluster », c’est-à-dire une infection regroupant des personnes autour d’un même cas initial, en l’occurrence les membres d’une même famille.

 

Le Britannique qui a transmis le coronavirus à ses proches revenait d’un voyage à Singapour, où il l’aurait attrapé fin janvier. Il est depuis retourné en Angleterre et n’est pas comptabilisé dans les personnes prises en charge.

 

 

Des cas sans gravité selon Agnès Buzyn

 

Au total, onze personnes dont un enfant ont été hospitalisées dans la nuit de vendredi à samedi 8 février. Cinq l’ont été au CHU de Grenoble, où elles sont actuellement prises en charge.

 

Agnès Buzyn, ministre de la santé, DR.

Agnès Buzyn, ministre de la santé, DR.

Mais seules trois d’entre elles ont été positivement diagnostiquées comme atteintes du coronavirus.

 

Ces cas ne présentent toutefois « aucun signe de gravité », a indiqué la ministre de la Santé Agnès Buzyn, se voulant rassurante.

 

Les six autres patients ont été admis en observation dans des hôpitaux de Lyon et Saint-Étienne afin de surveiller leur état.

 

 

Un numéro vert mis en place

 

Eau dans les Alpes

Le torrent du Bon-Nant aux Contamines-Montjoie. DR

Ces ressortissants britanniques avaient tous séjourné dans deux chalets de la station des Contamines-Montjoie, en Haute-Savoie.

 

« Ils [les chalets, ndlr] sont actuellement en cours de désinfection par les services de l’ARS », a indiqué le maire de la station, qui appelle la population locale à ne pas paniquer.

 

Un numéro vert d’information a par ailleurs d’ores et déjà été mis en place pour les personnes qui auraient pu entrer en contact avec la famille britannique : le 0 800 100 379. Agnès Buzyn a également annoncé l’ouverture d’un numéro vert national.

 


La suite des opérations va consister à déterminer les moyens de transports utilisés par les personnes contaminées. Le but est de s’assurer que les voyageurs ayant été à leur contact vont bien. En attendant, les autorités sanitaires françaises et britanniques travaillent déjà main dans la main pour retracer le trajet du Britannique à l’origine des contaminations.

 

 

L’enfant contaminé par le coronavirus a fréquenté deux écoles

 

Autre point crucial : l’enfant hospitalisé qui a fréquenté deux établissements scolaires, celui des Contamines-Montjoie, où il est résident, et une école à Saint-Gervais-les-Bains. Durant la conférence de presse qui s’est tenue à 14 heures à Annecy, le maire de Saint-Gervais s’est montré rassurant. « Il n’a été en contact qu’avec cinq autres enfants lors de son cours de français, et pas avec la totalité des enfants de l’école », a-t-il tenu à préciser.

 

Une salle de classe. © Joël Kermabon - placegrenet.fr

Une salle de classe. © Joël Kermabon – placegrenet.fr

Le directeur de l’agence régionale de santé (ARS) a toutefois annoncé que les deux écoles seraient fermées la semaine prochaine afin de mener « de plus grandes investigations et d’avoir le temps d’analyser la situation ».

 

Le CHU de Grenoble rappelle de son côté qu’en cas de fièvre après un retour de Chine, il convient de « contacter directement le Samu en appelant le 15 et ne pas se rendre chez son médecin traitant ou aux urgences, pour éviter une potentielle contamination ». Le CHU fonctionne normalement et l’accueil des patients n’est pas perturbé.

 

Anissa Duport-Levanti

 

commentez lire les commentaires
9445 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.