Hémicycle de l'assemblée nationale CC-BY-SA 3.0 Richard Ying et Tangui Morlier

Législatives 2024 : Front popu­laire, Renaissance, LR, RN… Les pre­mières can­di­da­tures confir­mées en Isère

Législatives 2024 : Front popu­laire, Renaissance, LR, RN… Les pre­mières can­di­da­tures confir­mées en Isère

FOCUS – À deux jours de la date limite de dépôt des can­di­da­tures, dimanche 16 juin 2024, les can­di­dats inves­tis pour les élec­tions légis­la­tives des 30 juin et 7 juillet sont dévoi­lés pro­gres­si­ve­ment. Front popu­laire, Renaissance, LR (sou­te­nus par la fédé­ra­tion de l’Isère ou par l’al­liance des droites Ciotti-RN), Rassemblement natio­nal… Tour d’ho­ri­zon des noms confir­més dans les dix cir­cons­crip­tions iséroises.

Le coup de ton­nerre de la dis­so­lu­tion de l’Assemblée natio­nale, annon­cée par Emmanuel Macron au soir des élec­tions euro­péennes, dimanche 9 juin 2024, a fait souf­fler un vent de panique dans les par­tis. Lesquels ont eu moins d’une semaine pour inves­tir leurs can­di­dats pour les légis­la­tives anti­ci­pées des 30 juin et 7 juillet, le dépôt des can­di­da­tures étant clos dimanche 16 juin. En Isère, on com­mence néan­moins à y voir plus clair dans les dix circonscriptions.

Législatives 2024 : les premières candidatures confirmées en Isère

L’Isère enverra dix dépu­tés à l’Assemblée natio­nale au soir du 7 juillet 2024. DR

La gauche, réunie sous la ban­nière du Front popu­laire, par­vien­dra-t-elle à gar­der la main­mise sur le Sud-Isère ? La majo­rité pré­si­den­tielle (Renaissance-MoDem) conser­vera-t-elle ses quatre dépu­tés ? Les Républicains sur­vi­vront-ils au conflit fra­tri­cide ini­tié par Éric Ciotti ? Alexis Jolly verra-t-il d’autres dépu­tés RN isé­rois le rejoindre au Palais Bourbon ? Les enjeux ne manquent pas dans ces légis­la­tives par­ti­cu­liè­re­ment indécises.

Front popu­laire : des dépu­tés sor­tants réin­ves­tis, le dilemme Élisa Martin

Le Nouveau Front popu­laire – qui ras­semble notam­ment LFI, EELV, le PCF, le PS ou encore Place publique – a décidé de sou­te­nir majo­ri­tai­re­ment les dépu­tés sor­tants ayant per­mis à la gauche de conqué­rir quatre des cinq cir­cons­crip­tions du Sud-Isère en 2022, sous l’é­ti­quette Nupes. Trois d’entre eux ont ainsi déjà été réinvestis.

Législatives 2024 : les premières candidatures confirmées en Isère

La dépu­tée sor­tante Cyrielle Chatelain (EELV) et son sup­pléant Alban Rosa (LFI), de nou­veau can­di­dats dans la 2e cir­cons­crip­tion, lancent leur cam­pagne ven­dredi 14 juin, à 19 heures, au parc de la mai­rie d’Eybens. © Page Facebook de Cyrielle Chatelain

C’est le cas de Cyrielle Chatelain (EELV), can­di­date à sa réélec­tion dans la 2e cir­cons­crip­tion. L’ex-pré­si­dente du groupe par­le­men­taire éco­lo­giste lan­cera d’ailleurs sa cam­pagne ven­dredi 14 juin, à 19 heures, au parc de la mai­rie d’Eybens. Dans la 4e cir­cons­crip­tion, Marie-Noëlle Battistel (PS), dépu­tée depuis 2010 et réélue en 2012, 2017 et 2022, bri­guera, elle, un nou­veau man­dat. Jérémie Iordanoff (EELV), qui avait per­mis à la gauche de reprendre la 5e cir­cons­crip­tion, ten­tera éga­le­ment de récidiver.

Législatives 2024 : les premières candidatures confirmées en Isère

Marie-Noëlle Battistel brigue un nou­veau man­dat dans son bas­tion de la 4e cir­cons­crip­tion. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Reste le cas épi­neux d’Élisa Martin (LFI). La dépu­tée sor­tante est repar­tie en cam­pagne dans la 3e cir­cons­crip­tion. Mais sa pos­sible mise en cause, dans l’en­quête pour “concus­sion” et “recel de délit” ouverte par le par­quet, rebat les cartes. D’où la concur­rence de Maude Wadelec, élue insou­mise à Grenoble (ex-membre de la majo­rité Piolle), qui s’est posi­tion­née comme can­di­date poten­tielle. La lutte n’est tou­te­fois pas seule­ment interne à LFI puisque le PS reven­dique lui aussi la cir­cons­crip­tion, son­geant notam­ment à impo­ser le conseiller régio­nal Stéphane Gemmani.

Dans les autres cir­cons­crip­tions isé­roises (la pre­mière et celles de la moi­tié nord du dépar­te­ment), les dis­cus­sions sont tou­jours en cours dans les états-majors. Des négo­cia­tions qui débou­che­ront sur l’an­nonce des can­di­da­tures d’ici la fin du week-end – on a déjà appris, ven­dredi 14 juin, celle de l’é­co­lo­giste Cécile Michel dans la 8e circonscription.

Renaissance : Olivier Véran et Émilie Chalas offi­ciel­le­ment candidats

Après avoir réa­lisé un quasi grand che­lem en 2017, rem­por­tant neuf des dix cir­cons­crip­tions du dépar­te­ment, la majo­rité pré­si­den­tielle (Renaissance-MoDem) avait dû en céder plus de la moi­tié en 2022, conser­vant quatre dépu­tés en Isère. Des man­dats qu’elle ten­tera a minima de recon­duire, grâce aux mêmes candidatures.

Olivier Véran repart en cam­pagne, can­di­dat dans la 1re cir­cons­crip­tion, dont il est le député sor­tant. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Principal poids lourd isé­rois chez les macro­nistes, Olivier Véran a confirmé qu’il était can­di­dat à sa réélec­tion dans la 1re cir­cons­crip­tion. Député depuis 2012 – alors sup­pléant de Geneviève Fioraso (PS) -, il avait été réélu en 2017 et 2022, cette fois sous l’é­ti­quette LREM1aujourd’­hui Renaissance. Une fonc­tion qu’il avait dû délais­ser lors de ses nomi­na­tions comme ministre de la Santé ou porte-parole du gou­ver­ne­ment, avant de retrou­ver son siège en jan­vier 2024.

Autre figure locale de la majo­rité, Émilie Chalas a elle aussi été inves­tie dans la 3e cir­cons­crip­tion. Élue dépu­tée lors de la vague macro­niste de 2017, la patronne de Renaissance 38 avait ensuite été bat­tue par Élisa Martin (LFI) au second tour des légis­la­tives 2022. Une rivale qu’Émilie Chalas pour­rait bien retrou­ver sur sa route cette année, pour un duel qui s’an­nonce croustillant.

Législatives 2024 : les premières candidatures confirmées en Isère

Emilie Chalas se pré­sente dans la 3e cir­cons­crip­tion… Pour un duel avec Elisa Martin ? © Florent Mathieu – Place Gre’net

Parmi les can­di­da­tures confir­mées dans le reste de l’Isère, citons les dépu­tées sor­tantes Caroline Abadie (Renaissance), Élodie Jacquier-Laforge (MoDem) et Marjolaine Meynier-Millefert (Renaissance), res­pec­ti­ve­ment dans les 8e, 9e et 10e cir­cons­crip­tions. Et dans la 6e, l’an­cienne dépu­tée Cendra Mottin (Horizons) ten­tera de recon­qué­rir le siège que lui avait ravi Alexis Jolly (RN) en 2022.

Les Républicains se déchirent entre can­di­da­tures pro et anti Ciotti

En se disant favo­rable, mardi 11 juin, à une « alliance des droites » entre LR et le RN, Éric Ciotti a pro­vo­qué une crise ouverte chez Les Républicains, avec l’ex­clu­sion par les cadres du parti du pré­sident déchu – déci­sion contes­tée par ce der­nier. Un mini-séisme dont les secousses se res­sentent en Isère.

Yannick Neuder, pré­sident des LR 38, a affi­ché la cou­leur après l’an­nonce d’Éric Ciotti, dont il a demandé la démis­sion. Ouvertement hos­tile à tout accord avec l’ex­trême droite, le député LR sor­tant (le seul en Isère) de la 7e cir­cons­crip­tion, can­di­dat à sa réélec­tion, a ainsi dévoilé, ven­dredi 14 juin, les neuf autres can­di­da­tures pré­sen­tées : Nathalie Béranger (1re), Raphaële de Carvalho (2e), Coline Genevois (3e), Alexandra Veyret (4e), Dominique Escaron (5e), Annie Pourtier (6e), Jean-Claude Lassalle (8e), Héloïse Baradel (9e) et Aurélien Lepretre (10e).

Hostile à l’al­liance des droites avec le RN, Yannick Neuder, député sor­tant et patron de LR 38, entend bien pré­sen­ter dix can­di­dats face au parti lepé­niste. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Mais du côté de l’al­liance des droites (RN et LR pro Ciotti), trois des dix can­di­dats de la liste sont bien membres des Républicains. Parmi eux, Alexandre Lacroix (1re cir­cons­crip­tion) a navi­gué des Jeunes Républicains à Reconquête, avant d’adhé­rer de nou­veau à LR récem­ment. Tout comme lui, Anne-Marie Malandrino por­tera les cou­leurs du nou­vel atte­lage dans la 4e circonscription.

Le troi­sième nom est, lui, peut-être le plus emblé­ma­tique. Il s’a­git en effet d’Hanane Mansouri, ancienne pré­si­dente des Jeunes Républicains 38 et mili­tante de l’Uni, dans la 8e cir­cons­crip­tion. Une prise de choix pour Éric Ciotti et le RN. Elle fera face à Jean-Claude Lassalle, sou­tenu, lui ; par LR 38, dans un com­bat fratricide.

Le RN vise quatre ou cinq dépu­tés en Isère

En 2022, Alexis Jolly avait créé l’é­vè­ne­ment en deve­nant le pre­mier député RN isé­rois. Comme prévu, le conseiller régio­nal et ancien patron du RN 38 ten­tera bien la passe de deux dans la 6e cir­cons­crip­tion, espé­rant être accom­pa­gné par d’autres élus lepé­nistes sur les bancs de l’Assemblée nationale.

Seul député sor­tant RN de l’Isère, Alexis Jolly est de nou­veau can­di­dat dans la 6e cir­cons­crip­tion. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Outre Alexis Jolly et les trois Républicains pro Ciotti pré­ci­tés, les autres can­di­dats de la liste d’u­nion des droites – tous membres du RN – sont déjà connus : Édouard Robert (2e cir­cons­crip­tion, Christel Dupré (3e), Frédérique Schrieber (5e), Benoit Auguste (7e), Céline Bène (9e) et Thierry Perez (10e).

Ce der­nier, actuel délé­gué dépar­te­men­tal du RN 38, ne cache d’ailleurs pas les grandes ambi­tions du parti de Marine Le Pen et Jordan Bardella pour ces légis­la­tives. Il vise ainsi la vic­toire dans quatre voire cinq cir­cons­crip­tions en Isère, comme il l’a­vait annoncé dès sa prise de fonc­tion. Avec une atten­tion spé­ci­fique por­tée au Nord-Isère, terres qui lui sont par­ti­cu­liè­re­ment favo­rables depuis déjà plu­sieurs années.

D’autres listes pré­sentent des can­di­da­tures en Isère

Éclipsés par les listes domi­nantes des prin­ci­pales forces poli­tiques, d’autres par­tis ou mou­ve­ments ten­te­ront d’exis­ter média­ti­que­ment et élec­to­ra­le­ment, grâce à leurs can­di­da­tures, lors de ces légis­la­tives anticipées.

Exemple avec Lutte ouvrière qui, fidèle à son habi­tude, pré­sen­tera des can­di­dats dans les dix cir­cons­crip­tions isé­roises. Il s’a­git de Rémi Adam (1re cir­cons­crip­tion), Chantal Gomez (2e), Catherine Brun (3e), Alain Ziegler (4e), Christine Tulipe (5e), Denise Gomez (6e), Bruno Perrodin (7e), Jacques Lacaille (8e), Claude Detroyat (9e) et Clément Bordes (10e).

À l’autre extré­mité de l’é­chi­quier poli­tique, Reconquête doit affron­ter les divi­sions issues de la que­relle entre Éric Zemmour et Marion Maréchal, exclue du parti pour avoir prôné l’al­liance avec le RN. Illustration en Isère où dans la 8e cir­cons­crip­tion, par exemple, son seul élu à Vienne, Adrien Rubagotti, a refusé d’être investi par Reconquête… qui pour­rait pour­tant dési­gner un can­di­dat. Les inten­tions du mou­ve­ment res­tent néan­moins assez incer­taines à ce stade.

Si peu de noms ont été offi­cia­li­sés à ce stade dans les « petits par­tis », notons que le Parti ani­ma­liste, qui avait pré­senté une liste aux euro­péennes, a cette fois été contraint de renon­cer. La faute essen­tiel­le­ment à un délai trop court pour trou­ver les finan­ce­ments nécessaires.

Manuel Pavard

Auteur

2 réflexions sur « Législatives 2024 : Front popu­laire, Renaissance, LR, RN… Les pre­mières can­di­da­tures confir­mées en Isère »

  1. Et de même que leur score a été ignoré aux Européennes, on ignore de men­tion­ner les deux can­di­dats Equinoxe, jeune parti trans­par­ti­san de jeunes… Difficile, l’ob­jec­ti­vité et la com­plé­tude de l’info !

    sep article
  2. Honte au PS d’a­voir rejoint LFI.
    Honte à LFI de ne pas avoir écarté Elisa Martin, mal­gré la concussion.
    Honte à la mésal­liance PS LFI d’a­voir validé la can­di­da­ture d’Elisa Martin.
    Double honte à celles et ceux qui met­tront un bul­le­tin Elisa Martin dans l’urne.

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Législatives anticipées: la gauche iséroise appelle à l'union... avec quelles concrétisations sur le terrain?
Législatives anti­ci­pées : la gauche isé­roise appelle à l’u­nion… avec quelles concré­ti­sa­tions sur le terrain ?

FLASH INFO - En Isère comme au niveau national, des voix se sont fait entendre pour réclamer l'union entre les formations de gauche, à l'occasion Lire plus

"Je vais assumer plus clairement ma sensibilité social-démocrate": Émilie Chalas candidate sur la troisième circonscription de l'Isère
« Je vais assu­mer plus clai­re­ment ma sen­si­bi­lité social-démo­crate » : Émilie Chalas can­di­date sur la 3e cir­cons­crip­tion de l’Isère

FOCUS - Émilie Chalas annonce avoir reçu l'investiture de la majorité présidentielle pour se porter candidate aux élections législatives sur la troisième circonscription de l'Isère. Lire plus

Après avoir quitté la majorité grenobloise, Maude Wadelec annonce sa candidature sur la troisième circonscription de l'Isère
Après avoir quitté la majo­rité gre­no­bloise, Maude Wadelec annonce sa can­di­da­ture sur la troi­sième cir­cons­crip­tion de l’Isère

FLASH INFO - La conseillère municipale de Grenoble Maud Wadelec, qui a récemment quitté les rangs de la majorité sans donner d'explications officielles, a annoncé Lire plus

Largement en tête en Isère au soir des européennes, le RN peut-il remporter de nouvelles circonscriptions?
Largement en tête en Isère au soir des euro­péennes, le RN peut-il rem­por­ter de nou­velles circonscriptions ?

FOCUS - Soirée pleine de surprise le 9 juin 2024, à l'annonce des résultats des élections européennes. Si les scores des différentes formations sont proches Lire plus

Le député (et neurologue) Olivier Véran annonce se tourner vers la médecine esthétique... pour mieux soigner son image?
Le député (et neu­ro­logue) Olivier Véran se tourne vers la méde­cine esthé­tique… au détri­ment de son image ?

FOCUS - Dans un article - entretien du Figaro, Olivier Véran annonce reprendre la pratique de la médecine... en se tournant vers les soins esthétiques Lire plus

Deuxième tour des législatives 2022, bureau de vote Elisée Chatin, à Grenoble, dimanche 19 juin 2022 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

FOCUS ET RÉACTIONS EN VIDÉO – Fin du suspense au soir du dimanche 19 juin 2022, alors que les urnes ont livré leurs résultats du Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !