Législatives 2024 : mani­fes­ta­tion uni­taire et inter­syn­di­cale « contre l’ex­trême droite » samedi 15 juin à Grenoble

Législatives 2024 : mani­fes­ta­tion uni­taire et inter­syn­di­cale « contre l’ex­trême droite » samedi 15 juin à Grenoble

EN BREF – À deux semaines du pre­mier tour des légis­la­tives anti­ci­pées, des mani­fes­ta­tions « contre l’ex­trême droite » sont pré­vues par­tout en France, samedi 15 juin 2024. À Grenoble, l’in­ter­syn­di­cale (CGT, CFDT, Unsa, FSU, Solidaires, UEG, Unef) appelle à défi­ler à par­tir de 14 heures, au départ de l’a­ve­nue Alsace-Lorraine, avec le sou­tien d’as­so­cia­tions et par­tis de gauche.

Depuis l’an­nonce de la dis­so­lu­tion de l’Assemblée natio­nale, dimanche 9 juin 2024, par Emmanuel Macron, entraî­nant l’or­ga­ni­sa­tion d’é­lec­tions légis­la­tives anti­ci­pées les 30 juin et 7 juillet, des ras­sem­ble­ments « contre l’ex­trême droite » se sont tenus tout au long de la semaine à Grenoble. Un tour de chauffe avant la grande mani­fes­ta­tion uni­taire et inter­syn­di­cale pré­vue samedi 15 juin, à par­tir de 14 heures, entre l’a­ve­nue Alsace-Lorraine et la place de Verdun.

Grenoble : manifestation unitaire contre l'extrême droite

Plusieurs ras­sem­ble­ments « contre l’ex­trême droite » ont eu lieu rue Félix-Poulat, à Grenoble, depuis l’an­nonce de la dis­so­lu­tion de l’Assemblée natio­nale, dimanche 9 juin. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Comme par­tout en France, une large union syn­di­cale et poli­tique s’est consti­tuée en Isère – où des mani­fes­ta­tions étaient éga­le­ment pro­gram­mées à La Tour-du-Pin et Vienne, à 11 heures. Syndicats de sala­riés (CGT, CFDT, Unsa, FSU, Solidaires) et étu­diants (UEG et Unef) ont ainsi lancé l’ap­pel com­mun à la mobi­li­sa­tion, sou­te­nus par de nom­breux col­lec­tifs et asso­cia­tions ainsi que par les par­tis de gauche réunis sous la ban­nière du Nouveau Front populaire.

« Les orga­ni­sa­tions syn­di­cales alertent depuis des années sur la crise sociale et démo­cra­tique qui tra­verse notre pays », indique le texte de l’ap­pel natio­nal com­mun. « Une poli­tique qui tourne le dos au social et qui crée le déclas­se­ment », déplorent les syn­di­cats, citant « l’a­ban­don de nos indus­tries et de nos ser­vices publics, le pas­sage en force contre la mobi­li­sa­tion his­to­rique contre la réforme des retraites, l’absence de pers­pec­tives de pro­grès et la bana­li­sa­tion des thèses racistes ».

Emmanuel Macron « prend une lourde responsabilité »

Tous ces élé­ments « consti­tuent le ter­reau sur lequel l’extrême droite pros­père », aver­tissent-ils. Avant d’at­ta­quer Emmanuel Macron : « En déci­dant de dis­soudre l’Assemblée natio­nale, et d’organiser des élec­tions légis­la­tives en trois semaines, après les pre­miers départs en vacances et à la veille des Jeux olym­piques, le pré­sident de la République prend une lourde res­pon­sa­bi­lité. »

Grenoble : manifestation unitaire contre l'extrême droite

Si les syn­di­cats étu­diants et lycéens étaient à l’i­ni­tia­tive des mobi­li­sa­tions durant la semaine, c’est cette fois une large inter­syn­di­cale qui a lancé l’ap­pel à la mani­fes­ta­tion du 15 juin 2024. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Face au risque de vic­toire du RN aux légis­la­tives, l’in­ter­syn­di­cale réclame « un sur­saut démo­cra­tique et social ». Car, à défaut, pré­vient-elle, « l’ex­trême droite arri­vera au pou­voir ». Et les syn­di­cats de mettre en garde sur les pré­cé­dents his­to­riques, mais aussi sur la situa­tion actuelle « en Italie et en Argentine ».

Soulignant la néces­sité de « répondre à l’urgence sociale et envi­ron­ne­men­tale et entendre les aspi­ra­tions des tra­vailleuses et des tra­vailleurs », les orga­ni­sa­tions syn­di­cales demandent au gou­ver­ne­ment de renon­cer à ses réformes, notam­ment celle de l’as­su­rance chô­mage. Et elles appellent à mani­fes­ter le plus lar­ge­ment pos­sible, ce week-end des 15 et 16 juin, pour « por­ter la néces­sité d’alternatives de pro­grès pour le monde du tra­vail ».

Le par­cours de la mani­fes­ta­tion grenobloise

Le point de ren­dez-vous pour les mani­fes­tants est fixé sur l’a­ve­nue Alsace-Lorraine, pour un départ vers 14 heures. Le cor­tège sui­vra ensuite un par­cours rela­ti­ve­ment clas­sique à Grenoble, en emprun­tant le bou­le­vard Gambetta et la rue Lesdiguières, avant une arri­vée pré­vue devant la pré­fec­ture de l’Isère, place de Verdun.

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Grenoble : 1 500 à 3 000 per­sonnes ras­sem­blées contre l’ex­trême droite, avant une mani­fes­ta­tion spon­ta­née et quelques tensions

FLASH INFO - Entre 1 500 et 3 000 personnes se sont rassemblées lundi 10 juin 2024 au soir, à Grenoble, pour "combattre l'extrême droite", Lire plus

La jeunesse (militante) rassemblée à Grenoble contre le Rassemblement national, entre "peur" et "détermination"
La jeu­nesse mili­tante de gauche réunie à Grenoble contre le Rassemblement natio­nal, entre « peur » et « détermination »

EN BREF - Après un premier mouvement sur le campus lundi 10 juin 2024 au soir, un rassemblement de lycéens et d'étudiants s'est tenu le Lire plus

Largement en tête en Isère au soir des européennes, le RN peut-il remporter de nouvelles circonscriptions?
Largement en tête en Isère au soir des euro­péennes, le RN peut-il rem­por­ter de nou­velles circonscriptions ?

FOCUS - Soirée pleine de surprise le 9 juin 2024, à l'annonce des résultats des élections européennes. Si les scores des différentes formations sont proches Lire plus

Hémicycle de l'assemblée nationale CC-BY-SA 3.0 Richard Ying et Tangui Morlier
Législatives 2024 : Front popu­laire, Renaissance, LR, RN… Les pre­mières can­di­da­tures confir­mées en Isère

FOCUS - À deux jours de la date limite de dépôt des candidatures, dimanche 16 juin 2024, les candidats investis pour les élections législatives des Lire plus

Législatives anticipées: la gauche iséroise appelle à l'union... avec quelles concrétisations sur le terrain?
Législatives anti­ci­pées : la gauche isé­roise appelle à l’u­nion… avec quelles concré­ti­sa­tions sur le terrain ?

FLASH INFO - En Isère comme au niveau national, des voix se sont fait entendre pour réclamer l'union entre les formations de gauche, à l'occasion Lire plus

© Manuel Pavard - Place Gre'net
Présidentielle : entre 1300 et 2000 mani­fes­tants à Grenoble contre l’ex­trême droite et pour la défense des droits et acquis sociaux

REPORTAGE - Entre 1300 et 2000 personnes ont défilé dans le centre-ville de Grenoble, ce samedi 16 avril 2022, contre l'extrême droite et pour la Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !