Reconquête se proclame "premier parti de droite" et présente ses dix candidats aux législatives en Isère

Reconquête, « pre­mier parti de droite », pré­sente ses dix can­di­dats aux légis­la­tives en Isère

Reconquête, « pre­mier parti de droite », pré­sente ses dix can­di­dats aux légis­la­tives en Isère

FOCUS – Malgré une contre-per­for­mance, au regard de ses ambi­tions, lors de la pré­si­den­tielle, le parti Reconquête d’Éric Zemmour se pro­clame aujourd’­hui le « pre­mier parti de droite » de France. Et pré­sente en Isère des can­di­dats pour cha­cune des dix cir­cons­crip­tions, tout en déplo­rant l’ab­sence d’u­nion des forces de droite.

Il se déclare le « pre­mier parti de droite » en France, avec « 2,5 mil­lions d’é­lec­teurs« 1Très pré­ci­sé­ment, 2 485 226. et 120 000 adhé­rents reven­di­qués. Si le mou­ve­ment Reconquête, formé autour de la can­di­da­ture Éric Zemmour, n’a pas obtenu le résul­tat escompté pour la pré­si­den­tielle 2022, il n’en pré­sente pas moins plé­thore de can­di­dats aux légis­la­tives, dont dix en Isère.

De gauche à droite: Hugo Gagnieu, Quentin Feres, Amélie Jullien, Muriel Burgaz, Stéphane Blanchon, Catherine Bolze et Alexandre Lacroix. © Florent Mathieu - Place Gre'net

De gauche à droite : Hugo Gagnieu, Quentin Feres, Amélie Jullien, Muriel Burgaz, Stéphane Blanchon, Catherine Bolze et Alexandre Lacroix. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Premier parti de droite… en fai­sant fi du Rassemblement natio­nal ? Alexandre Lacroix, coor­di­na­teur dépar­te­men­tal de Reconquête, assume. Et ne manque pas de fus­ti­ger la pos­ture d’une Marine Le Pen « ni de gauche, ni de droite », aux orien­ta­tions éco­no­miques proches du… socia­lisme. Les mili­tants isé­rois n’en déplorent pas moins le refus du RN de s’al­lier au parti zem­mou­rien. Paradoxe ? « Les diver­gences éco­no­miques passent après la sou­ve­rai­neté », tranche Alexandre Lacroix.

L’union (impos­sible) des droites ?

« Nous avons lancé une grande démarche d’u­nion [des droites fran­çaises]. Nous avons appelé à voter sans la moindre hési­ta­tion pour Marine Le Pen. Cette main ten­due n’a pas été prise, que ce soit du côté [du RN] ou des Républicains », déplore Alexandre Lacroix. Pour qui une telle confi­gu­ra­tion revient à « faire la courte échelle à une oppo­si­tion [d’ex­trême gauche] extrê­me­ment nocive pour notre pays ».

De gauche à droite: Alexandre Lacroix, Thibault Monnier, Marine Chiaberto, Sandrine Seror, Lucie Tivolle et Isabelle Olivier. © Florent Mathieu - Place Gre'net

De gauche à droite : Alexandre Lacroix, Thibault Monnier, Marine Chiaberto, Sandrine Seror, Lucie Tivolle et Isabelle Olivier. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Parmi les can­di­dats “vedettes” en Isère, figure l’ex-RN Thibaut Monnier qui ne retient pas ses coups contre son ancien parti. Ce proche de Marion Maréchal décrit un parti à la « struc­ture fra­gile », répon­dant ainsi à Alexis Jolly, res­pon­sable RN de l’Isère, qui décri­vait lui-même un parti Reconquête en voie d’ef­fon­dre­ment aux légis­la­tives. Et Thibaut Monnier de dénon­cer encore « des choix liés à du copi­nage de bas étage » dans la dési­gna­tion des can­di­dats. Avant de conclure : « J’espère que les appa­reils sau­ront dis­cu­ter à l’is­sue de ce scrutin ».

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 76 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Florent Mathieu

Auteur

2 réflexions sur « Reconquête, « pre­mier parti de droite », pré­sente ses dix can­di­dats aux légis­la­tives en Isère »

  1. Bonjour
    Nous sommes une asso­cia­tion qui lutte contre un pro­jet éolien sur la com­mune de Saint Lattier (9ième cir­cons­crip­tion, et nous sou­hai­tons vous faire par­ve­nir une lettre ouverte aux can­di­dats aux légis­la­tives. Pouvez vous nous com­mu­ni­quer une adresse mail ou pos­tale afin que nous puis­sions vous trans­mettre ce courrier.
    Respectueusement
    Le Pt de l’as­so­cia­tion BVSL – C.CHAMP

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le nou­veau centre de tri Athanor de La Tronche va trai­ter les déchets de 740 000 habi­tants de la région grenobloise

FOCUS - Le nouveau centre de tri Athanor a officiellement été inauguré mardi 9 juillet 2024 par les sept intercommunalités partenaires pour sa réalisation, depuis Lire plus

Grenoble : deux ex-élus attaquent la déli­bé­ra­tion octroyant un ter­rain de la Ville à moi­tié prix pour un « pseudo-habi­tat participatif »

FOCUS - Le tribunal administratif a examiné, vendredi 5 juillet 2024, le recours déposé par les anciens élus du groupe Ensemble à gauche contre la Lire plus

Le passage en sens unique pour les automobiles sur le cours Berriat de Grenoble (re)fait débat au conseil métropolitain
Cours Berriat à Grenoble : le pas­sage en sens unique a (re)fait débat au conseil métro­po­li­tain… mais se fera

FOCUS - Les aménagements en vue de la réalisation d'une chronovélo sur le tronçon du cours Berriat entre le cours Jean-Jaurès et le pont de Lire plus

Succès du rassemblement place Verdun "pour la démocratie et le progrès social" à l'appel des syndicats
Succès du ras­sem­ble­ment place de Verdun « pour la démo­cra­tie et le pro­grès social » à l’ap­pel des syndicats

FOCUS - Forte affluence sur la place de Verdun de Grenoble mardi 9 juillet à l'appel des syndicats CGT, FSU, Unsa et Solidaires, "pour la Lire plus

"LR collabos", "Mort au fascisme"... Le siège grenoblois des Républicains 38 ciblé par de (nouvelles) dégradations
« LR col­la­bos », « Mort au fas­cisme »… Le siège gre­no­blois des Républicains 38 ciblé par de (nou­velles) dégradations

FLASH INFO - "LR collabos", "sales racistes", "Ciotti T mort" ou encore "mort au fascisme"... Telles sont les amabilités qui ont été inscrites à la Lire plus

La Métropole annonce une recapitalisation (surprise) de 16 millions d'euros du bailleur social Grenoble Habitat
La Métropole annonce une reca­pi­ta­li­sa­tion sur­prise de 16 mil­lions d’eu­ros du bailleur social Grenoble Habitat

FOCUS - La Métropole grenobloise a annoncé avoir trouvé un accord avec la Ville de Grenoble pour une recapitalisation de 16 millions d'euros du bailleur Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !