« Stop au loge­ment cher » : près de 200 per­sonnes mani­festent à Grenoble pour la baisse des loyers et des charges

« Stop au loge­ment cher » : près de 200 per­sonnes mani­festent à Grenoble pour la baisse des loyers et des charges

EN BREF – Près de 200 per­sonnes ont mani­festé ce samedi 30 sep­tembre 2023, à Grenoble, pour exi­ger la baisse des loyers et des charges. Une marche orga­ni­sée dans le cadre d’une jour­née natio­nale de mobi­li­sa­tion contre le loge­ment cher, à l’ap­pel d’une qua­ran­taine d’or­ga­ni­sa­tions. Les mani­fes­tants réclament des mesures fortes de la part des pou­voirs publics pour pro­té­ger les loca­taires et mal-logés, confron­tés à la flam­bée des loyers et des prix de l’énergie.

« En 1973, les loca­taires consa­craient 10 % de leurs reve­nus au loyer, aujourd’­hui c’est près de 30 % en moyenne, et pour beau­coup, c’est plus de la moi­tié des reve­nus… C’est notre plus gros poste de dépenses ! » Le constat, una­ni­me­ment par­tagé, s’ap­pa­ren­tait à du vécu pour la quasi-tota­lité des mani­fes­tants ayant défilé ce samedi 30 sep­tembre 2023, dans les rues du centre-ville de Grenoble, autour de ce mot d’ordre : « Pour la baisse des loyers et des charges ».

Grenoble : une marche pour la baisse des loyers et des charges

Les mani­fes­tants ont défilé der­rière une ban­de­role de tête deman­dant la baisse des loyers et des charges, mot d’ordre prin­ci­pal de cette jour­née d’ac­tion natio­nale. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Près de 200 per­sonnes ont ainsi mani­festé, à l’ap­pel du Dal (Droit au loge­ment) et d’une qua­ran­taine d’autres orga­ni­sa­tions, dans le cadre d’une jour­née natio­nale d’ac­tion contre le loge­ment cher. Une marche reliant deux points sym­bo­liques, avec un départ devant GEG, four­nis­seur d’élec­tri­cité et de gaz, et une arri­vée sur la place de Verdun, devant la pré­fec­ture, afin d’in­ter­pel­ler une nou­velle fois les ser­vices de l’État sur la crise du logement.

« Les gens se retrouvent à choi­sir entre payer leur loyer ou manger »

« Les loyers comme les prix de l’éner­gie ne cessent d’aug­men­ter », a déploré Garance, membre du Dal 38, en réfé­rence aux hausses suc­ces­sives des tarifs de l’élec­tri­cité – le 1er août 2023 puis, à venir, en février 2024 – et à la fin pro­gres­sive du bou­clier tari­faire. « Cette machine à aug­men­ter les loyers et les charges ne fait que mul­ti­plier les expul­sions loca­tives et les gens se retrouvent à choi­sir entre payer leur loyer ou man­ger », a‑t-elle poursuivi.

Grenoble : une marche pour la baisse des loyers et des charges

Au sein du cor­tège, une tente sym­bo­li­sant la dif­fi­culté pour de nom­breuses per­sonnes de se loger décem­ment. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Le Dal main­tient donc tou­jours sa reven­di­ca­tion, « stop aux expul­sions sans relo­ge­ment », et réclame aussi « la fabri­ca­tion de loge­ments sociaux à bas coût et abor­dables », a indi­qué la mili­tante. « Il faut en finir avec le fait que des per­sonnes éli­gibles à un loge­ment social ne puissent même pas accé­der à un loge­ment », a‑t-elle ajouté.

« Le gou­ver­ne­ment pré­fère cri­mi­na­li­ser les locataires »

La plu­part des mani­fes­tants exi­geaient ainsi en prio­rité, d’une part « la baisse des loyers, des charges et la hausse des APL », et d’autre part « la réa­li­sa­tion mas­sive de vrais loge­ments sociaux ». Mais d’autres demandes ont été expri­mées éga­le­ment. Parmi elles, « la taxa­tion des gros patri­moines immo­bi­liers » ou encore « le res­pect des droits des loca­taires et le ren­for­ce­ment des contrôles et sanc­tions contre les bailleurs frau­deurs ».

Avant le départ du défilé, les mani­fes­tants se sont réunis devant les locaux de GEG, afin de mar­quer sym­bo­li­que­ment leur oppo­si­tion à la hausse des tarifs de l’élec­tri­cité. © Page Facebook du Dal 38

Enfin, la loi Kasbarian-Bergé, dite loi « anti-squat », concen­trait elle aussi les cri­tiques. « Plutôt que de réqui­si­tion­ner les loge­ments vacants, le gou­ver­ne­ment pré­fère cri­mi­na­li­ser les loca­taires qui n’ar­rivent plus à payer leur loyer ou les sans-logis qui occupent les biens vacants de gros pro­prié­taires, sim­ple­ment pour se pro­té­ger », a dénoncé un mili­tant, à l’ar­ri­vée devant la préfecture.

Grenoble : une marche pour la baisse des loyers et des charges

Les repré­sen­tants de dif­fé­rentes orga­ni­sa­tions ont pris la parole à l’ar­ri­vée de la mani­fes­ta­tion, sur la place de Verdun. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Plusieurs orga­ni­sa­tions ont d’ailleurs pris la parole lors des dif­fé­rentes inter­ven­tions ponc­tuant le par­cours, du Dal 38 à la Confédération syn­di­cale des familles (CSF), en pas­sant par des loca­taires, l’in­ter-col­lec­tifs des écoles occu­pées, l’as­so­cia­tion Handi-Moi Tout ou un mili­tant du refuge asso­cia­tif de Briançon. Avant de se don­ner ren­dez-vous très pro­chai­ne­ment pour une nou­velle inévi­table mobilisation.

Manuel Pavard

Auteur

Une réflexion sur « « Stop au loge­ment cher » : près de 200 per­sonnes mani­festent à Grenoble pour la baisse des loyers et des charges »

  1. Ils auraient étés ins­pi­rés de dénon­cer la hausse de la taxe fon­cière de 25% par la muni­ci­pa­lité Piolle, plus les 7% de l’e­tat, qui se retrou­vera inévi­ta­ble­ment dans les loyers !

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Grenoble : des solu­tions de relo­ge­ment pour cinq familles occu­pant des écoles, une avan­cée insuf­fi­sante pour le Dal

EN BREF - Après une rencontre, jeudi 22 juin 2023, les services de l'État et de la Ville de Grenoble se sont engagés à reloger Lire plus

Grenoble : le Dal et le col­lec­tif des écoles occu­pées mettent fin à l’oc­cu­pa­tion de la biblio­thèque centre-ville

EN BREF - Après une nuit sur place, le Dal 38 et le collectif des écoles occupées ont mis fin, samedi 17 juin 2023, à Lire plus

Familles sans-abri à Grenoble : le col­lec­tif des écoles occu­pées et le Dal occupent la biblio­thèque du centre-ville

REPORTAGE - Une cinquantaine de personnes ont commencé à occuper la bibliothèque du centre-ville, à Grenoble, ce vendredi 16 juin 2023, à l'appel du collectif Lire plus

Les militants de l'association Droit au logement de l'Isère se sont invités à l’auditorium du Muséum d’histoire naturelle. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Familles sans abri à Grenoble : des mili­tants du Dal ont occupé deux jours l’au­di­to­rium du muséum d’his­toire naturelle

REPORTAGE - Des militants de Droit au logement de l'Isère se sont invités, ce 8 juin 2023, au muséum d'histoire naturelle où se tenait une Lire plus

Grenoble : le col­lec­tif des écoles occu­pées inter­pelle le Département sur les enfants et familles dor­mant à la rue

FOCUS - Le collectif de soutien aux écoles occupées de l'agglomération grenobloise, soutenu par plusieurs associations1Dal 38, Cisem, FCPE, Intersyndicale enfants migrants, RESF, organisait un Lire plus

© Manuel Pavard - Place Gre'net
Grenoble : 200 à 300 mani­fes­tants pour la jour­née euro­péenne d’ac­tion pour le droit au loge­ment, à cinq jours de la fin de la trêve hivernale

REPORTAGE - À cinq jours de la fin de la trêve hivernale, entre 200 et 300 personnes ont manifesté ce samedi 26 mars 2022 à Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !