L'État rechigne toujours à communiquer l'intégralité de ses échanges avec Pierre & Vacances sur le dossier du Center parcs en Isère.

Center parcs de Roybon : l’État refuse de com­mu­ni­quer l’in­té­gra­lité de ses échanges avec Pierre & Vacances

Center parcs de Roybon : l’État refuse de com­mu­ni­quer l’in­té­gra­lité de ses échanges avec Pierre & Vacances

EN BREF – L’État rechigne tou­jours à com­mu­ni­quer l’in­té­gra­lité de ses échanges avec Pierre & Vacances sur le dos­sier du Center parcs de Roybon en Isère. Sommé par le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Paris de trans­mettre ses cour­riers et cour­riels, il se pour­voit en cas­sa­tion. Ravivant l’hy­po­thèse de poten­tielles col­lu­sions entre les plus hautes sphères diri­geantes et l’auto-pro­clamé numéro un des rési­dences de loisirs.

En concluant au rejet du pourvoi de Pierre & Vacances, le rapporteur public invite le Conseil d'État à annuler le projet de Center parcs en Isère.

Manifestation des oppo­sants au Center parcs de Roybon en Isère. © Patricia Cerinsek

Que cachent les échanges entre le minis­tère de l’Agriculture et le groupe Pierre & Vacances sur le dos­sier du Center parcs de Roybon en Isère ? L’État rechigne en tout cas à com­mu­ni­quer la tota­lité de ses cour­riers et cour­riels à la fédé­ra­tion nature envi­ron­ne­ment (FNE). Il a engagé, le 6 mai 2020, un pour­voi en cas­sa­tion devant le Conseil d’État contre la déci­sion du tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Paris qui lui enjoi­gnait d’être plus transparent.

Au cœur du dos­sier ? Des échanges entre Pierre & Vacances et les ser­vices de l’État. Mais aussi les cor­res­pon­dances avec le ministre de l’Agriculture de l’é­poque Stéphane Travert, entre décembre 2016 et juillet 2018. Des pièces sur les­quelles la fédé­ra­tion des asso­cia­tions de pro­tec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment, très remon­tée contre le pro­jet de Center parcs depuis 2015, aime­rait bien mettre la main… pour révé­ler de poten­tielles col­lu­sions entre l’État et l’auto-pro­clamé numéro un des rési­dences de vacances en Europe ?

En ques­tion ? Un décret per­met­tant de pro­lon­ger l’au­to­ri­sa­tion de défrichement

Le 2 juillet 2018, un décret signé du Premier ministre Édouard Philippe et de Stéphane Travert était pris. Un décret qui allait per­mettre de ral­lon­ger de deux ans l’au­to­ri­sa­tion de défri­che­ment déli­vrée à Pierre & Vacances*. Un décret où, comme nous le révé­lions en avril 2019, on retrouve l’ombre si ce n’est la main de Gérard Brémond, le PDG de Pierre & Vacances.

Défrichage sur le chantier du Center Parcs de Roybon dans la forêt des Avenières en Chambaran compensation zones humides © Zad Roybon

Défrichage sur le chan­tier du Center Parcs de Roybon dans la forêt des Avenières en Chambaran. © Zad Roybon

Dans un cour­rier en date du 11 décembre 2017 adressé à Stéphane Travert, Gérard Brémond récla­mait en effet la pos­si­bi­lité de modi­fier le code fores­tier afin de pro­ro­ger la vali­dité de l’autorisation de défri­che­ment. Une pos­si­bi­lité que ne sem­blait pas écar­ter le ministre, dans sa réponse le 14 mai 2018 au PDG de Pierre & Vacances. D’autres échanges, tou­jours tenus secrets, confirment-ils des inter­fé­rences au plus haut som­met de l’État ?

La Commission euro­péenne met en demeure la France pour ses manquements

Alors que l’au­to­ri­sa­tion de défri­che­ment arrive à nou­veau à son terme – le 12 juillet 2020 –, l’État se refuse mani­fes­te­ment à com­plè­te­ment lever le voile. Il s’est pour­tant à plu­sieurs reprises fait taper sur les doigts. Par le Conseil consti­tu­tion­nel d’a­bord, qui a rap­pelé le droit d’accès aux docu­ments admi­nis­tra­tifs dans une déci­sion ren­due suite à une ques­tion prio­ri­taire de consti­tu­tion­na­lité datant du 3 avril 2020.

Par la Commission euro­péenne ensuite. Le 14 mai, Bruxelles met­tait en effet en demeure la France en rai­son de ses man­que­ments en matière de com­mu­ni­ca­tion d’in­for­ma­tions envi­ron­ne­men­tales. Ce trois jours après qu’Élisabeth Borne, la ministre de la Transition éco­lo­gique et soli­daire, ait rap­pelé dans une cir­cu­laire les règles en vigueur. Le 15 mai, l’État enga­geait son pour­voi en cas­sa­tion sur le dos­sier du Center parcs de l’Isère…

Patricia Cerinsek

* L’autorisation de défri­che­ment ini­tiale, déli­vrée en juillet 2010, avait déjà été pro­ro­gée une pre­mière fois en 2015 par un décret signé du Premier ministre Manuel Valls.

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Domène : l’élu RN Quentin Feres s’op­pose à une lec­ture théâ­trale, qua­li­fiée de « pro­mo­tion du wokisme », à la médiathèque

EN BREF - Le conseiller municipal Rassemblement national de Domène Quentin Feres, membre de la majorité, s'oppose à l'organisation d'une lecture théâtrale du livre La Lire plus

"Arabes de service": deux élues grenobloises portent plainte contre une troisième pour injure raciste
« Arabes de ser­vice » : deux élues gre­no­bloises portent plainte contre une troi­sième pour injure raciste

FOCUS - La Ville de Grenoble a validé l'octroi de la protection fonctionnelle en faveur de ses élues Salima Djidel et Kheira Capdepon contre une Lire plus

Chasse-sur-Rhône appelle à l’ap­pli­ca­tion du prin­cipe pol­lueur-payeur pour les PFAS, ou pol­luants éternels

FLASH INFO - La mairie de Chasse-sur-Rhône s'engage contre les PFAS, soit les substances perfluoroalkylées et polyfluoroalkylées communément désignées comme des "polluants éternels" que l'on Lire plus

Alfa Laval inaugure une nouvelle ligne de production d'échangeurs à circuit imprimé sur son site de Fontanil-Cornillon
Le Fontanil-Cornillon : Alfa Laval inau­gure une nou­velle ligne de pro­duc­tion d’é­chan­geurs à cir­cuit imprimé

FLASH INFO - L'entreprise suédoise Alfa Laval, "leader mondial de l’échange thermique", a inauguré sa nouvelle ligne de production dédiée aux échangeurs thermiques à circuit Lire plus

À la Métropole de Grenoble, le débat sur la compétence "nappes souterraines" tourne en eau de boudin
À la Métropole de Grenoble, le débat sur la com­pé­tence « nappes sou­ter­raines » tourne en eau de boudin

FOCUS - Une délibération pour modifier les statuts de la Métropole de Grenoble a donné lieu à de nouveaux échanges au vitriol lors du conseil Lire plus

Visite d'Agnès Pannier-Runacher à Méthavareze (Auberives-sur-Varez) sous le signe de l'agrivoltaïsme
Visite d’Agnès Pannier-Runacher en Isère sous le signe de l’agrivoltaïsme

FLASH INFO - Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, est attendue en Isère vendredi 12 avril 2024, Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !