Grenoble en sixième position des villes "où il fait bon vivre avec son chien", selon 30 millions d'amis

Grenoble, sixième ville « où il fait bon vivre avec son chien », selon 30 mil­lions d’amis

Grenoble, sixième ville « où il fait bon vivre avec son chien », selon 30 mil­lions d’amis

FLASH INFO – La Ville de Grenoble arrive 6e parmi les villes de plus de 100 000 habi­tants « où il fait bon vivre avec son chien ». Créé en 2023 par 30 mil­lions d’a­mis, le clas­se­ment 2024 a été révélé le 16 avril, pla­çant pour la deuxième année consé­cu­tive Lille en tête. Grenoble est la pre­mière ville d’Auvergne-Rhône-Alpes du pal­ma­rès, devant Lyon (15e), Saint-Étienne (18e), Annecy (34e) ou encore Clermont-Ferrand (39e).

La métho­do­lo­gie uti­li­sée pour le clas­se­ment des villes où il fait bon vivre avec son chien ? 30 mil­lions d’a­mis explique attri­buer des notes sur six cri­tères dif­fé­rents : l’ac­ces­si­bi­lité aux espaces publics, la pro­preté, la sen­si­bi­li­sa­tion, l’en­ga­ge­ment, la soli­da­rité… et les actions menées en faveur des chats. « Un point de bonus est accordé sur la note finale aux villes qui ont retourné le ques­tion­naire », pré­cise en outre le média. Soit à l’en­semble des villes concer­nées, excep­tées Marseille, Argenteuil, Saint-Denis et Saint-Paul.

La pos­si­bi­lité de prendre les trans­ports avec son chien, l’ins­tal­la­tion de dis­tri­bu­teurs de sacs à déjec­tion, les opé­ra­tions de com­mu­ni­ca­tion sur le bien-être ani­mal, la nomi­na­tion d’un élu à la condi­tion ani­male, des aides à la sté­ri­li­sa­tion des chats ou des sub­ven­tions aux asso­cia­tions dédiées à la pro­tec­tion des ani­maux sont donc autant de fac­teurs en mesure d’a­mé­lio­rer la note des villes.

Grenoble décroche la 6e place au classement des villes où il fait bon vivre avec son chien, établi par 30 millions d'amis. © Agathe Bréchemier - Place Gre'net.

Grenoble décroche la 6e place au clas­se­ment des villes où il fait bon vivre avec son chien, éta­bli par 30 mil­lions d’a­mis. © Agathe Bréchemier – Place Gre’net.

Si Grenoble ne démé­rite pas en figu­rant parmi les dix pre­mières villes du clas­se­ment, elle n’en perd pas moins deux places par rap­port à 2023. En cause ? Une baisse de 4 points (de 20 à 16) sur l’ac­ces­si­bi­lité aux chiens de ses espaces verts, de 4 points (de 19 à 15) en matière de pro­preté, ou encore de 5 points (de 18 à 13) sur sa poli­tique en faveur des chats. Le tout abou­tis­sant à une moyenne de 13,4 sur 20 pour 2024, contre 15,3 en 2023.

La capi­tale des Alpes a par ailleurs reçu des notes moyennes en matière de sen­si­bi­li­sa­tion (11,7) et d’en­ga­ge­ment (10), mal­gré des cam­pagnes de com­mu­ni­ca­tion et la pré­sence d’une élue à la Condition ani­male en la per­sonne de Sandra Krief. Les conclu­sions de 30 mil­lions d’a­mis s’a­vèrent ainsi bien dif­fé­rentes de celles de L214 qui, en décembre 2023, attri­buait pour sa part la pre­mière place à Grenoble dans son clas­se­ment « Une ville pour les ani­maux ».

Florent Mathieu

Auteur

4 réflexions sur « Grenoble, sixième ville « où il fait bon vivre avec son chien », selon 30 mil­lions d’amis »

  1. Propriétaire de chien et en en colère
    Contre les m…. des chiens à chaque coin de rue
    Pas de sac mais en temps que pro­prié­taire à vous de vous en fournir
    La ville pour­rait aussi faire une effort
    Grenoble a perdu beau­coup de point et de tout les côtés

    sep article
  2. A défaut de bien vivre avec ses sem­blables, on arrive à bien vivre avec les ani­maux, c’est déjà ça

    sep article
  3. Mais fait-il bon vivre avec les chiens des autres et sur­tout leurs m.…. dans les rues de Grenoble cras­se­pi­tale verte ?

    sep article
  4. Une Ville ou l’a­ni­mal à de moins en moins sa place…
    Espaces chiens non entre­te­nus , dis­tri­bu­teurs de sacs à déjec­tions tou­jours vides, espaces verts non entre­te­nus infes­tés de tiques.….
    2 pseu­dos édu­ca­teurs canin recru­tés et disparus.…
    Il est où le temps ou la Ville de Grenoble avait obtenu le Ruban d’hon­neur de la fon­da­tion 30 mil­lions d’amis ?
    Et non, il ne suf­fit pas de faire de la com sur la condi­tion ani­male, il faut des actes dans la durée.
    A la vue de ce résul­tat, l’é­lue à la condi­tion ani­male devrait en tirer les conclusions…

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La Ville de Grenoble en première place du classement "Une ville pour les animaux" de l'association L214
La Ville de Grenoble pre­mière du clas­se­ment « Une ville pour les ani­maux » de l’as­so­cia­tion L214

FLASH INFO - L'association de défense de la condition animale L214 classe Grenoble en première place de son classement "Une ville pour les animaux". Les Lire plus

« Plaidoyer pour les ani­maux » : une ving­taine d’as­so­cia­tions réunies à Grenoble autour de la condi­tion ani­male, vrai « sujet de société »

FOCUS - Une vingtaine d'associations de protection animale tenaient des stands, samedi 6 avril 2024, au Jardin de ville, lors de la deuxième journée de Lire plus

"Une mort lente et douloureuse": une association appelle Vienne à mettre fin au gazage des pigeons
« Une mort lente et dou­lou­reuse » : la Ville de Vienne appe­lée à ces­ser le gazage des pigeons

EN BREF - L'association de défense de la cause animale Paz (pour Paris animaux zoopolis) lance un appel à la Ville de Vienne concernant la Lire plus

Sandra Krief cosignataire d'une tribune appelant à prendre en compte le sort des animaux liminaires
Sandra Krief cosi­gna­taire d’une tri­bune appe­lant à prendre en compte le sort des ani­maux liminaires

FLASH INFO — "N’oubliez pas les animaux qui peuplent nos villes!". Tel est le message de la tribune publiée par L'Obs dimanche 13 février 2022, Lire plus

"Des attaques gratuites": Sandra Krief, élue de Grenoble, répond à l'association PAZ sur la gestion des pigeons
« Des attaques gra­tuites » : Sandra Krief, élue de Grenoble, répond à l’as­so­cia­tion PAZ sur la ges­tion des pigeons

DROIT DE SUITE - "Je n'ai pas de temps à perdre avec ces attaques gratuites!" Le moins que l'on puisse dire, c'est que Sandra Krief, Lire plus

Mission accomplie pour Sandra Krief, adjointe au maire, et l'Association végétarienne de France : une quinzaine d'associations ont participé à une journée commune de rencontre avec le public. © Martin de Kerimel - Place Gre'net
Une jour­née de sen­si­bi­li­sa­tion à la cause ani­male orga­ni­sée à Grenoble par l’Association végé­ta­rienne de France

REPORTAGE - C'était la première initiative du genre... et ses organisateurs espèrent que ce ne sera pas la dernière. Une quinzaine d'associations iséroises de défense Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !