Actualité

Les professionnels de la santé place de Verdun le 16 juin 2020 © Léo Aguesse – Place Gre’net

Mobilisations mas­sives à Grenoble ce mardi pour le sec­teur de la santé

Mobilisations mas­sives à Grenoble ce mardi pour le sec­teur de la santé

REPORTAGE VIDÉO – Forte mobi­li­sa­tion du sec­teur de la santé ce mardi 16 juin à Grenoble. Une inter­syn­di­cale avait ainsi appelé à venir mani­fes­ter le matin devant les locaux de l’Agence régio­nale de santé, avant un pique-nique place de Verdun. Parallèlement, un col­lec­tif d’organisations et de syn­di­cats avait prévu un ras­sem­ble­ment devant le CHU Grenoble-Alpes à 14 heures. Avant un « Contre-Ségur » au Jardin de ville.

Manif santé © Léo Aguesse – Place Gre’net

Manifestation devant l’Agence régio­nale de santé (ARS) © Léo Aguesse – Place Gre’net

Ce n’est pas une mais deux mani­fes­ta­tions qui ont animé les rues de Grenoble ce mardi 16 juin. La pre­mière, orga­ni­sée par une inter­syn­di­cale (FO, Unsa, CGT) en sou­tien des pro­fes­sion­nels de santé, a réuni envi­ron 750 mani­fes­tants le matin à 10 h 30 devant l’Agence régio­nale de santé (ARS) de l’Isère, à la cité admi­nis­tra­tive de Grenoble.

Après plu­sieurs prises de parole des syn­di­cats pré­sents, le cor­tège a pris la direc­tion de la place de Verdun, au rythme des per­cus­sions et des chants, pour un « pique-nique reven­di­ca­tif ». Le pré­fet et la direc­tion de l’ARS ont, dans la fou­lée, reçu des repré­sen­tants syn­di­caux qui ont pu leur expri­mer leurs revendications.

« Moins de pro­messes, plus d’ac­tions » dans la santé

De nom­breux mani­fes­tants ont alors convergé vers le CHU Grenoble Alpes. Les per­son­nels hos­pi­ta­liers repré­sen­tés par les col­lec­tifs inter-hôpi­taux et inter-urgences ou le Mouvement de contes­ta­tion Chuga avaient en effet appelé soi­gnants et usa­gers à se mobi­li­ser à 14 heures, sur le par­vis Belledonne de l’Hôpital Nord.

Un mou­ve­ment rejoint par de nom­breux syn­di­cats, dont Solidaires Isère, mais aussi les Gilets jaunes… En début d’a­près-midi, ils étaient ainsi pas moins de 5 000 mani­fes­tants selon les orga­ni­sa­teurs, 3 500 d’a­près les autorités.

Reportage : Joël Kermabon

Le cor­tège a déam­bulé jus­qu’au Jardin de ville dans une ambiance joyeuse mais sur­tout contes­ta­trice, cla­mant sa colère. Parmi les mots d’ordre, « Moins de pro­messes, plus d’ac­tions ! » Épuisé par l’é­pi­dé­mie de Covid-19, le per­son­nel soi­gnant, qui se sent délaissé, a sur­tout dénoncé un manque de moyens criant, accu­sant le gou­ver­ne­ment de délais­ser l’hôpital public depuis plu­sieurs années. Notamment visé par plu­sieurs chants et ban­de­roles, Olivier Véran, ministre de la Santé.

« Vive l’hô­pi­tal. Mort au capital ! »

Autre motif de colère : la pri­va­ti­sa­tion de cer­tains ser­vices publics, le per­son­nel soi­gnant esti­mant que la santé est un bien public qui ne peut être mar­chandé dans un but lucra­tif. Une soi­gnante du Village 2 Santé, centre de santé com­mu­nau­taire basé à Échirolles, évoque une « vision du soin perçu comme une chaîne de pro­duc­tion ».

Manif santé NPA © Léo Aguesse – Place Gre’net

Manifestaion pour la sec­teur de la santé, 16 juin 2020. © Léo Aguesse – Place Gre’net

Ces tra­vailleurs de la santé reven­diquent éga­le­ment l’ar­rêt des « fer­me­tures d’é­ta­blis­se­ment, de ser­vices et de lits », ainsi qu’un recru­te­ment mas­sif dans les sec­teurs « de la santé, du social et du médico-social ».

Ils demandent aussi au gou­ver­ne­ment de plus sub­ven­tion­ner le sec­teur de la santé et d’ins­tau­rer un sys­tème de « Sécurité sociale à 100 % pour toutes et tous ». Enfin, le col­lec­tif inter-hôpi­taux réclame des reva­lo­ri­sa­tions de salaires « à hau­teur de 300 euros », en incluant les sous-traitants.

« Tous nos droits du tra­vail ne sont pas appliqués »

Le Jardin de ville, point d’ar­ri­vée de la mani­fes­ta­tion, a accueilli à 16 h 45 le « Contre-Ségur », en oppo­si­tion au pro­jet du gou­ver­ne­ment, qui vise, selon un mili­tant CGT, à « libé­ra­li­ser et indi­vi­dua­li­ser le sys­tème de santé ». Plusieurs repré­sen­tants des orga­nismes médi­caux ont alors pris la parole afin d’ex­pri­mer leur point de vue.

Le sala­rié d’un Ehpad à Saint-Martin-d’Hères a quant à lui dénoncé une « mal­trai­tance ins­ti­tu­tion­nelle des rési­dents », sup­plée par un manque de démo­cra­tie, voire une « forme de dic­ta­ture ou de tyran­nie au niveau du mana­ge­ment ». Avant de déplo­rer que « tous [leurs] droits du tra­vail ne [soient] pas appli­qués ».

Actuellement, le sys­tème médi­cal « broie les corps des per­sonnes soi­gnées et per­son­nels soi­gnants », estime pour sa part la repré­sen­tante du Village 2 Santé. Tandis que l’o­ra­trice du centre hos­pi­ta­lier de Saint-Laurent-du-Pont affir­mait ne vou­loir « ni primes ni applau­dis­se­ments mais une reva­lo­ri­sa­tion sala­riale ».

Léo Aguesse

LA

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le passage en sens unique pour les automobiles sur le cours Berriat de Grenoble (re)fait débat au conseil métropolitain
Cours Berriat à Grenoble : le pas­sage en sens unique a (re)fait débat au conseil métro­po­li­tain… mais se fera

FOCUS - Les aménagements en vue de la réalisation d'une chronovélo sur le tronçon du cours Berriat entre le cours Jean-Jaurès et le pont de Lire plus

Succès du rassemblement place Verdun "pour la démocratie et le progrès social" à l'appel des syndicats
Succès du ras­sem­ble­ment place de Verdun « pour la démo­cra­tie et le pro­grès social » à l’ap­pel des syndicats

FOCUS - Forte affluence sur la place de Verdun de Grenoble mardi 9 juillet à l'appel des syndicats CGT, FSU, Unsa et Solidaires, "pour la Lire plus

"LR collabos", "Mort au fascisme"... Le siège grenoblois des Républicains 38 ciblé par de (nouvelles) dégradations
« LR col­la­bos », « Mort au fas­cisme »… Le siège gre­no­blois des Républicains 38 ciblé par de (nou­velles) dégradations

FLASH INFO - "LR collabos", "sales racistes", "Ciotti T mort" ou encore "mort au fascisme"... Telles sont les amabilités qui ont été inscrites à la Lire plus

La Métropole annonce une recapitalisation (surprise) de 16 millions d'euros du bailleur social Grenoble Habitat
La Métropole annonce une reca­pi­ta­li­sa­tion sur­prise de 16 mil­lions d’eu­ros du bailleur social Grenoble Habitat

FOCUS - La Métropole grenobloise a annoncé avoir trouvé un accord avec la Ville de Grenoble pour une recapitalisation de 16 millions d'euros du bailleur Lire plus

La chambre régio­nale des comptes adresse une série de recom­man­da­tions au centre de ges­tion de l’Isère

EN BREF - La chambre régionale des comptes (CRC) a mis en ligne, le 25 juin 2024, son rapport d’observations définitives sur le centre départemental Lire plus

Un taux de réussite de 87,9 % sur la session de juin 2024 du baccalauréat dans l'Académie de Grenoble
Baccalauréat : 87,9 % de réus­site sur la ses­sion de juin 2024 dans l’a­ca­dé­mie de Grenoble

FLASH INFO - L'académie de Grenoble a livré lundi 8 juillet 2024 les premiers résultats de la session 2024 du baccalauréat sur les cinq départements Lire plus

Flash Info

|

10/07

15h12

|

|

09/07

15h36

|

|

09/07

11h24

|

|

07/07

10h36

|

|

05/07

19h12

|

|

05/07

11h23

|

|

04/07

18h57

|

|

04/07

17h13

|

|

04/07

16h03

|

|

04/07

15h15

|

Les plus lus

Économie| Les loca­taires de l’immeuble ABC « auto­nome » sur l’écocité Presqu’île à Grenoble déchantent : « On a l’impression de s’être fait avoir »

Culture| Dix-sept groupes à l’af­fiche du Cabaret frappé 2024 au jar­din de ville de Grenoble

Politique| Élections légis­la­tives : les résul­tats du second tour en Isère sur l’en­semble des dix circonscriptions

Agenda

Je partage !