De gauche à droite : Pascal Garcia, Matthieu Chamussy et Bernadette Cadoux. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Municipales à Grenoble : Matthieu Chamussy sort de sa réserve et lance son pro­jet « Grenoble 2030 »

Municipales à Grenoble : Matthieu Chamussy sort de sa réserve et lance son pro­jet « Grenoble 2030 »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS - Plutôt discret sur ses intentions, Matthieu Chamussy est finalement sorti de sa réserve. Il présentait, ce jeudi 16 octobre, son projet « Grenoble 2030 » en vue des municipales. Son collectif se donne trente jours pour construire un thésaurus de propositions à travers des réunions dans les quartiers. L'objectif à long terme ? Préparer Grenoble à devenir, à l'horizon 2030, une collectivité unique organisée en arrondissements.

 

 

Matthieu Chamussy a présenté « Grenoble 2030 » en vue des municipales ce jeudi 16 octobre 2019. De Gauche à droite : Sylvie Pellat-Finet, Mattheiu Chamussy, Pascal Garcia et Sylvie Drulhon. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Au centre, Matthieu Chamussy et Pascal Garcia lors d'une conférence de presse du collectif Grenoble nous rassemble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

C'est dans le cadre du restaurant Le 5, place Lavalette, que Matthieu Chamussy, élu et candidat malheureux lors des municipales de 2014, jusqu'alors plutôt discret, a finalement décidé de lever une partie du voile sur ses intentions pour les municipales de mars 2020. L'élu de centre-droite n'est d'ailleurs pas venu seul.

 

L'entourent Bernadette Cadoux, conseillère municipale d’opposition Société civile, et Pascal Garcia, venu tout droit d'En marche après être passé par le PS. Conseiller municipal sous la mandature de Michel Destot, ce dernier avait rallié le cercle de réflexion « Grenoble nous rassemble » de Matthieu Chamussy en 2018.

 

Celui qui a quitté Les Républicains et avait appelé à la création d'un « arc progressiste », de la gauche à la droite modérées, en passant par le centre et LREM, sort donc ainsi du bois et passe à l'action.

 

 

« Je peux très bien être candidat comme ne pas l'être… »

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 82 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Saisi par les associations Biodiversité sous nos pieds et FNE Isère, le tribunal administratif de Grenoble a suspendu, le 4 octobre 2021, l'arrêté préfectoral autorisant le projet d'extension de la carrière du Peuye, aux Deux-Alpes. © DR
Le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif sus­pend le pro­jet d’ex­ten­sion de la car­rière du Peuye, aux Deux-Alpes

DÉCRYPTAGE - Le tribunal administratif de Grenoble a suspendu, ce lundi 4 octobre 2021, l'arrêté préfectoral autorisant le projet d'extension de la carrière du Peuye, Lire plus

Alain Carignon en discussion avec un riverain du parc Henri Tarze. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Parc Tarze : le groupe d’op­po­si­tion d’Alain Carignon crie au “béton­nage”, la Ville de Grenoble dément

FOCUS - Le groupe d'opposition d'Alain Carignon remonte au créneau concernant le projet d'aménagement du parc Tarze par la Ville de Grenoble. L'élu y organisait, Lire plus

Une douzaine de candidats du Printemps isèrois ont présenté les mesures phares de leur projet. © Joël Kermabon - Place Gre'net
L’alliance des forces de gauche du Printemps isé­rois dévoile les mesures phares de son pro­jet pour l’Isère

  FOCUS - L'alliance des forces de gauche du Printemps isérois a présenté, ce lundi 17 mai 2021, quelques-unes des mesures phares de son projet Lire plus

Vue sur le Rabot à la Bastille. © Ville de Grenoble
La Ville de Grenoble sou­haite faire de la Bastille le « lieu totem » de la capi­tale verte euro­péenne 2022

  FOCUS - La Ville de Grenoble souhaite faire du site de la Bastille le « lieu totem » de la capitale verte européenne 2022 Lire plus

Paul Tafforeau, scientifique de l'ESRF. © ESRF
Grenoble : l’en­tre­prise phi­lan­thro­pique de Mark Zuckerberg, fon­da­teur de Facebook, finance un pro­jet de l’ESRF

  FOCUS - L'entreprise philanthropique Chan Zuckerberg Initiative va financer un projet de l'ESRF (synchrotron) et de University College London. Financé à hauteur d'un million Lire plus

Les partis de gauche de la Métropole appelle le PS à « sortir de l'ambiguité » vis-à-vis de LREM
Revenu de base local, ville post-car­bone, ser­vices publics ren­for­cés… au pro­gramme de la liste Noblecourt

  FOCUS - Après avoir dévoilé ses colistiers, Olivier Noblecourt a exposé l'intégralité de son projet pour Grenoble, dans le cadre des municipales, le 30 janvier Lire plus

Flash Info

|

20/05

10h43

|

|

19/05

10h45

|

|

19/05

9h27

|

|

18/05

18h58

|

|

18/05

17h47

|

|

18/05

8h02

|

|

16/05

16h29

|

|

16/05

15h22

|

|

13/05

10h40

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 31 : « Le bur­kini tou­jours à la une de l’ac­tua­lité à Grenoble »

Abonnement| Burkini dans les pis­cines à Grenoble : 40 maires et 27 élus métro­po­li­tains demandent à Éric Piolle de reti­rer sa déli­bé­ra­tion, les réac­tions affluent de toutes parts

Politique| Grenoble : un conseil muni­ci­pal divisé adopte le port du bur­kini dans les pis­cines municipales

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin