Municipales : Matthieu Chamussy appelle à un « arc progressiste » contre les « populistes » Piolle et Carignon

sep article
Vercors Music Festival du 4 au 7 juillet 2019 à Autrans

FOCUS – À neuf mois du premier tour des municipales, l’élu d’opposition de Grenoble Matthieu Chamussy appelle de ses vœux la création d’un « arc progressiste », allant de la gauche modérée à la droite modérée, en passant par le centre et LREM. Un passage quasi-obligé, juge-t-il, pour espérer remporter les élections contre Éric Piolle et Alain Carignon, désignés comme « les deux faces d’une même pièce » relevant d’une « forme de populisme ». 

 

 

Créer un « arc progressiste » pour s’opposer aux « populistes » :  tel est le souhait exprimé par le conseiller municipal d’opposition de Grenoble Matthieu Chamussy, à neuf mois des prochaines élections municipales. Alors qu’Alain Carignon et sa « société civile » labourent le terrain depuis plusieurs années, et que La République en marche enregistre ses candidats à la candidature, l’ex-Républicain expose ses attentes pour le débat à venir.

 

Face aux « populistes » Piolle et Carignon, Matthieu Chamussy veut un "arc progressiste" alliant gauche et droite modérées, centre et En marche pour 2020.Matthieu Chamussy © Florent Mathieu - Place Gre'net

Matthieu Chamussy. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Sa préoccupation ? Ne pas laisser Grenoble aux mains d’un Alain Carignon ou d’un Éric Piolle, désignés comme « les deux faces d’une même pièce ». « L’un est resté coincé dans les années 80 et la technique qui consiste à tout promettre et à tout critiquer, et l’autre est assez caricatural de la communication d’aujourd’hui, de l’immédiateté et du buzz », décrit-il. Non sans juger que l’un comme l’autre relèvent au final « d’une forme de populisme ».

 

 

Une légitimité municipale à reconquérir ?

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
2144 visites | 24 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 24
  1. sep article
  2. La réalité est pourtant bien celle annoncée par Monsieur Chamussy. On va droit à une triangulaire Piolle Carignon et En Marche (si Six y va, les autres n’ayant probablement aucune chance).
    Si Piolle recompose sa majorité, il a toutes les chances. Un rapprochement avec un PS inspiré par des dimensions moins productivistes depuis les européennes l’aidera à conquérir des voies socialistes indécises.

    Carignon radicalise sa campagne populiste autour de la sécurité. Il pourra compter sur des voix nationalistes.

    En Marche reste l’incertitude. Colas Roy aurait ete un excellent tête de liste, Six doit encore s’imposer dans la tête des grenoblois proches des milieux économiques et plutôt centristes « de gauche libérale ».

    Globalement l’analyse de Chamussy est juste, le seul problème pour lui c’est qu’il pense jouer un rôle dans une élection où ses amis de la droite comme Mme Grossetete qu’il a accueillie pour les européennes n’ont plus d’audience.

    Le perdant de l’attache Gemmani Chamussy est probablement plus Gemmani car il lui faudrait quitter Chamussy pour rejoindre Six s’il devenait tête de liste, mais dans les cas ces situations sont fragilisantes tant côté Chamussy pour ne prendre ses responsabilités dans le débat européen, et Gemmani pour être probablement contraint de quitter Chamussy s’il veut rester acteur de la vie politique locale.

    A date, Piolle recomposé avec une aile socialiste a toutes les chances, car Carignon rappelle encore les heures noires politiques de la ville (les échanges de Place Gre’net le révèlent particulièrement bien) et EnMarche perd son temps à définir une gouvernance interne autour de pseudo candidats internes plutôt que faire une campagne de terrain.

    sep article
  3. La frustration de n’avoir pas percé en politique, conduit beaucoup
    d’entre nous à retourner leurs vestes (nous = citoyens)…

    sep article
  4. @lasavanne
    Je ne suis pas du tout un « soutien » de Monsieur Carignon. Je ne le connais pas, je n’étais pas encore à Grenoble quand il était le maire mais je connais un peu sa réputation . En tout cas je soutiendrais n’importe quel candidat pourvu qu ‘il est le plus à droite de cette bande d’illuminés gauchistes que je vois aujourd’hui à la municipalité. Ne pas proposer le rassemblement national, qui n’est pas du tout un partie de droite. Ce sont des populistes–nationalistes, avec un programme économique tout à fait gauchiste .

    sep article
    • @Amigo Merci de votre réponse
      J’avoue avoir voté Piolle.. ce qu’il avait fait à HP était bien. Pis à l’époque entre Monsieur SAFAR et avoir Monsieur CARIGNON au conseil municipal les actuels se sot fait élire défaut. Il y a des « légendes urbaines » sur certains colistiers paniqués par le fait d’avoir gagnés et qui à la base ne voulaient que participer.
      Du monde à sa droite vous allez avoir le choix! regardez quand même le parcours de certains. J’ai une dent très dure vis à vis de Monsieur Carignon, c’est lui qui « tue » la droite et empeche un retour… il a jamais voulu lâcher, donc il bloque de bon profils… sauf que les élections ont toujours montrés un rejet de sa personne (au delà de mon avis). J’ai un vilain a priori sur Madame SALA rapport à l’expérience.
      J’aimais bien Fabien De San Nicolas, Olivier VERAN a un parcours intéressant…
      Je déplore l’absence de projet, d’ambitions pour la ville.
      3 palettes peintes ne doivent pas être le programme de la ville.
      Et il y a de GROS soucis dans certains quartiers.
      A suivren
      Bonne soirée

      sep article
  5. Consterné que le débat tourne autour du retour ou non d’Alain Carignon, alors que la vraie question est bien de savoir si l’on peut échapper à la reconduite d’Eric Piolle.
    Celle-ci est garantie à 100 % en cas de candidature Carignon et les nostalgiques de cet ancien maire devraient un petit peu réfléchir à cela.
    Tout ceci donne entièrement raison à Matthieu Chamussy : à Grenoble existent deux camps extrêmes opposés mais étrangement ressemblants et au centre (c’est le cas de le dire) une mouvance qui se cherche et dont, personnellement, je souhaite la réussite.
    Je la souhaite mais avoue n’être guère optimiste : il manque à cette ville une vraie personnalité neuve et audacieuse, capable de rassembler.
    Alors, que les zélateurs d’Alain Carignon ou LA thuriféraire d’Eric Piolle m’accablent de quolibets autant qu’ils veulent, je m’en fiche.

    sep article
  6. Il est assez drolatique de lire les sempiternelles attaques contre Alain Carrignon de la part de politiques qui n’ont pas fait grand chose pour Grenoble pour les uns, quand à ceux qui ont mis Grenoble dans l »état ou elle est, il yba tellement à dire et redire. Vivement 2020.

    sep article
  7. Totalement faux et diffamatoire car Alain Carignon n’a jamais été condamné pour enrichissement personnel. Je vous recommande de bien relire le jugement de la cour de Lyon ! Et au passage j’ajouterai sue Amigo a bien raison car après avoir payé sa dette il n’y a aucune raison de lui infliger la double peine sui ne figure plus dans la juridiction française

    sep article
    • Je suis d’accord avec vous , pas de double peine !!!!!

      sep article
    • Vous avez raison, Carignon n’a pas été condamné pour enrichissement personnel. Juste pour corruption, abus de biens sociaux et subornation de témoins

      sep article
    • Mmmm un fonctionnaire n’as pas le droit d’exercer avec un casier.
      Mettriez vous un ancien alcoolique derrière un bar? un pédophile en puériculteur?
      Pour rappe: voici entre autre le pédigrée de la « blanche colombe: corruption, abus de biens sociaux, subornation de témoins et usage de faux ».
      ca fait envie, non?
      la droite mérite mieux

      sep article
      • bla bla. Juppé a été condamné. Chirac a été condamné, tout comme un paquet des autres (
        Desir , Hidalgo, Cambadélis , Royal etc etc 🙂

        sep article
        • oui, et c’est justement pour cela que plus personne n’en veux de toutes ces personnes.
          A noter: les faits pour lesquels Monsieur CARIGNON a été condamnés sont suffisamment salés et rare à l’époque (imaginez!) pour qu’il ai fait de la prison… même Cahuzac, Juppé ou Fabius n’en n’ont pas fait.
          Si vous aimez avoir un ancien tollard pour s’occuper du business dans les quartiers, c’est votre droit le plus stricte.
          PS: vous mélangez tout…. regardez pour les personnes cités si : 1) elles ont été condamnés ou non…. surprise! 2) si oui la raison
          PS: Mettriez vous un ancien alcoolique derrière un bar? un pédophile en puériculteur?
          PS2: bisous et bon courage pour soutenir Dom Carignon

          sep article
        • sep article
      • Faux car le casier judiciaire de Mr Alain Carignon est  »vierge » car il a payé sa dette vis-à-vis de la Société. Il en va ainsi de la justice Française que vous semblez méconnaître et surtout mépriser ! De plus vos comparaisons sont irrationnelles et partisanes car les cas que vous cités sont les extrêmes d’une situation qui n’est pas celle de Mr Alain Carignon….

        sep article
  8. Pauvre Chamussy la girouette perdante qui n’a ni charisme, ni capacité à gérer quoi que ce soit et surtout pas l’étoffe d’un chef capable de mener une troupe au combat électoral. C’est bien pour cela qu’il crie à qui veut bien l’entendre qu’il faut un rassemblement (que lui ne peut constituer) des forces civiles (mais surtout de gauche pour lui) pour faire barrage à ses opposants (qui au fond n’en sont pas car beaucoup trop fortes pour sa petite personne). Après plus de 20 ans d’échecs il est grand temps pour lui de se retirer et d’être rémunéré pour son travail effectif et non pour sa présence en tant qu’élu de troisième division…

    sep article
  9. Comment peut-on comparer les illuminés qui occupent aujourd’hui la mairie de Grenoble avec AC, qui, avant d’être inculpé et condamné, a fait un bon travail pour la ville ?

    sep article
    • il a fait aussi du bon travail pour lui puisqu’il a été condamné pour enrichissement personnel !
      😉

      sep article
      • oui, Chère Madame, et personnellement, je préfère 1000 fois un escroc qui a fait un bon travail pour la ville, qu’un illuminé bienveillant, honnet et bien pensant, qui l’a ruiné comme Piolle

        sep article
        • vous tombez sous le coup de la diffamation, votre pseudo ne pourra longtemps vous cacher et vous entrainerez Place Gre’Net qui continue à valider vos imbécillités malveillantes comme l’accusation que Piolle a ruiné la ville.
          Vous avez de la chance que le maire ne soit pas procédurier.

          sep article
          • FM

            13/06/2019
            22:44

            Bonsoir Caro, pour rappel nous modérons beaucoup les commentaires, mais n’avons pas vocation à censurer tous ceux qui ont le malheur de vous déplaire. Pas plus que nous ne censurons vos sempiternels procès d’intention à notre égard, légèrement usants au demeurant. Ceci n’est pas une amorce de dialogue, juste l’exposé d’une réalité, je compte sur votre sagesse et votre humilité pour ne pas prendre la peine de me répondre. Bonne soirée. – Florent Mathieu

            sep article
            • Bravo FM, bien envoyé, tout le monde veut donner des lecons de savoir vivre. Il y en a marre, comme disait Jean Yanne.

              sep article
          • Caro, votre rôle de groupie, conduit à l’absurdité.
            « illuminé bienveillant », est plutôt un compliment .
            Je pense que dès qu’un commentateur bouscule
            vos certitudes, il est voué à la géhenne…

            sep article