Matthieu Chamussy : “Je ne quitte pas le parti Les Républicains en claquant la porte”

sep article



TROIS QUESTIONS À – Matthieu Chamussy, élu municipal et conseiller métropolitain, a récemment officialisé sa décision de quitter le parti Les Républicains. Un départ en douceur, principalement lié à l’effet mécanique du non-renouvellement de son adhésion depuis 2016. En filigrane ? Des fractures survenues lors de la présidentielle de 2017. Et des partis politiques qui n’ont pas, selon l’élu, « évolué avec la société ».

 

 

Trente-deux ans passés au sein du même parti

 

C’est la fin de l’his­toire avec Les Républicains (LR) pour Matthieu Chamussy, pré­sident de l’in­ter­groupe d’op­po­si­tion de droite et du centre au conseil muni­ci­pal de Grenoble.

 

Matthieu Chamussy lors du conseil municipal du 17 décembre 2018 © Place Gre'net

Matthieu Chamussy lors du conseil muni­ci­pal du 17 décembre 2018. © Place Gre’net

Ce der­nier tire en effet défi­ni­ti­ve­ment sa révé­rence au parti qu’il a suc­ces­si­ve­ment connu, depuis ses débuts en poli­tique, sous les noms de RPR puis d’UMP.

 

L’élu qui n’a sciem­ment pas renou­velé sa coti­sa­tion depuis 2016 prend ainsi auto­ma­ti­que­ment le large du parti gaul­liste. Et se retrouve désor­mais, sou­ligne-t-il avec un brin d’hu­mour, « dans la même posi­tion qu’Alain Juppé ». Une nou­velle pos­ture à laquelle le micro­cosme poli­tique local va devoir s’ha­bi­tuer. Et ce alors même que se pro­filent les échéances élec­to­rales muni­ci­pales.

 

Pour autant, rien de bien éton­nant dans cette déci­sion : il y a bien long­temps que Matthieu Chamussy a pris ses dis­tances avec LR. Jusqu’à peu, voire plus jamais, évo­quer son parti au cours de ses mul­tiples inter­ven­tions poli­tiques. Ni, de son propre aveu, par­ti­ci­per à ses réunions et tra­vaux.

 

La page est donc main­te­nant défi­ni­ti­ve­ment tour­née. Matthieu Chamussy s’en explique.

 

 

Place Gre’net : Quelles sont les motivations qui vous ont poussé à ne plus reconduire votre adhésion chez Les Républicains depuis 2016. Y a‑t-il eu une fracture particulière ou un événement déclencheur ?

 

Matthieu Chamussy : Il y a eu le choc du main­tien de la can­di­da­ture de François Fillon en 2017, après l’an­nonce de sa mise en exa­men. Ce alors que lui-même avait dit qu’on ne pou­vait pas être à la fois pré­sident de la République et mis en exa­men. Sans rien enle­ver au prin­cipe de la pré­somp­tion d’in­no­cence, je ne voyais pas com­ment c’é­tait pos­sible. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai annoncé mon retrait de la cam­pagne de François Fillon.

 

Matthieu Chamussy, François Fillon et Richard Cazenave

Matthieu Chamussy, François Fillon et Richard Cazenave lord de la cam­pagne des élec­tions muni­ci­pales de 2014. © Véronique Serre

 

Mais il y a aussi eu, juste après les résul­tats du pre­mier tour, le fait que le parti n’ait pas su appe­ler clai­re­ment à voter pour Emmanuel Macron face à la can­di­date du Front natio­nal. Ces ques­tions-là sont, pour moi, essen­tielles. Elles ont struc­turé une grande part de mon enga­ge­ment.

 

J’ai été élu à la Région en 1998 et j’a­vais déjà, à l’é­poque, refusé l’al­liance de Charles Millon avec le Front natio­nal. Face à un can­di­dat extré­miste, je ne tran­sige pas.

 

Matthieu Chamussy ex Les Républicains. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Matthieu Chamussy. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

C’est encore plus impor­tant aujourd’­hui de l’af­fir­mer parce que je pense que le débat public est en train de chan­ger de nature. Et la crise que l’on connaît ces der­niers mois a accen­tué tout cela. Certaines per­sonnes, sans le dire et même par­fois en le disant, expriment non pas un débat d’i­dées mais leur désir d’a­battre les ins­ti­tu­tions.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Immobilier des Alpes - Offres exceptionnelles de séjours aux 2 Alpes
commentez lire les commentaires
3304 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. dom­mage. Il aurait pu rem­pla­cer l’an­cien tol­lard au pied levé pour repré­sen­ter LR aux muni­ci­pales.
    Ca sent quand mème le jeu de mas­sacre en ce moment la poli­tique locale.

    sep article