Éric Piolle renvoyé en correctionnelle dans le cadre de l'enquête sur l'organisation de la Fête des Tuiles

Éric Piolle renvoyé en correctionnelle dans le cadre de l’enquête sur l’organisation de la Fête des Tuiles

Éric Piolle renvoyé en correctionnelle dans le cadre de l’enquête sur l’organisation de la Fête des Tuiles

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS — Le maire de Grenoble Éric Piolle est renvoyé devant le tribunal correctionnel de Valence dans le cadre de l’affaire de la Fête des Tuiles. Cinq autres responsables de la Ville de Grenoble ou de l’association Fusées, soupçonnée d’avoir bénéficié de favoritisme, sont également convoqués devant les juges.

Le maire de Grenoble Éric Piolle est ren­voyé en cor­rec­tion­nelle dans le cadre de l’af­faire de la Fête des Tuiles, sur fond de soup­çons de favo­ri­tisme. Une infor­ma­tion que l’élu a indi­quée de lui-même au cours d’une confé­rence de presse ce mardi 28 sep­tembre 2021 dans l’a­près-midi.  Conférence à laquelle ont notam­ment assisté France Bleu et Le Dauphiné libéré mais pas Place Gre’net, qui a été déli­bé­ré­ment écarté de cette séquence de com­mu­ni­ca­tion ini­tiée par l’en­tou­rage direct du maire1Joint par télé­phone, le ser­vice presse de la Ville de Grenoble a indi­qué ne pas être à l’o­ri­gine de cette confé­rence impro­vi­sée.. Et ce alors que Place Gre’net s’é­tait fait l’é­cho des soup­çons pesant sur l’or­ga­ni­sa­tion de cette Fête des Tuiles dès 2016

Défilé de la Fête des Tuiles 2015. La justice enquête sur des soupçons de favoritisme dans l'attribution de son organisation à l'association Fusées © Joël Kermabon - Place Gre'net

Défilé de la Fête des Tuiles 2015. La jus­tice enquête sur des soup­çons de favo­ri­tisme dans l’at­tri­bu­tion de son orga­ni­sa­tion à l’as­so­cia­tion Fusées. © Joël Kermabon – Place Gre’net

La jus­tice s’in­té­resse aux condi­tions d’at­tri­bu­tion de l’or­ga­ni­sa­tion des Fêtes des Tuiles 2015 et 2016 à l’as­so­cia­tion Fusées, celle-là même qui avait par­ti­cipé à la cam­pagne du can­di­dat Piolle en 2014. Une enquête avait été ouverte en 2018, qua­li­fiée alors « d’at­taque poli­tique » par l’élu gre­no­blois. En juin 2021, la même enquête lui a valu d’être placé en garde à vue dans les locaux de la police judi­ciaire de Valence.

Un renvoi en correctionnelle prévu le 1er mars 2022

C’est éga­le­ment devant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Valence qu’Éric Piolle est ren­voyé, la date de l’au­dience étant fixée au 1er mars 2022. Il n’est pas seul mis en cause : cinq autres per­sonnes seraient éga­le­ment convo­quées à en croire Le Dauphiné libéré. Dont le res­pon­sable de l’as­so­cia­tion Fusées, Pascal Auclair, sou­tien d’Éric Piolle en 2014. Ou l’ancien direc­teur de la com­mu­ni­ca­tion de la Ville de Grenoble, Erwan Lecœur.

Le maire de Grenoble Éric Piolle est renvoyé en correctionnelle le 1er mars 2022 © Raphaëlle Denis - Place Gre'net

Le maire de Grenoble Éric Piolle est ren­voyé en cor­rec­tion­nelle le 1er mars 2022. © Raphaëlle Denis – Place Gre’net

Interrogé par France Bleu sur son ren­voi en cor­rec­tion­nelle, le maire de Grenoble joue la carte de la séré­nité. « C’était une déci­sion prise par toute une chaîne admi­nis­tra­tive. Je suis le chef de cette admi­nis­tra­tion, il est nor­mal que cela soit moi qui doive en répondre », indique-t-il. Tandis qu’un com­mu­ni­qué de la Ville de Grenoble fait état d’un « litige tech­nique » et « d’un débat tech­nique et juri­dique ».

Le service des marchés publics avait refusé son donner son visa

Ce n’est pour­tant pas ce que disait la Chambre régio­nale des comptes (CRC) dans son rap­port de 2018 sur la ges­tion de la Ville de Grenoble, rap­port dont nous nous étions alors fait l’é­cho. « Le ser­vice des mar­chés publics, qui effec­tue un contrôle préa­lable des pro­cé­dures de publi­cité et de mise en concur­rence orga­ni­sées par les ser­vices muni­ci­paux, a excep­tion­nel­le­ment refusé de don­ner son visa, la pro­cé­dure ayant été menée par la direc­tion de la com­mu­ni­ca­tion, sans publi­cité ni mise en concur­rence », sou­li­gnaient ainsi les magis­trats lyon­nais dans leur rapport.

Une direc­tion de la com­mu­ni­ca­tion alors conduite par Erwan Lecœur, qui avait pris la main sur le dos­sier de la fête des Tuiles. Le direc­teur, qui a quitté son poste en novembre 2017, était d’ailleurs éga­le­ment épin­glée par la CRC, comme nous le rela­tions en 2018.

Erwann Lecœur, ex-directeur de la communication du maire de Grenoble Eric Piolle, est aujourd'hui cité dans plusieurs dossiers épinglés par la chambre régionale des comptes (capture d'écran)

Erwann Lecœur, ex-direc­teur de la com­mu­ni­ca­tion du maire de Grenoble Eric Piolle, est cité dans plu­sieurs dos­siers épin­glés par la chambre régio­nale des comptes (cap­ture d’écran)

La Ville main­tient en tout cas son sys­tème de défense. « Dans sa réponse au rap­port de la Chambre régio­nale des comptes, la Ville a rap­pelé que le choix du pres­ta­taire a été effec­tué en confor­mité avec les règles qui régissent la com­mande publique et qui pré­voient un mar­ché public à pro­cé­dure adap­tée pour une pres­ta­tion artis­tique », réaf­firme ainsi la muni­ci­pa­lité. Qui prend acte de la dif­fé­rence d’ap­pré­cia­tion du par­quet de Valence, et annonce se consti­tuer par­tie civile « pour défendre ses inté­rêts ».

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Fête des tuiles 2019
Fête des Tuiles : la « défense » d’Éric Piolle battue en brèche par Alain Carignon et la chambre régionale des comptes

  FLASH INFO - Litige technique entre deux procédures de marché public ? Décisions de l'administration et des élus en délégation qu'Éric Piolle dit assumer Lire plus

Y-a-t-il eu favoritisme dans l'attribution de marchés à la Fête des tuiles ? "Règlement de comptes politiques" répond le maire de Grenoble Eric Piolle.
Fête des tuiles : le maire de Grenoble Éric Piolle en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Valence

  FIL INFO - Le maire de Grenoble Éric Piolle a été, ce 1er juin 2021, placé en garde à vue dans les locaux de Lire plus

Fête des tuiles, Crédit agricole : la Ville de Grenoble va-t-elle se porter partie civile ? La question va être soumise au vote des élus
Fête des Tuiles, rachat du bâtiment du Crédit agricole : le parquet de Grenoble juge la plainte irrecevable

  FOCUS - Le parquet de Grenoble a jugé irrecevable la plainte déposée par deux Grenobloises concernant les dossiers des marchés de la fête des Lire plus

Le porte-parole du groupe d'analyse métropolitain re-porte plainte dans les dossiers des marchés de la Fête des tuiles et du bâtiment du Crédit agricole.
Nouvelles plaintes concernant les marchés de la Fête des tuiles et le rachat du siège du Crédit agricole

  FIL INFO - Une nouvelle fois, le porte-parole du groupe d'analyse métropolitain porte plainte concernant les dossiers des marchés de la Fête des tuiles Lire plus

Suspectée d'avoir été favorisée dans l'attribution de marchés de la Fête des tuiles, l'association Fusées a participé à la campagne du maire de Grenoble.Suspectée d'avoir été favorisée dans l'attribution de marchés de la Fête des tuiles, l'association a participé activement à la campagne du maire de Grenoble
Fête des tuiles (suite) : en 2014, Fusées avait collé des affiches pour la campagne d’Eric Piolle

EN BREF - Après s'être vu attribuer le marché de préfiguration de la Fête des tuiles en 2014, puis l'organisation des éditions 2015 et 2016 Lire plus

Préparation de la Fête des Tuiles. Au centre Pascal Auclair, association Fusées. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Fête des tuiles : l’association Fusées mise sur orbite dès un premier marché passé en 2014 ?

EN BREF - Fusées a-t-elle été favorisée dans l'attribution en 2015 et 2016 du marché de la Fête des Tuiles par la Ville de Grenoble Lire plus

Flash Info

|

27/11

10h31

|

|

26/11

19h48

|

|

26/11

11h47

|

|

25/11

18h43

|

|

25/11

12h10

|

|

25/11

10h26

|

|

25/11

8h00

|

|

25/11

1h23

|

|

23/11

19h30

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin