Suspectée d'avoir été favorisée dans l'attribution de marchés de la Fête des tuiles, l'association Fusées a participé à la campagne du maire de Grenoble.Suspectée d'avoir été favorisée dans l'attribution de marchés de la Fête des tuiles, l'association a participé activement à la campagne du maire de Grenoble

Fête des tuiles (suite) : en 2014, Fusées avait collé des affiches pour la campagne d’Eric Piolle

Fête des tuiles (suite) : en 2014, Fusées avait collé des affiches pour la campagne d’Eric Piolle

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Après s’être vu attribuer le marché de préfiguration de la Fête des tuiles en 2014, puis l’organisation des éditions 2015 et 2016 de cette même fête aujourd’hui dans le collimateur de la justice, des factures prouvent que l’association Fusées avait pris une part active dans la campagne du maire de Grenoble en 2014.

 

 

Défilé des géants lors de la fête des tuiles 2015 sur le cours Jean Jaurès à Grenoble. © Séverine Cattiaux - placegrenet.fr

Défilé des géants lors de la fête des tuiles 2015 sur le cours Jean-Jaurès à Grenoble. © Séverine Cattiaux – pla​ce​gre​net​.fr

Alors que le par­quet de Valence a ouvert une enquête pré­li­mi­naire pour favo­ri­tisme après l’at­tri­bu­tion à Fusées de mar­chés affé­rents aux édi­tions 2015 et 2016 de la Fête des tuiles, la ques­tion du lien entre cette asso­cia­tion et le maire de Grenoble est reve­nue sur la table des élus lors du conseil muni­ci­pal, le 18 juin.

 

En ques­tion, cinq fac­tures extraites des comptes de cam­pagne du maire de Grenoble émises par Fusées et ayant trait à des opé­ra­tions de col­lage d’af­fiches. En tout, 5 000 euros réglés par le man­da­taire finan­cier d’Eric Piolle à l’as­so­cia­tion qui n’a, d’a­près Matthieu Chamussy, pas fait que col­ler des affiches.

 

« Cette asso­cia­tion a aussi par­ti­cipé à l’or­ga­ni­sa­tion de soupes musi­cales sur vos mar­chés », a fait remar­quer le chef de file de l’op­po­si­tion de droite répu­bli­caine (Les Républicains- UDI et société civile ) à l’a­dresse d’Élisa Martin, la pre­mière adjointe pré­si­dant la séance en lieu et place du maire absent*.

 

Une asso­cia­tion qui se trou­vait, à tra­vers son codi­rec­teur Pascal Auclair, dans le comité de sou­tien d’Eric Piolle lors de cette cam­pagne 2014. Une asso­cia­tion qui s’est vu attri­buer en 2014, pour 19 400 euros, le mar­ché de pré­fi­gu­ra­tion de la Fête des tuiles. Avant d’ob­te­nir un an plus tard, sans mise en concur­rence, les deux mar­chés d’or­ga­ni­sa­tion des édi­tions 2015 et 2016 de cette même fête. Puis de dis­pa­raître de la circulation…

 

 

Eric Piolle ne connaissait pas « vraiment » Fusées ?

 

« Pourquoi, à notre connais­sance, ce mar­ché de pré­fi­gu­ra­tion n’a pas fait l’ob­jet d’une infor­ma­tion au conseil muni­ci­pal en vertu du rendu acte, comme le dis­pose le code géné­ral des col­lec­ti­vité ter­ri­to­riales ? », s’est étonné Matthieu Chamussy. « Cela en dit davan­tage sur le lien qui vous unit avec cette asso­cia­tion et qui jette un ques­tion­ne­ment sup­plé­men­taire sur les condi­tions dans les­quelles elle a obtenu les mar­chés publics. »

 

Cliquez sur la vidéo pour entendre l’in­ter­ven­tion de Matthieu Chamussy :

 

 

En mai der­nier, en réac­tion à l’ou­ver­ture de l’en­quête pré­li­mi­naire, Eric Piolle avait à la ques­tion d’une jour­na­liste, répondu ne pas connaître « vrai­ment » l’as­so­cia­tion Fusées.

« Or, il y a deux per­sonnes qui y ont été dési­gnées par votre majo­rité au sein du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de la Régie 2C », a fait remar­quer Matthieu Chamussy.

 

Après l'annonce de l'ouverture d'une enquête préliminaire pour favoritisme dans l'attribution de marchés publics afférents à la Fête des tuiles, le maire de Grenoble Eric Piolle (EELV) réagit et dénonce une affaire strictement politique. (capture d'écran)

Eric Piolle

En 2016, Charline Chechirlian et Marielle Imbert, qui à l’é­poque tra­vaillaient toutes deux pour Fusées, avaient fina­le­ment quitté le conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de la régie muni­ci­pale regrou­pant les deux salles du Ciel et de la Chaufferie, avant le vote actant sa liquidation.

 

 

Patricia Cerinsek

 

 

* Une ins­truc­tion judi­ciaire étant en cours, le conseiller muni­ci­pal délé­gué aux ani­ma­tions Olivier Bertrand, appelé à répondre en séance du conseil muni­ci­pal, s’est refusé à tout commentaire.

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Un "nouveau visage" pour la place Victor-Hugo, avec des travaux jusqu'à l'été 2021
Grenoble : un « nouveau visage » pour la place Victor-Hugo, avec des travaux jusqu’à l’été 2021

  FOCUS — Les travaux de la place Victor-Hugo de Grenoble ont débuté lundi 18 janvier, pour durer jusqu'à l'été 2021. Au programme? Nettoyage des Lire plus

Municipales de Grenoble : le patron des Républicains Christian Jacob apporte son soutien au candidat Alain Carignon

  FIL INFO — Présent à Voreppe le jeudi 30 janvier, le président des Républicains a officiellement affirmé le soutien du parti à la candidature Lire plus

Municipales : Matthieu Chamussy tire sa révérence, après 22 ans de vie politique

  FOCUS — La fin d'une époque ? Le conseiller municipal de Grenoble Matthieu Chamussy annonce se retirer des élections municipales de mars 2020. Alors que Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
Finances de Grenoble : Matthieu Chamussy craint la banqueroute

FOCUS - L'élu d'opposition Matthieu Chamussy s'est livré, ce mardi 10 décembre, à une analyse de la santé financière et du budget 2020 de la Lire plus

Matthieu Chamussy. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Matthieu Chamussy révèle comment il a évité le retour d’Alain Carignon au conseil municipal de Grenoble en 2014

  FOCUS - Alors qu'un jeu de chaises musicales légal permet à Alain Carignon de revenir au conseil municipal, Matthieu Chamussy revient sur les municipales de 2014, alors qu'il était Lire plus

Matthieu Chamussy. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Matthieu Chamussy : “Je ne me suis pas engagé en politique pour choisir entre Éric Piolle et Alain Carignon !”

  TRIBUNE LIBRE - Matthieu Chamussy, conseiller municipal d'opposition à Grenoble, réagit suite au ralliement de Marie-José Salat et Anouche Agobian à la liste du maire Lire plus

SDH - Le futur compte sur nous

Flash Info

|

16/10

14h42

|

|

16/10

7h48

|

|

15/10

23h27

|

|

15/10

10h12

|

|

15/10

9h14

|

|

14/10

12h03

|

|

13/10

22h57

|

|

13/10

16h18

|

|

13/10

15h31

|

|

13/10

9h38

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin