Appel Forêt -
Édition 2017 de la Fête des tuiles. © Severine Cattiaux - Place Gre'net

Fête des Tuiles : la « défense » d’Éric Piolle battue en brèche par Alain Carignon et la chambre régionale des comptes

Fête des Tuiles : la « défense » d’Éric Piolle battue en brèche par Alain Carignon et la chambre régionale des comptes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FLASH INFO – Litige technique entre deux procédures de marché public ? Décisions de l’administration et des élus en délégation qu’Éric Piolle dit assumer ? La réaction du maire de Grenoble au sortir de sa garde à vue où il était entendu, soupçonné d’avoir favorisé une association dans l’octroi de marchés publics de la fête des Tuiles, en a fait bondir plus d’un. Notamment l’ancien maire de Grenoble Alain Carignon.

 

 

« Le choix d’Éric Piolle d’at­tri­buer les mar­chés publics sans appels d’offre à une asso­cia­tion qui avait collé ses affiches pen­dant la cam­pagne muni­ci­pale, son choix de pas­ser outre l’a­vis du ser­vice des mar­chés de la Ville qui lui avait rap­pelé que la loi impo­sait un appel d’offre, c’est un choix poli­tique mais pas, contrai­re­ment à ce qu’il dit, un choix tech­nique », sou­ligne l’élu d’op­po­si­tion dans une vidéo pos­tée sur Youtube.

 

Un point qu’a­vait sou­levé – comme Place Gre’net le rela­tait en 2018 – la chambre régio­nale des comptes. Le signa­le­ment des magis­trats finan­ciers avait d’ailleurs entraîné l’ou­ver­ture de l’en­quête pré­li­mi­naire qui vaut aujourd’­hui à Éric Piolle d’être entendu par la jus­tice. Il ne devrait pas être le seul.

 

 

Les liens d’Éric Piolle avec l’association Fusées en question

 

« Le ser­vice des mar­chés publics, qui effec­tue un contrôle préa­lable des pro­cé­dures de publi­cité et de mise en concur­rence orga­ni­sées par les ser­vices muni­ci­paux, a excep­tion­nel­le­ment refusé de don­ner son visa, la pro­cé­dure ayant été menée par la direc­tion de la com­mu­ni­ca­tion, sans publi­cité ni mise en concur­rence », sou­li­gnaient les magis­trats lyon­nais. Une direc­tion de la com­mu­ni­ca­tion, notam­ment de son direc­teur Erwan Lecœur, éga­le­ment épin­glée par la CRC, comme nous le rela­tions en 2018.

 

Trois ans après le rap­port de la chambre régio­nale des comptes, le maire de Grenoble dit se refu­ser à « poli­ti­ser » la pro­cé­dure. En 2018, c’est pour­tant lui qui, le pre­mier, invo­quait une « attaque poli­tique », comme en témoigne cette vidéo.

 

Fête des Tuiles : la "défense" d'Éric Piolle remise en cause

Pour Alain Carignon, il s’a­git d’une ques­tion juri­dique et politique.

Le maire de Grenoble garde ainsi la même défense, en conti­nuant notam­ment d’af­fir­mer qu’il connais­sait peu l’as­so­cia­tion, Fusées en l’oc­cu­rence, à qui avaient été attri­bués les mar­chés de la fête des Tuiles. Une affir­ma­tion que réfute Alain Carignon.

 

« Elle [l’as­so­cia­tion Fusées, ndlr] a par­ti­cipé à sa cam­pagne, elle a fac­turé des pres­ta­tions, le sou­te­nait. Il a lui-même par­ti­cipé à des réunions dans des locaux de cette asso­cia­tion et il a, immé­dia­te­ment après son élec­tion, recruté à la mai­rie des membres de cette asso­cia­tion », pointe l’élu. Une asso­cia­tion qui s’était au préa­lable vu attri­buer le mar­ché de concep­tion de la fête des Tuiles. C’était en 2014, comme nous l’é­cri­vions éga­le­ment.

 

« Ce choix [de favo­ri­ser Fusées, ndlr] n’a rien de tech­nique », assure Alain Carignon, aujourd’­hui conseiller muni­ci­pal d’op­po­si­tion à la Ville de Grenoble, après avoir été en 1996 condamné à quatre ans de pri­son ferme pour cor­rup­tion. « C’est un choix per­son­nel, poli­tique, et Éric Piolle doit aujourd’­hui l’as­su­mer, poli­ti­que­ment et éven­tuel­le­ment au plan judiciaire. »

 

PC

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Une femme est soupçonnée d’avoir établi de fausses attestations de vaccinations anti-Covid au centre de vaccination d’Alpexpo à Grenoble.
Fausses attestations au vaccinodrome d’Alpexpo Grenoble : une femme en garde à vue

FLASH INFO - Une femme de 30 ans travaillant au centre de vaccination d’Alpexpo à Grenoble aurait établi de fausses attestations de vaccination anti-Covid. Les Lire plus

Y-a-t-il eu favoritisme dans l'attribution de marchés à la Fête des tuiles ? "Règlement de comptes politiques" répond le maire de Grenoble Eric Piolle.
Fête des tuiles : le maire de Grenoble Éric Piolle en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Valence

  FIL INFO - Le maire de Grenoble Éric Piolle a été, ce 1er juin 2021, placé en garde à vue dans les locaux de Lire plus

Egorgé à Grenoble : une femme schizophrène avoue le meurtre à Teisseire

  FLASH INFO - Une femme âgée de 58 ans a été placée en garde à vue jeudi 25 février par la police judiciaire de Grenoble Lire plus

Un snapshot de la vidéo Instagram de Mila
Affaire Mila : cinq personnes interpellées pour cyber-harcèlement et menaces de mort

  FLASH INFO - Cinq personnes, âgées de 18 à 29 ans, ont été interpellées dans différentes régions de France. Elles ont été placées en garde Lire plus

Nouvelle soirée émaillée de tirs de mortier d'artifice à Grenoble. Un fourgon de police a été pris pour cible.
Grenoble : un mineur organisateur présumé d’une soirée privée en plein couvre-feu interpellé

  FLASH INFO - La Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de l'Isère indiquait, ce dimanche 20 décembre 2020, avoir interpellé un jeune homme Lire plus

Meurtre de Victorine Dartois : un individu interpellé et placé en garde à vue par la gendarmerie

  FIL INFO - Ce mardi 13 octobre 2020, la gendarmerie a interpellé et placé en garde à vue un individu dans le cadre de Lire plus

Flash Info

|

26/07

10h46

|

|

25/07

12h06

|

|

22/07

19h24

|

|

16/07

23h31

|

|

16/07

20h42

|

|

16/07

11h33

|

|

15/07

15h50

|

|

14/07

13h45

|

|

13/07

22h27

|

|

13/07

12h52

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin