Fête des tuiles 2019

Fête des Tuiles : la « défense » d’Éric Piolle bat­tue en brèche par Alain Carignon et la chambre régio­nale des comptes

Fête des Tuiles : la « défense » d’Éric Piolle bat­tue en brèche par Alain Carignon et la chambre régio­nale des comptes

FLASH INFO – Litige tech­nique entre deux pro­cé­dures de mar­ché public ? Décisions de l’ad­mi­nis­tra­tion et des élus en délé­ga­tion qu’Éric Piolle dit assu­mer ? La réac­tion du maire de Grenoble au sor­tir de sa garde à vue où il était entendu, soup­çonné d’a­voir favo­risé une asso­cia­tion dans l’oc­troi de mar­chés publics de la fête des Tuiles, en a fait bon­dir plus d’un. Notamment l’an­cien maire de Grenoble Alain Carignon.

« Le choix d’Éric Piolle d’at­tri­buer les mar­chés publics sans appels d’offre à une asso­cia­tion qui avait collé ses affiches pen­dant la cam­pagne muni­ci­pale, son choix de pas­ser outre l’a­vis du ser­vice des mar­chés de la Ville qui lui avait rap­pelé que la loi impo­sait un appel d’offre, c’est un choix poli­tique mais pas, contrai­re­ment à ce qu’il dit, un choix tech­nique », sou­ligne l’élu d’op­po­si­tion dans une vidéo pos­tée sur Youtube.

Un point qu’a­vait sou­levé – comme Place Gre’net le rela­tait en 2018 – la chambre régio­nale des comptes. Le signa­le­ment des magis­trats finan­ciers avait d’ailleurs entraîné l’ou­ver­ture de l’en­quête pré­li­mi­naire qui vaut aujourd’­hui à Éric Piolle d’être entendu par la jus­tice. Il ne devrait pas être le seul.

Les liens d’Éric Piolle avec l’as­so­cia­tion Fusées en question

« Le ser­vice des mar­chés publics, qui effec­tue un contrôle préa­lable des pro­cé­dures de publi­cité et de mise en concur­rence orga­ni­sées par les ser­vices muni­ci­paux, a excep­tion­nel­le­ment refusé de don­ner son visa, la pro­cé­dure ayant été menée par la direc­tion de la com­mu­ni­ca­tion, sans publi­cité ni mise en concur­rence », sou­li­gnaient les magis­trats lyon­nais. Une direc­tion de la com­mu­ni­ca­tion, notam­ment de son direc­teur Erwan Lecœur, éga­le­ment épin­glée par la CRC, comme nous le rela­tions en 2018.

Trois ans après le rap­port de la chambre régio­nale des comptes, le maire de Grenoble dit se refu­ser à « poli­ti­ser » la pro­cé­dure. En 2018, c’est pour­tant lui qui, le pre­mier, invo­quait une « attaque poli­tique », comme en témoigne cette vidéo.

Fête des Tuiles : la "défense" d'Éric Piolle remise en cause

Pour Alain Carignon, il s’a­git d’une ques­tion juri­dique et politique.

Le maire de Grenoble garde ainsi la même défense, en conti­nuant notam­ment d’af­fir­mer qu’il connais­sait peu l’as­so­cia­tion, Fusées en l’oc­cu­rence, à qui avaient été attri­bués les mar­chés de la fête des Tuiles. Une affir­ma­tion que réfute Alain Carignon.

« Elle [l’as­so­cia­tion Fusées, ndlr] a par­ti­cipé à sa cam­pagne, elle a fac­turé des pres­ta­tions, le sou­te­nait. Il a lui-même par­ti­cipé à des réunions dans des locaux de cette asso­cia­tion et il a, immé­dia­te­ment après son élec­tion, recruté à la mai­rie des membres de cette asso­cia­tion », pointe l’élu. Une asso­cia­tion qui s’était au préa­lable vu attri­buer le mar­ché de concep­tion de la fête des Tuiles. C’était en 2014, comme nous l’é­cri­vions éga­le­ment.

« Ce choix [de favo­ri­ser Fusées, ndlr] n’a rien de tech­nique », assure Alain Carignon, aujourd’­hui conseiller muni­ci­pal d’op­po­si­tion à la Ville de Grenoble, après avoir été en 1996 condamné à quatre ans de pri­son ferme pour cor­rup­tion. « C’est un choix per­son­nel, poli­tique, et Éric Piolle doit aujourd’­hui l’as­su­mer, poli­ti­que­ment et éven­tuel­le­ment au plan judiciaire. »

PC

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le comité local Attac 38 donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne appelant à taxer les plus riches
Le comité local Attac 38 lance une nou­velle cam­pagne appe­lant à taxer les plus riches

FLASH INFO - Des militants du comité local Attac 38 se sont donné rendez-vous devant l'hôtel des impôts de Grenoble, avenue Rhin-et-Danube, jeudi 23 mai Lire plus

Européennes: la liste Écologie positive et Territoires a fait escale à Grenoble, sur les terres d'Éric Piolle
Européennes : les repré­sen­tants de la liste Écologie posi­tive et ter­ri­toires, en cam­pagne à Grenoble, taclent Éric Piolle

FOCUS - Éric Lafond, porte-parole national de la liste candidate aux élections européennes 2024 Écologie positive et territoires, et son candidat isérois Bernard Zamora ont Lire plus

fusillades
Grenoble : deux nou­veaux bles­sés par balles dans les quar­tiers de l’Alma et Bajatière-Capuche

FLASH INFO - Dans la soirée du 23 mai 2024, deux nouvelles fusillades ont eu lieu à Grenoble, l’une à l’Alma, l’autre à la limite Lire plus

Des riverains de l'avenue Washington (toujours) opposés au projet d'aménagement de la Ville de Grenoble
Des rive­rains de l’a­ve­nue Washington très mobi­li­sés contre le pro­jet d’a­mé­na­ge­ment de la Ville de Grenoble

FOCUS - Les opposants au projet d'aménagement du sud de l'avenue Washington se sont donné rendez-vous devant l'hôtel de Ville de Grenoble mercredi 22 mai Lire plus

Les 48 heures de l’a­gri­cul­ture urbaine de retour à Grenoble le week-end du 25 et 26 mai 2024

ÉVÉNEMENT - Les 48 heures de l'Agriculture urbaine sont de retour sur la métropole grenobloise (comme sur l'ensemble de la France) les samedi 25 et Lire plus

Collèges morts et occupation de Jules-Vallès: la FCPE de Fontaine mobilisée contre les groupes de niveaux
Collèges morts et occu­pa­tion de Jules-Vallès à Fontaine : forte mobi­li­sa­tion contre les groupes de niveaux

FLASH INFO - Les parents d'élève de Fontaine se mobilisent (une fois encore) à l'appel de la FCPE contre la réforme des Chocs des savoirs Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !