Y-a-t-il eu favoritisme dans l'attribution de marchés à la Fête des tuiles ? "Règlement de comptes politiques" répond le maire de Grenoble Eric Piolle.

Fête des tuiles : le maire de Grenoble Éric Piolle en garde à vue dans les locaux de la police judi­ciaire de Valence

Fête des tuiles : le maire de Grenoble Éric Piolle en garde à vue dans les locaux de la police judi­ciaire de Valence

 

FIL INFO - Le maire de Grenoble Éric Piolle a été, ce 1er juin 2021, placé en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Valence où il est entendu sur le dossier de la Fête des Tuiles. Une enquête préliminaire pour favoritisme avait été ouverte en 2018.

 

 

Après l'annonce de l'ouverture d'une enquête préliminaire pour favoritisme dans l'attribution de marchés publics afférents à la Fête des tuiles, le maire de Grenoble Eric Piolle (EELV) réagit et dénonce une affaire strictement politique. (capture d'écran)

Après l'annonce de l'ouverture d'une enquête préliminaire pour favoritisme dans l'attribution de marchés publics de la Fête des tuiles, le maire de Grenoble Éric Piolle avait dénoncé une affaire strictement politique. © Joël Kermabon

Hasard du calendrier, c'est à quelques jours des balades des Tuiles, déclinaison covido-compatible de la fête du même nom, que le maire de Grenoble Éric Piolle est entendu par la police judiciaire.

 

L'édile a été placé, ce mardi 1er juin au matin, en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Valence. Il doit en effet s'expliquer sur les modalités d'attribution de marchés publics de la Fête des tuiles, révèle Le Dauphiné libéré.

 

L'audition fait suite à l'enquête préliminaire ouverte il y a trois ans pour favoritisme et confiée au parquet de Valence. Cinq ans après les premiers signalements du groupe d'analyse métropolitain (Gam), et embrayant sur le rapport puis le signalement des magistrats financiers de la chambre régionale des comptes (CRC), l'enquête se poursuit donc.

 

 

Des marchés publics passés sans publicité ni mise en concurrence pointait la CRC

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 43 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Un second Chatipi, refuge pour chats errants, prochainement implanté rue Anatole-France à Grenoble
Un second Chatipi, refuge pour chats errants, pro­chai­ne­ment ins­tallé rue Anatole-France à Grenoble

FLASH INFO - La Ville de Grenoble annonce l'installation prochaine d'un second "Chatipi" sur son territoire, après celui mis en place en décembre 2022 quai Lire plus

Tirs de balles, coups de tournevis ou violences contre des policiers, un week-end agité sur l'agglomération grenobloise
Mehdi Boulenouane, ex-figure du nar­co­tra­fic dans le quar­tier Mistral, exé­cuté par balles en Seine-Saint-Denis

FLASH INFO - Mehdi Boulenouane, ex-caïd du trafic de stupéfiants dans le quartier Mistral, a été abattu par balles, jeudi 16 mai 2024, en fin Lire plus

Yassine Lakhnech (encore) réélu à la présidence de l'UGA, ses opposants pointent du doigt des failles démocratiques
Yassine Lakhnech (encore) réélu à la pré­si­dence de l’UGA : ses oppo­sants dénoncent des failles démocratiques

FOCUS - Alors que sa réélection en janvier 2024 avait été annulée par le tribunal administratif, Yassine Lakhnech a été ré-réélu président de l'UGA par Lire plus

"Femme et racisée", Maude Wadelec a-t-elle quitté la majorité grenobloise après s'être vue refuser la délégation Égalité des droits?
« Femme et raci­sée », Maude Wadelec a‑t-elle quitté la majo­rité gre­no­bloise après s’être vue refu­ser la délé­ga­tion Égalité des droits ?

FOCUS - Pour quelles raisons Maude Wadelec a-t-elle quitté la majorité du conseil municipal pour figurer désormais parmi les élus d'opposition, en tant que non Lire plus

Le Mois des fiertés 2024 prend son envol à Grenoble, avec sa traditionnelle Marche des fiertés samedi 1er juin
Le Mois des fier­tés 2024 prend son envol à Grenoble, avec sa tra­di­tion­nelle Marche des fier­tés samedi 1er juin

FLASH INFO - Le Mois des fiertés de Grenoble, porté par l'association Grenoble Fiertés, prend son envol jeudi 16 mai et se poursuivra jusqu'au dimanche Lire plus

Grenoble et son CCAS affectent un bâtiment à l'hébergement des sans-domicile et à la lutte contre le non-recours
Grenoble : un bâti­ment dédié à l’hé­ber­ge­ment des sans-domi­cile et à la lutte contre le non-recours

FLASH INFO - Lors du conseil municipal du lundi 13 mai, la Ville de Grenoble a validé une convention entre elle et son CCAS pour Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !