La salle de concerts Le Ciel toujours dans le brouillard : retour sur les coulisses d’une casse annoncée

sep article

DÉCRYPTAGE – Le Ciel a ouvert ses portes le 17 juin pour la seconde fois. Mais, plus de deux ans après la liquidation de la Régie 2C et la reprise en main par la Ville de Grenoble, l’horizon de l’emblématique salle de la scène de musiques actuelles est toujours bouché. Retour sur les coulisses d’un démantèlement annoncé, tandis que la justice, appelée sur le dossier, pourrait prononcer l’annulation de la liquidation de la régie municipale…

 

 

Le collectif Pledge aux manettes veut continuer de défendre et faire connaitre le Ciel. « Advienne que pourra »... © Florian Espalieu

Plege veut continuer de défendre le Ciel © Florian Espalieu

Alors que, dimanche 17 juin, le Ciel a une seconde fois  ouvert ses portes grâce au collectif Plege, quel est l’avenir de l’emblématique salle de concerts de la scène musiques actuelles à Grenoble ? Plus de deux ans après la liquidation de la Régie 2C – la régie municipale qui gérait le le Ciel et la Chaufferie –, l’horizon est toujours aussi peu dégagé.

 

La Chaufferie devenu un équipement pour la jeunesse, le Ciel vit, lui, cahin-caha au rythme des conventions d’occupation du domaine public passées entre la Ville de Grenoble et les associations souhaitant disposer des locaux. Un montage contesté par le groupe d’analyse métropolitain (Gam), qui dénonce une gestion de fait, mais aussi par des élus de l’opposition qui regrettent le « peu de visibilité dans le fonctionnement », à l’instar de Jérôme Safar du Rassemblement de gauche et de progrès.

 

La Ville de Grenoble qui, depuis deux ans, gère le Ciel en direct y voit-elle plus clair ? « L’avenir du Ciel est en train d’être travaillé », a sommairement répondu à Place Gre’net Corinne Bernard, l’adjointe aux Cultures. Comment la salle sera-t-elle gérée demain ? Et par qui ? Pour tenter de comprendre les tenants et aboutissants de ce feuilleton, et peut-être pourquoi le dossier fait du surplace, il faut remonter deux ans en arrière. Voire plus…

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
2092 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.