UNE Futur projet de centre commercial Neyrpic sur Saint-Martin-d'Hères, version 2 © Apsys

Neyrpic : les cinémas indépendants soulagés par le rejet du projet de l’UGC

Neyrpic : les cinémas indépendants soulagés par le rejet du projet de l’UGC

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – La Commission nationale d’aménagement cinématographique (Cnac) vient d’émettre un avis défavorable concernant la construction du cinéma de l’Union générale cinématographique (UGC) sur les anciennes friches Neyrpic. Un nouveau revers pour l’exploitant. Au niveau politique, les élus métropolitains se divisent sur le sujet.

 

 

« Aujourd’hui, je suis très satis­fait à titre pro­fes­sion­nel et per­son­nel qu’il y ait une déci­sion néga­tive sur ce pro­jet », savoure Bruno Thivillier, direc­teur du cinéma Le Méliès à Grenoble. Vendredi 9 octobre, la Commission natio­nale d’a­mé­na­ge­ment ciné­ma­to­gra­phique (Cnac) a en effet rendu un avis défa­vo­rable au pro­jet de com­plexe porté par l’Union géné­rale ciné­ma­to­gra­phique (UGC), dans le cadre de la réha­bi­li­ta­tion des friches indus­trielles Neyrpic. Un pro­jet qui pré­voyait douze salles de dif­fu­sion et 2 300 places.

 

Projet UGC Neyrpic retoqué: les autres cinémas soulagés.Affiche promotionnelle du futur retail park d'Apsys, prévu sur le site des anciennes usines Neyrpic de Saint-Martin-d'Hères © Olivier Razemon

Affiche pro­mo­tion­nelle du futur retail park d’Apsys, prévu sur le site des anciennes usines Neyrpic de Saint-Martin-d’Hères © Olivier Razemon

Le pro­jet de com­plexe ciné­ma­to­gra­phique UGC était au cœur du nou­veau centre com­mer­cial, avec le pro­mo­teur-inves­tis­seur Apsys à la manœuvre. Depuis le début, les oppo­sants fer­raillent contre cette réha­bi­li­ta­tion. À com­men­cer par l’Association des ciné­mas de recherche indé­pen­dants de la région alpine (Acrira). Et le Mélies qui ne joue pas dans la même caté­go­rie avec ses trois salles et ses 524 sièges. 

 

Les oppo­sants au pro­jet craignent des effets néfastes pour l’éco­no­mie et l’en­vi­ron­ne­ment. « Ce pro­jet semble com­plè­te­ment sur­di­men­sionné au niveau com­mer­cial. C’est un pro­jet privé uni­que­ment sur de l’offre de maga­sins dans une agglo­mé­ra­tion par ailleurs déjà bien pour­vue et qui souffre. Les maga­sins subissent la crise éco­no­mique et la concur­rence d’in­ter­net », constate Anne Tourmen, co-secré­taire d’Europe Ecologie Les Verts (EELV) Métropole de Grenoble.

 

Elle estime que les citoyens aspirent à d’autres lieux de ren­contre. « C’est une com­mune qui n’a pas réel­le­ment de centre-ville. Il y a une demande d’un cer­tain nombre d’ha­bi­tants d’a­voir d’autres pres­ta­tions. Pas for­cé­ment com­mer­ciales, plu­tôt des lieux de vie, des espaces cultu­rels… », ajoute-t-elle.

 

 

Un imbroglio politique

 

Continuez la lecture

Il vous reste 71 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Tim Buisson

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Mois décolonial : face à la polémique qui perdure, les organisateurs dénoncent des « attaques réactionnaires graves »

  FOCUS - Les réactions se succèdent au sujet du Mois décolonial de Grenoble. Ceci malgré le désengagement marqué de la Ville de Grenoble, de Lire plus

La place de l’école élémentaire Anthoard à Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net
L’UQ Berriat accuse la Ville de Grenoble de refuser d’entendre le point de vue des riverains

  FLASH INFO — Un refus d'entendre le point de vue des habitants? C'est ce dont l'Union de quartier Berriat-Saint-Bruno-Europole accuse la Ville de Grenoble. Lire plus

Le Collectif pour la gratuité des transports en commun interpelle la Métropole de Grenoble
Le Collectif pour la gratuité des transports dénonce à son tour les dividendes versés aux actionnaires de GEG

  FLASH INFO — "Comment va-t-on expliquer aux personnes que via leur facture d'électricité elles subventionnent en fait les transports?". Telle est la question que Lire plus

La Ville et la Métropole de Grenoble reconduisent leur soutien à TéléGrenoble : la petite télé locale percevra plus de 1,2M€ sur trois ans.
La Ville et la Métro de Grenoble renouvellent leur soutien à TéléGrenoble : 1,2 million d’euros sur trois ans

FLASH INFO - La Ville comme la Métropole de Grenoble ont renouvelé leur convention d'objectifs et de moyens passée avec TéléGrenoble. Pour l'année 2021, la Lire plus

Flash Info

|

16/06

15h50

|

|

16/06

15h20

|

|

16/06

11h47

|

|

15/06

22h48

|

|

15/06

17h34

|

|

15/06

16h20

|

|

15/06

15h00

|

|

15/06

12h15

|

|

14/06

16h51

|

|

14/06

16h12

|

Les plus lus

Économie| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

A écouter| Environ un millier de personnes à Grenoble pour la « Marche des libertés » et contre les idées d’extrême droite

Culture| Du vélo au Sénégal, deux expositions présentées au Musée dauphinois à l’occasion de sa réouverture

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin