Commerces grenoblois : centre-ville “asphyxié”… ou en voie d’être régénéré après les travaux ?

sep article

Conférence 50 ans IFTS à Echirolles : vers des politiques publiques de la relation avec Hartmut Rosa

 

DÉCRYPTAGE – Tandis que Grenoble à cœur met en avant les commerçants mécontents de la politique de la Ville de Grenoble et de La Métropole, cette dernière rappelle toutes les mesures d’accompagnement mises en place. Et présente la seconde édition de l’opération « Le centre-ville s’offre à vous » à l’occasion des fêtes. Alors, en convalescence ou à l’agonie, les commerces du centre-ville ? État des lieux.

 

 

Le centre-ville de Grenoble, à l’aube du renouveau ou en pleine « asphyxie » ? D’un côté, le collectif Grenoble à cœur, farouche adversaire du projet Cœurs de ville, cœurs de Métropole (CVCM). De l’autre, Guy Jullien, le vice-président de la Métro délégué à l’artisanat, au commerce et aux petites et moyennes entreprises. Et, au final, deux visions bien différentes, pour ne pas dire opposées, de l’état des lieux du commerce en centre-ville grenoblois.

 

Les commerçants réunis par Grenoble à coeur, au coeur de Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net

Les commerçants réunis par Grenoble à cœur, au cœur de Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
6682 visites | 18 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 18
  1. Toujours les mêmes dogmatiques qui donnent des leçons et qui ne savent pas ce que c’est que d’investir dans une entreprise ou un commerce qui représentent pour beaucoup les efforts d’une vie de labeur, ruinée d’un claquement de doigts comme avec CVCM.

    Grenoble depuis Destot (avec les rouges & verts) digne successeurs de Dubedout, ne fait que reculer et se paupériser tout en se vidant de ses habitants à pouvoir d’achat, années après année, avec un coup d’accélérateur depuis 2014, sous les effets de politiques désastreuses et autoritaires, sans tenir compte d’éléments fondamentaux qui permettent un équilibre au profit de toutes et tous.

    En 2020 ce sera stop ou encore.

    sep article
    • C’est vrai que pendant les travaux du tram A puis du B, le centre-ville de Grenoble n’a ABSOLUMENT pas souffert entre 1984 et 1987 puis rebelote jusqu’en 1990. Vous me rappelez qui était maire à cette époque où le centre-ville était cul par-dessus tête ?
      Votre mauvaise foi est vraiment totale et vous plonge dans le ridicule le plus profond.

      sep article
  2. Dire que cela fait les années 1970 qu’on entend dire que l’Apocalypse s’abat sur le centre-ville de Grenoble à cause :
    – de la mise en place de la zone piétonne
    – du tram A
    – du tram C
    – de la non mise en place de la Rocade Nord
    – du tram E
    – des aménagements cyclables
    – de l’extension des zones piétonnes
    – de Coeur de Ville, coeur d’agglo
    – de Coeur de Ville, coeur de Métropole
    – etc etc
    Toujours les mêmes rengaines et le centre-ville de Grenoble est toujours là, avec des commerces qui ferment et d’autres qui s’ouvrent, avec des gens contents et d’autres pas, avec des habitudes de consommation qui changent (coucou les grandes surfaces, coucou internet), avec un niveau de vie qui bouge et pas forcément à la hausse et toujours autant de monde dans les rues.

    sep article
    • Heureusement qu’on a JMB pour nous dire son expérience des années ’70 qu’il n’a pas vécues. C’est ça l’avantage des donneurs de leçons, c’est qu’ils savent tout sur tout.

      sep article
      • Hahaha, mort de rire ! Vous auriez mieux fait de ne pas répondre plutôt que de révéler une fois de plus la médiocrité de votre réflexion.
        Mais sérieux, vous vous rendez compte de ce que vous écrivez comme énormité ? Les archives de journaux, les coupures de presse, les journaux associatifs, les livres, les photos d’époque, les discussions avec des personnes qui ont vécu ces moments-là, sa propre mémoire, cela n’existe pas ? Cela ne m’étonne pas que vous ayez une vision aussi peu développée, faute de connaître le passé pour mieux appréhender l’avenir et relativiser les choses.

        sep article
  3. Whaouuuu des commerçants soutiennent Alain Carignon? Quel scoop alors c’est incroyable.

    sep article
  4. Perte de plus de 50% du chiffre d’affaires depuis le début de CVCM a dit un commerçant aux infos sur France 2 ! A ce niveau là, asphyxie est malheureusement le mot juste. C’est effrayant, d’abord pour les emplois qui disparaissent, ensuite pour le devenir du centre ville de Grenoble.

    sep article
  5. La politique n’a rien à voir. C’est une question de bon sens. Les grenoblois n’aiment pas sortir, et pensent à eux c’est tout . Le centre-ville, pour eux, c’est pas Grenoble. La montagne, oui. Cordialement

    sep article
  6. La photo des membres de Grenoble à coeur à pied au milieu du boulevard Agutte Sembat: ils n’auraient jamais pu le faire sans la piétonnisation! Et il faut arrêter: le centre-ville est desservi par les parkings Hoche, Musée, Philippeville, Office de tourisme, Stade…. super accessibles à chaque fois que j’y vais! Après, il est vrai que les grandes surfaces en périphérie et internet ont fait beaucoup de mal, mais ça c’est partout pareil. Ca fait des années qu’on le dit.
    Sinon, concernant les ou ex-commerces mentionnés dans l’article:
    – La Boîte à images. Activité: carterie. Beaucoup de monde continue à envoyer des cartes, aujourd’hui? La poste a beaucoup moins d’activité courrier.
    – Concombre rouge: matériel de cuisine et de pâtisserie: impact d’internet? de l’évolution de la société? (les gens cuisinent moins?)
    – Commerces de jeux vidéo. Article du journal du Net: « La dématérialisation des jeux vidéo rabat les cartes de la distribution. » (https://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/1211170-jeu-video-dematerialise-les-retailers-bientot-game-over/)

    Tout n’est pas rose (la saleté à certains endroits, les punks à chiens), mais je suis prêt à prendre le pari que le boulevard Rey Sembat Lyautey va devenir super attractif, car enfin BEAU et praticable.

    sep article
  7. Je comprends que personne ne contacte jamais le type en charge du commerce à la métro. Si c’est pour l’entendre dire qu’avoir créé un poste d’animatrice compense le fait d’avoir rendu le centre-ville inaccessible, c’est vraiment pas la peine.
    De deux choses l’une. Soit lui et les deux autres (Mongaburu, Clouaire) ne sont pas au courant des conséquences de ce qu’ils ont fait avec CVCM et il leur suffit de s’informer, par exemple avec cette émission de télé Grenoble.
    https://www.dailymotion.com/video/x7nycgw
    Soit ils sont dans le déni de réalité et l’enfumage des électeurs.

    sep article
  8. Merci pour cet article contrasté mais pouvons nous aussi éclairer les lecteurs en précisant que ces commerçants et cette association fait aussi de la politique car en cherchant rapidement sur Google, Societe.com et la liste de soutien de la société civile d’Alain Carignon, oh surprise, on retrouve les mêmes noms et et commerces ! Doit on alors critiquer le protagonistes, la méthode, le messager… ? Que tout à chacun se fasse son avis.

    sep article
    • Je ne sais pas si ce que vous dites est vrai. Mais en supposant que ça le soit (quelles preuves ?) et que ce n’est pas vous qui faites de la politique, j’ai une question à vous poser : pensez vous que quand on ne peut même plus se verser un salaire à cause du manque d’accès au centre ville on s’inscrit en soutien du maire en place ?

      sep article
  9. Les Grenoblois ne se laisseront pas avoir par les commentaires des partisans politiques et les trolls ici et ailleurs, au service de ceux qui cherchent à décrédibiliser les commerçants dans le but d’échapper à leurs responsabilités directes sur la situation catastrophique qu’ils ont créée, en les faisant passer pour fautifs de ce qui leur arrive depuis Avril 2014, date du nouveau plan de NON-CIRCULATION CVCM; à savoir Eric Piolle, sa municipalite, et leur majorité de la Métropole de Grenoble qui porte leur projet.

    sep article
  10. c’est la marque déposée de la Gauche partout dans le monde, de Lenin et Pol Pot au pastèques grenobloises: si leur idéologie ne plaît pas aux populations – on change les populations! Ou les extermine, s’ils ne veulent pas changer leur opinions

    sep article
  11. Bon, c’est pas mon genre que de défendre le CVCM (projet clientéliste visant à satisfaire les ingénieurs trop nombreux à Grenoble pour rappel). Mais, en l’occurrence, les commerçants du centre se tirent des balles dans le pied sans l’aide de personne.

    Les commerces du centre sont hors de prix et de piètre qualité. Même les bobos couillons les fuient, c’est dire.

    sep article
  12. Foutage de gueule de la Métro. On vous étrangle et ensuite on vous dit que ça fait du bien quand on desserre la gorge…

    sep article