« Plaidoyer pour les ani­maux » : une ving­taine d’as­so­cia­tions réunies à Grenoble autour de la condi­tion ani­male, vrai « sujet de société »

« Plaidoyer pour les ani­maux » : une ving­taine d’as­so­cia­tions réunies à Grenoble autour de la condi­tion ani­male, vrai « sujet de société »

FOCUS – Une ving­taine d’as­so­cia­tions de pro­tec­tion ani­male tenaient des stands, samedi 6 avril 2024, au Jardin de ville, lors de la deuxième jour­née de “plai­doyer pour les ani­maux”, orga­ni­sée par l’Association végé­ta­rienne de France, en par­te­na­riat avec la Ville de Grenoble. Objectif : sen­si­bi­li­ser le public aux enjeux de la condi­tion ani­male, deve­nue un sujet de société de plus en plus impor­tant, après avoir été long­temps négli­gée, selon les organisateurs.

« La condi­tion ani­male est en train de deve­nir un sujet de société hau­te­ment sen­sible et pris en compte alors que c’é­tait le sujet le plus négligé et méprisé en poli­tique il y a quelque temps. » Pour appuyer son constat, Sandra Krief, adjointe gre­no­bloise à la condi­tion ani­male, désigne la ving­taine d’as­so­cia­tions ras­sem­blées1l’Association végé­ta­rienne de France, l’Apagi, l’Arbre à rats, l’Arche de Chantal, Aspas, Cheval espoir 38, Cosa ani­ma­lia, Chats libres – chats gris, Droit de vivre, l’École du chat libre, Hors des murs, L214, Mon chien ma vie, Ohana, SoliVet, la SPA Dauphiné, la SPA dis­pen­saire de Grenoble, Tichodrome et Cheval mon ami, samedi 6 avril 2024, au Jardin de ville, à Grenoble, pour la deuxième jour­née de “plai­doyer pour les animaux”.

Grenoble : des associations réunies autour de la condition animale

Sandra Krief, adjointe à la condi­tion ani­male à la Ville de Grenoble, a déploré, aux côtés de mili­tants de l’as­so­cia­tion L214, le « déni » de l’Etat sur le sujet. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Après le suc­cès de la pre­mière édi­tion, qui avait réuni une dou­zaine d’as­so­cia­tions en sep­tembre 2023, d’autres mili­tants œuvrant pour la pro­tec­tion ani­male ont ainsi répondu à l’ap­pel de l’Association végé­ta­rienne de France (AVF), aux manettes de l’é­vè­ne­ment, en par­te­na­riat avec la Ville de Grenoble. Des per­sonnes en grande par­tie béné­voles, qui ont accueilli les visi­teurs tout au long de la jour­née, afin de les sen­si­bi­li­ser à leurs com­bats respectifs.

Chiens et chats, mais aussi che­vaux, rats ou faune sauvage

Les stands ali­gnés en arc de cercle au Jardin de ville illus­traient d’ailleurs la large palette d’ac­tions et mis­sions de ces dif­fé­rentes asso­cia­tions. « C’est une belle réus­site parce qu’on ne parle plus seule­ment des chats et des chiens », se féli­cite Sandra Krief, qui énu­mère : « Vous avez les che­vaux, les rats, l’Aspas, le Tichodrome » – ces deux der­nières venant en aide à la faune sauvage.

Grenoble : des associations réunies autour de la condition animale

Une ving­taine d’as­so­cia­tions de pro­tec­tion ani­male, aux mis­sions très variées, se sont retrou­vées au Jardin de ville, toute la jour­née du 6 avril 2024. © Manuel Pavard – Place Gre’net

« On étend le champ de notre délé­ga­tion poli­tique sur la condi­tion ani­male à tout », vante l’ad­jointe, en réfé­rence au poste qu’elle occupe depuis 2020. « L214 ou l’AVF, c’est l’a­li­men­ta­tion végé­tale », pour­suit-elle. « On sub­ven­tionne aussi une asso­cia­tion comme Mon chien ma vie car on a décidé de faire de la poli­tique pour la condi­tion ani­male, mais aussi en faveur des plus pré­caires. »

Autre exemple à ce sujet : « SoliVet, un vété­ri­naire soli­daire, qui se déplace une ou deux fois par mois à Grenoble, en par­te­na­riat avec Mon chien ma vie, pour soi­gner gra­tui­te­ment les ani­maux de per­sonnes défa­vo­ri­sées », applau­dit Sandra Krief.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 58 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

Une réflexion sur « « Plaidoyer pour les ani­maux » : une ving­taine d’as­so­cia­tions réunies à Grenoble autour de la condi­tion ani­male, vrai « sujet de société » »

  1. Ça fait des années que je me bats contre toute sorte de màl­trai­tance ani­male et aussi dans les abat­toirs, plus on sera nom­breux à nous battre et plus on obtien­dra gain de cause. Bravo et conti­nuez ! la souf­france au niveau de cer­tains chas­seur pour leur chien de chasse est aussi un gros pro­blème. Que fait on ?

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Chronique Place Gre'net - RCF : Un conseil municipal de Grenoble sous haute tension
Chronique Place Gre’net – RCF 58 : Un mariage en pré­sence d’un chien… et la ques­tion de la condi­tion ani­male à Grenoble

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif ? Revenir sur une Lire plus

L'élue animaliste de Grenoble en charge d'un état des lieux métropolitain de la condition animale
L’élue ani­ma­liste de Grenoble en charge d’un état des lieux métro­po­li­tain de la condi­tion animale

  FLASH INFO — Un "état des lieux métropolitain de la condition animale". Telle est la mission que Grenoble-Alpes Métropole vient de confier à Sandra Lire plus

Élevage de poules pondeuses en batterie. DR
Condition ani­male : pres­sée par des asso­cia­tions, la Ville de Grenoble vote un vœu pour inter­pel­ler l’État

FOCUS - Les élus grenoblois du groupe Rassemblement citoyen, de la gauche et des écologistes ont soumis un vœu interpellant l'État sur la condition animale, Lire plus

Hérisson d'Europe, aussi appelé "hérisson commun". © I, Jörg Hempel, CC BY-SA 2.0 DE, via Wikimedia Commons
Hérissons écra­sés sur les routes en Isère : les asso­cia­tions de pro­tec­tion de la nature pro­posent des solutions

FOCUS - Fin septembre 2023, une habitante de Saint-Martin-d'Hères a interpellé les élus, dans une réunion publique, sur les hérissons écrasés lors de rodéos de Lire plus

"Des attaques gratuites": Sandra Krief, élue de Grenoble, répond à l'association PAZ sur la gestion des pigeons
« Des attaques gra­tuites » : Sandra Krief, élue de Grenoble, répond à l’as­so­cia­tion PAZ sur la ges­tion des pigeons

DROIT DE SUITE - "Je n'ai pas de temps à perdre avec ces attaques gratuites!" Le moins que l'on puisse dire, c'est que Sandra Krief, Lire plus

Mission accomplie pour Sandra Krief, adjointe au maire, et l'Association végétarienne de France : une quinzaine d'associations ont participé à une journée commune de rencontre avec le public. © Martin de Kerimel - Place Gre'net
Une jour­née de sen­si­bi­li­sa­tion à la cause ani­male orga­ni­sée à Grenoble par l’Association végé­ta­rienne de France

REPORTAGE - C'était la première initiative du genre... et ses organisateurs espèrent que ce ne sera pas la dernière. Une quinzaine d'associations iséroises de défense Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !