Bilan de la concer­ta­tion volon­taire ZFE : des habi­tants sou­vent mal infor­més, scep­tiques et peu convaincus

Bilan de la concer­ta­tion volon­taire ZFE : des habi­tants sou­vent mal infor­més, scep­tiques et peu convaincus

FOCUS – À cinq mois de la mise en place, le 1er juillet 2023, de la Zone à faibles émis­sions (ZFE) pour les voi­tures de par­ti­cu­liers, dans treize com­munes métro­po­li­taines, la Métropole de Grenoble a dressé, jeudi 2 février, le bilan de la concer­ta­tion volon­taire lan­cée à l’au­tomne 2022. Malgré une belle par­ti­ci­pa­tion, celle-ci révèle une cer­taine incom­pré­hen­sion et mécon­nais­sance du dis­po­si­tif chez les habi­tants, ainsi qu’un sen­ti­ment d’in­jus­tice lar­ge­ment par­tagé. Appelés à répondre à cinq ques­tions, les par­ti­ci­pants se sont aussi mas­si­ve­ment pro­non­cés pour une ZFE non per­ma­nente ainsi que pour l’ins­tau­ra­tion de dérogations.

« Les résul­tats sont nets », com­mente Christophe Ferrari. Le pré­sident de la Métropole de Grenoble et les vice-pré­si­dents Pascal Clouaire et Pierre Verri ont dressé, jeudi 2 février 2023, le bilan de la concer­ta­tion volon­taire sur la future Zone à faibles émis­sions, orga­ni­sée du 3 octobre au 9 décembre 2022. Et ce, à main­te­nant cinq mois de la mise en place de la ZFE pour les voi­tures de par­ti­cu­liers, pré­vue à par­tir du 1er juillet 2023 dans treize com­munes de la métro­pole grenobloise.

ZFE : la Métropole dresse le bilan de la concertation volontaire

Le pré­sident de la Métropole Christophe Ferrari et les vice-pré­si­dents Pascal Clouaire (à gauche) et Pierre Verri (à droite) ont dressé, jeudi 2 février 2023, le bilan de la concer­ta­tion volon­taire sur la ZFE, lan­cée à l’au­tomne 2022. © Manuel Pavard – Place Gre’net

À comp­ter de cette date, toutes les voi­tures aux vignettes Crit’Air 5 seront inter­dites de cir­cu­la­tion sur ce ter­ri­toire. Puis, sui­vront les Crit’Air 4 en jan­vier 2024 et les Crit’Air 3 en jan­vier 2025. Avant, in fine, l’in­ter­dic­tion des Crit’Air 2 à l’ho­ri­zon 2030. Une der­nière étape théo­ri­que­ment syno­nyme de « sor­tie du die­sel, qui concerne poten­tiel­le­ment près de 100 000 véhi­cules », pré­cise Christophe Ferrari.

Décès dus à la pol­lu­tion de l’air, épi­dé­mie de bron­chio­lite et mala­dies respiratoires

Les élus métro­po­li­tains ont rap­pelé en pré­am­bule que cette mesure était impo­sée par la loi « Climat et rési­lience » du 22 août 2021, qui a rendu les ZFE obli­ga­toires dans dix métro­poles fran­çaises dès le 1er jan­vier 2023. Si la Métropole de Grenoble a pu obte­nir une déro­ga­tion pour repous­ser de six mois son appli­ca­tion, elle n’a donc d’autre choix que de suivre les direc­tives de l’État, mal­gré ses réti­cences sur cer­tains aspects du dispositif.

ZFE : la Métropole dresse le bilan de la concertation volontaire

Panneau signa­lant une ZFE pour les uti­li­taires et poids lourds sur le pont du Vercors, à Grenoble, avant l’ex­ten­sion aux voi­tures à par­tir du 1er juillet 2023. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Pour l’in­ter­com­mu­na­lité, le contexte jus­ti­fie néan­moins la mise en place d’une ZFE. Certes ; « la qua­lité de l’air s’a­mé­liore depuis plu­sieurs années sur le ter­ri­toire », se féli­cite Christophe Ferrari. Mais, nuance-t-il, « l’ex­po­si­tion au dioxyde d’a­zote (NO2), lar­ge­ment émis par les trans­ports, est res­pon­sable de plus de 130 décès par an1dans la métro­pole. Et l’ex­po­si­tion aux par­ti­cules fines, essen­tiel­le­ment dues au chauf­fage au bois défec­tueux, cause 293 décès par an. »

« Le coût de cette pol­lu­tion locale est estimé à près de 500 mil­lions d’eu­ros », ajoute-t-il. Ceci sans oublier l’é­pi­dé­mie de bron­chio­lite, par­ti­cu­liè­re­ment viru­lente chez les enfants cet hiver, et les diverses mala­dies res­pi­ra­toires tou­chant la popu­la­tion métro­po­li­taine. Ces pro­blèmes sani­taires, ajou­tés au « double conten­tieux oppo­sant la France au Conseil d’État et à la Commission euro­péenne » sur la qua­lité de l’air, sont donc autant d’ar­gu­ments en faveur du dis­po­si­tif, selon lui.

« Une grande incom­pré­hen­sion et mécon­nais­sance de la ZFE chez les habitants »

Le pré­sident de la Métropole indique en outre que la pre­mière ZFE pour les véhi­cules uti­li­taires et les poids lourds, entrée en vigueur depuis 2019, a « déjà donné des résul­tats posi­tifs sur la qua­lité de l’air ». Pourtant, ce constat glo­bal ne semble pas avoir réel­le­ment convaincu les par­ti­ci­pants à la concer­ta­tion. Au total, plus de 3 000 d’entre eux ont pris part à ces échanges, via la pla­te­forme en ligne – qui a recueilli 1 729 contri­bu­tions – et plu­sieurs réunions publiques et ateliers.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 69 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

3 réflexions sur « Bilan de la concer­ta­tion volon­taire ZFE : des habi­tants sou­vent mal infor­més, scep­tiques et peu convaincus »

  1. C’est effec­ti­ve­ment affli­geant et sur­tout très injuste et inégalitaire.
    Une inep­tie de plus à son actif…
    Je vou­drais faire part d’une anec­dote qui illustre assez bien je trouve, les moti­va­tions des déci­deurs (maire et pré­sident d’ag­glo­mé­ra­tion…), qui relèvent davan­tage d’un ego sur­di­men­sionné que de l’humain…
    Je suis membre non élue d’une com­mis­sion muni­ci­pale à Pont de claix, dans l’op­po­si­tion, et souf­frant de défi­cience immu­ni­taire suite à un covid long, je ne peux prendre le risque de me retrou­ver confi­née en réunions ou bains de foules.
    Aussi, lorsque j’ai reçu la convo­ca­tion pour la com­mis­sion de pré­pa­ra­tion du conseil muni­ci­pal extra­or­di­naire pré­ci­sé­ment au sujet de la ZFE, j’ai demandé à ce que l’on m’en­voie un lien de connexion afin de pou­voir y par­ti­ci­per en visio.
    Non seule­ment le ser­vice ques­ture de M. Ferrari n’a pas estimé utile de me répondre, et j’ai donc été ainsi évin­cée, mais sur­tout, s’a­gis­sant du thème même de la ZFE, il m’au­rait sem­blé oppor­tun que la visio soit d’emblée pro­po­sée à tous les participants…
    Mais sans doute est il plus agréable de briller « en live » avec un ora­toire à ses pieds…
    Décevant.

    sep article
  2. Il y a éga­le­ment les ZONES À FORTES ÉMISSIONS…
    Là où a été détour­née la cir­cu­la­tion auto …
    Par exemple sur le Cours
    Jean Jaurès.

    sep article
  3. sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

En visite aux Restos du Coeur de Fontaine, le président de la Métro promet des dérogations pour la ZFE
En visite aux Restos du Coeur de Fontaine, le pré­sident de la Métro pro­met des déro­ga­tions pour la ZFE

FOCUS - Christophe Ferrari, président de la Métropole de Grenoble, visitait mardi 10 janvier les locaux des Restos du Coeur de Fontaine, touchés par un Lire plus

ZFE pour les voi­tures : l’Union de quar­tier Berriat s’op­pose à la Métropole de Grenoble au nom d’une « injus­tice sociale » et d’une « arnaque écologique »

DÉCRYPTAGE - L'Union de quartier Berriat organisait, ce vendredi 2 décembre 2022, au soir, à la Maison des habitants Chorier Berriat, une réunion publique sur Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF 57: "La condamnation d'Éric Piolle"
Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif ? Revenir sur une Lire plus

Le Département de l’Isère sou­haite repous­ser la ZFE et va voter le nou­veau pro­gramme dépar­te­men­tal d’in­ser­tion vers l’emploi

FOCUS - Alors qu'une séance publique du Conseil départemental de l'Isère se tient vendredi 18 novembre 2022, son président Jean-Pierre Barbier et son vice-président à Lire plus

Coup de Klaxon de l'Automobile Club Dauphinois contre l'extension de la ZFE prévue pour juillet 2023
ZFE pour les voi­tures : la Métropole de Grenoble pour­suit la concer­ta­tion et orga­nise une série de réunions publiques

EN BREF - La Métropole de Grenoble a lancé, début octobre 2022, une concertation sur la Zone à faibles émissions (ZFE) pour les voitures de Lire plus

collectif gratuité transports publics grenoble ZFE véhicules Critair
ZFE dans l’ag­glo­mé­ra­tion de Grenoble : le col­lec­tif pour la gra­tuité des trans­ports publics dénonce “un manque de débat”

EN BREF - Une nouvelle étape vient d’être franchie début juillet 2022 pour la Zone à faibles émissions (ZFE) de Grenoble. Les poids lourds et Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !