En visite aux Restos du Coeur de Fontaine, le président de la Métro promet des dérogations pour la ZFE

En visite aux Restos du Coeur de Fontaine, le pré­sident de la Métro pro­met des déro­ga­tions pour la ZFE

En visite aux Restos du Coeur de Fontaine, le pré­sident de la Métro pro­met des déro­ga­tions pour la ZFE

FOCUS – Christophe Ferrari, pré­sident de la Métropole de Grenoble, visi­tait mardi 10 jan­vier les locaux des Restos du Coeur de Fontaine, tou­chés par un incen­die au mois de décembre 2022. Si l’as­so­cia­tion pour­suit ses dis­tri­bu­tions sous cha­pi­teau, elle espère une solu­tion plus pérenne, qui s’ins­cri­rait dans une dyna­mique géné­rale de restruc­tu­ra­tion. En atten­dant, le pré­sident de la Métropole leur annonce une aide de 5000 euros, et des déro­ga­tions en ce qui concerne la ZFE.

Un mois après l’in­cen­die qui a tou­ché leurs locaux, les Restos du Coeur de Fontaine ont repris du ser­vice… sous cha­pi­teau. En atten­dant une solu­tion plus pérenne, le plus grand centre de dis­tri­bu­tion de l’Isère accueille les familles avec cette solu­tion de for­tune. Mardi 10 jan­vier 2023, l’as­so­cia­tion rece­vait en visite le pré­sident de la Métropole Christophe Ferrari, accom­pa­gné de Laëtitia Rabih, conseillère métro­po­li­taine aux Solidarités.

Christophe Ferrari et Laëtitia Rabih ont visité le centre des Restos du Coeur de Fontaine mardi 10 janvier 2023. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Christophe Ferrari et Laëtitia Rabih ont visité le centre des Restos du Coeur de Fontaine mardi 10 jan­vier 2023. © Florent Mathieu – Place Gre’net

L’occasion pour la Métro d’é­cou­ter les doléances des Restos du Coeur. Notamment en matière de locaux, car le cha­pi­teau est loin d’être une solu­tion idéale. Outre un accueil dif­fi­cile lorsque les tem­pé­ra­tures sont au plus bas, il néces­site d’être amé­nagé tous les matins… et démé­nagé de ses pro­duits et de son mobi­lier avant fer­me­ture. Beaucoup de temps perdu en somme. Et beau­coup de manu­ten­tion pour les bénévoles.

Des pro­jets de restruc­tu­ra­tion pour l’association

Les dégâts cau­sés par l’in­cen­die, pour lequel la piste inten­tion­nelle reste pri­vi­lé­giée, ne per­mettent pas d’en­vi­sa­ger une remise en état rapide des locaux des Restos du Coeur de Fontaine. « Nous allons répa­rer mais il y a un délai, l’in­cen­die a tou­ché le réseau élec­trique », explique le maire de Fontaine Franck Longo, pré­sent à la visite. D’autres locaux ont été visi­tés, trop petits pour accueillir le centre.

Suite à l'incendie de leurs locaux, l'association procède à ses distributions sous un chapiteau. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Suite à l’in­cen­die de leurs locaux, l’as­so­cia­tion pro­cède à ses dis­tri­bu­tions sous un cha­pi­teau. © Florent Mathieu – Place Gre’net

De plus, l’as­so­cia­tion ne sou­haite pas mar­quer une dis­tance trop impor­tante entre les locaux actuels et d’é­ven­tuels nou­veaux locaux. Quand bien même Brigitte Cotte, res­pon­sable du ter­ri­toire de l’ag­glo­mé­ra­tion, confie que la solu­tion de plu­sieurs centres de plus petite taille, répar­tis sur la com­mune à proxi­mité de chaque arrêt de bus, per­met­trait une meilleure dis­tri­bu­tion, moins d’at­tente pour les béné­fi­ciaires, plus de convi­via­lité et moins de tensions.

Les Restos du Coeur ne manquent en effet pas de pers­pec­tives, ni de pro­jets. « On est en pleine restruc­tu­ra­tion : comme le nombre de per­sonnes aug­mente [du fait notam­ment de l’in­fla­tion, ndlr], nous il faut qu’on gros­sisse », explique Jean-Paul Cezard, res­pon­sable dépar­te­men­tal. En pro­jet, par exemple : une antenne dédiée aux étu­diants, sorte de « Crous soli­daire », implan­tée sur le cam­pus. Des dis­cus­sions sont en cours avec l’Université Grenoble-Alpes.

Une déro­ga­tion pour les Restos du Coeur vis-à-vis de la ZFE

S’il n’a pas de solu­tions pour l’heure pour ce qui concerne les locaux, Christophe Ferrari n’est pas venu les mains vides. La Métropole de Grenoble va ainsi déblo­quer une aide de 5000 euros pour les Restos du Coeur de Fontaine, annonce-t-il. Qui vien­dra s’a­jou­ter aux 5000 euros de la Région, aux 50 000 euros du Département, plus des aides appor­tées par plu­sieurs com­munes de l’agglomération.

Petit moment symbolique... et très “com”, quand Christophe Ferrari et Franck Longo participe au rangement de briques de lait. Ils n'en ont pas moins vidé toute la camionnette. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Petit moment sym­bo­lique… et très “com”, quand Christophe Ferrari et Franck Longo par­ti­cipent au ran­ge­ment de briques de lait. Ils n’en ont pas moins vidé toute la camion­nette. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Autre annonce : celle d’une déro­ga­tion pour les véhi­cules des Restos du Coeur qui ne cor­res­pondent pas aux cri­tères de la ZFE. Soit la quasi tota­lité de la flotte de l’as­so­cia­tion sur le ter­ri­toire métro­po­li­tain, qui compte une dizaine de véhi­cules. Christophe Ferrari pré­cise que cette déro­ga­tion concer­nera l’en­semble des véhi­cules des asso­cia­tions de soli­da­rité, ce qui devrait repré­sen­ter une cen­taine au bout du compte.

« On ne va pas vous deman­der de chan­ger de véhi­cules, vous avez d’autres chats à fouet­ter », résume le pré­sident de la Métro. En par­ti­cu­lier quand il faut comp­ter deux ans d’at­tente pour se pro­cu­rer un véhi­cule “propre” neuf, et que ceux-ci sont introu­vables en occa­sion, ajoute-t-il en aparté. En par­ti­cu­lier quand il s’a­git de camion­nettes ou de poids lourds. Les Restos devraient donc pou­voir conti­nuer à rou­ler, ZFE ou non.

Florent Mathieu

Auteur

2 commentaires sur « En visite aux Restos du Coeur de Fontaine, le pré­sident de la Métro pro­met des déro­ga­tions pour la ZFE »

  1. Ce sont des véhi­cules qui tournent que dans l’agglomération, ils doivent être chan­gés en prio­rité par rap­port aux véhi­cules de par­ti­cu­liers qui ont besoin d’une grande auto­no­mie pour sor­tir du ter­ri­toire. Aucun bon sens à la pré­si­dence de l’agglo.

    sep article
  2. Et toi, pauvre petit contri­buable simple citoyen qui bosse nor­ma­le­ment, la ZFE tu la prends plein pot.
    Et tu dis merci

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le centre de distribution des Restos du Coeur de Fontaine risque de ne plus être opérationnel avant des semaines, voire des mois. DR
Fontaine : après l’in­cen­die de leur centre de dis­tri­bu­tion, les Restos du cœur ont besoin d’ur­gence d’un nou­veau local

EN BREF - Un incendie vient de ravager le centre de distribution des Restos du cœur à Fontaine - le plus gros de l'Isère. Après Lire plus

ZFE pour les voi­tures : l’Union de quar­tier Berriat s’op­pose à la Métropole de Grenoble au nom d’une « injus­tice sociale » et d’une « arnaque écologique »

DÉCRYPTAGE - L'Union de quartier Berriat organisait, ce vendredi 2 décembre 2022, au soir, à la Maison des habitants Chorier Berriat, une réunion publique sur Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF 54: "Une conférence qui a beaucoup fait parler d'elle"
Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif ? Revenir sur une Lire plus

Le Département de l’Isère sou­haite repous­ser la ZFE et va voter le nou­veau pro­gramme dépar­te­men­tal d’in­ser­tion vers l’emploi

FOCUS - Alors qu'une séance publique du Conseil départemental de l'Isère se tient vendredi 18 novembre 2022, son président Jean-Pierre Barbier et son vice-président à Lire plus

Zones à faibles émissions: le président de la Métropole Christophe Ferrari appelle l'État à soutenir les territoires
ZFE pour les voi­tures : la Métropole de Grenoble pour­suit la concer­ta­tion et orga­nise une série de réunions publiques

EN BREF - La Métropole de Grenoble a lancé, début octobre 2022, une concertation sur la Zone à faibles émissions (ZFE) pour les voitures de Lire plus

collectif gratuité transports publics grenoble ZFE véhicules Critair
ZFE dans l’ag­glo­mé­ra­tion de Grenoble : le col­lec­tif pour la gra­tuité des trans­ports publics dénonce “un manque de débat”

EN BREF - Une nouvelle étape vient d’être franchie début juillet 2022 pour la Zone à faibles émissions (ZFE) de Grenoble. Les poids lourds et Lire plus

Flash Info

|

08/02

18h42

|

|

08/02

15h37

|

|

07/02

18h55

|

|

07/02

11h46

|

|

07/02

10h52

|

|

07/02

9h50

|

|

06/02

18h52

|

|

04/02

19h12

|

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Flash info| Explosion pos­si­ble­ment d’o­ri­gine cri­mi­nelle dans une épi­ce­rie ita­lienne de Grenoble dans la nuit du 29 au 30 jan­vier 2023

Abonnement| Réforme des retraites : blo­cage à Sciences Po Grenoble, le syn­di­cat Uni réagit, les blo­queurs répliquent

Agenda

Je partage !