Le Département de l’Isère sou­haite repous­ser la ZFE et va voter le nou­veau pro­gramme dépar­te­men­tal d’in­ser­tion vers l’emploi

Le Département de l’Isère sou­haite repous­ser la ZFE et va voter le nou­veau pro­gramme dépar­te­men­tal d’in­ser­tion vers l’emploi

FOCUS – Alors qu’une séance publique du Conseil dépar­te­men­tal de l’Isère se tient ven­dredi 18 novembre 2022, son pré­sident Jean-Pierre Barbier et son vice-pré­sident à la Transition éco­lo­gique Vincent Chriqui disent tout le mal qu’ils pensent de l’ins­tau­ra­tion d’une zone à faibles émis­sions (ZFE) sur la métro­pole de Grenoble en 2023. Et appellent à un report de trois ans de la mesure. Mais les débats por­te­ront éga­le­ment sur l’a­dop­tion du nou­veau pro­gramme dépar­te­men­tal d’in­ser­tion vers l’emploi de la collectivité.

C’est au tour du Département de l’Isère de don­ner son opi­nion sur la mise en place de la ZFE sur le ter­ri­toire de la Métropole de Grenoble. Et son pré­sident Jean-Pierre Barbier comme son vice-pré­sident à la Transition éco­lo­gique Vincent Chriqui n’ont visi­ble­ment pas l’in­ten­tion de mâcher leurs mots. Cela tombe bien : la ques­tion sera abor­dée lors de la pro­chaine séance publique du Conseil dépar­te­men­tal, ven­dredi 18 novembre 2022.

De gauche à droite, Christophe Charles, vice-président du Département à l'Action sociale, Jean-Pierre Barbier, président du Département, et Séverine Battin, directrice générale des services du Département. © Florent Mathieu - Place Gre'net

De gauche à droite, Christophe Charles, vice-pré­sident du Département à l’Action sociale, Jean-Pierre Barbier, pré­sident du Département, et Séverine Battin, direc­trice géné­rale des ser­vices du Département. © Florent Mathieu – Place Gre’net

En sub­stance, le Département compte pré­co­ni­ser le report de trois ans de la mise en place de la ZFE pour les véhi­cules per­son­nels affi­chant une vignette Crit’Air 5, pré­vue pour le mois de juillet 2023. Une pré­co­ni­sa­tion qui ne fait, en l’oc­cur­rence, qu’ex­pri­mer l’a­vis de la col­lec­ti­vité dépar­te­men­tale sur la ques­tion. Et n’a, comme les vœux fré­quem­ment adop­tés par la Ville de Grenoble, pas d’in­ci­dence sur les déci­sions gouvernementales.

Le Département appelle à mettre en place des « solu­tions de rechange »

Le pré­sident du Département rap­pelle que le prin­cipe de la ZFE pro­vient de deux textes de loi : la loi Lom (Loi d’o­rien­ta­tion des mobi­li­tés), adop­tée en 2019, et la loi Climat et rési­lience, pro­mul­guée en 2021. Leur objec­tif ? Améliorer la qua­lité de l’air en limi­tant la cir­cu­la­tion des véhi­cules les plus pol­luants, tout en inci­tant les auto­mo­bi­listes à se tour­ner vers des voi­tures, voire des pra­tiques de dépla­ce­ment, plus ver­tueuses pour l’environnement.

La ZFE doit s'étendre aux véhicules des particuliers (Crit'Air 5) sur la métropole de Grenoble à compter de juillet 2023. © Joël Kermabon - Place Gre'net

La ZFE doit s’é­tendre aux véhi­cules des par­ti­cu­liers (Crit’Air 5) sur la métro­pole de Grenoble à comp­ter de juillet 2023. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Problème, aux yeux de Jean-Pierre Barbier ? « On ne peut pas impo­ser quelque chose aux gens s’il n’y a pas de solu­tion de rechange ! » Or, pour l’élu, l’offre de trans­ports publics, de par­kings-relais, de réseaux cyclables ou de covoi­tu­rage n’est, pour l’heure, pas à la hau­teur. Sans par­ler des pro­blèmes qui peuvent se poser dans la ges­tion des routes dépar­te­men­tales, par exemple en cas de mise en place d’une déviation.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 66 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Florent Mathieu

Auteur

4 réflexions sur « Le Département de l’Isère sou­haite repous­ser la ZFE et va voter le nou­veau pro­gramme dépar­te­men­tal d’in­ser­tion vers l’emploi »

  1. Ping : ZFE : LE NON-SENS DE LA “ZONE À FORTE EXCLUSION” – Grenoble Le Changement !

  2. Rajoutons aussi que les verts qui veulent nous obli­ger à ache­ter des voi­tures élec­triques ne se sont pas posés la ques­tion des infra­struc­tures de recharge pour tous les habi­tants en immeuble. C’est tout sim­ple­ment scan­da­leux et inad­mis­sible de lais­ser de côté toute une par­tie de la population.
    Il est urgent que les gens com­prennent qu’il faut réagir contre ces dic­tats pré­ju­di­ciables à nous tous.

    sep article
  3. On nous a dit qu’il fal­lait la ZFE pour que Grenoble ne soit plus en liste rouge pour le dioxyde d’a­zote. Grenoble n’y est plus mais on nous dit encore plus fort qu’il faut étendre la ZFE, l’im­po­ser aux véhi­cules par­ti­cu­liers, et tout ça en urgence.
    On voit bien que ceux qui sont der­rière ça n’ont pas pour ennemi la pol­lu­tion mais la voiture.

    sep article
  4. Bonjour pour une fois que les vrais sujets sont abor­dés. Cette ZFE prend une mau­vaise tour­nure, c’est une dis­cri­mi­na­tion contre les pauvres qui ont le plus besoin de leurs voi­tures pour aller tra­vailler et n’ont pas 36000 euros à inves­tir dans une Zoé.
    Que les trans­ports soient acces­sibles, sur une large par­tie du ter­ri­toire avec des plages horaires et gra­tuits puis le sujet sera évoqué

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Coup de Klaxon de l'Automobile Club Dauphinois contre l'extension de la ZFE prévue pour juillet 2023
ZFE pour les voi­tures : la Métropole de Grenoble pour­suit la concer­ta­tion et orga­nise une série de réunions publiques

EN BREF - La Métropole de Grenoble a lancé, début octobre 2022, une concertation sur la Zone à faibles émissions (ZFE) pour les voitures de Lire plus

collectif gratuité transports publics grenoble ZFE véhicules Critair
ZFE dans l’ag­glo­mé­ra­tion de Grenoble : le col­lec­tif pour la gra­tuité des trans­ports publics dénonce “un manque de débat”

EN BREF - Une nouvelle étape vient d’être franchie début juillet 2022 pour la Zone à faibles émissions (ZFE) de Grenoble. Les poids lourds et Lire plus

Une pelleteuse sur un chantier en Isère. © Sidonie Hadoux
ZFE de Grenoble Alpes Métropole : le BTP à l’heure de l’adaptation face à la mul­ti­pli­ca­tion des réglementations

FOCUS - A l'occasion de la Journée de la mobilité qui s’est tenue le 28 juin 2022 au siège de la Fédération du BTP de Lire plus

Coup de Klaxon de l'Automobile Club Dauphinois contre l'extension de la ZFE prévue pour juillet 2023
ZFE : les uti­li­taires et poids lourds Crit’Air 3 désor­mais inter­dits de cir­cu­ler dans la Métropole de Grenoble

FLASH INFO - À compter de ce 1er juillet 2022, les utilitaires et poids lourds Crit'Air 3 ne peuvent plus circuler dans la métropole de Lire plus

Coup de Klaxon de l'Automobile Club Dauphinois contre l'extension de la ZFE prévue pour juillet 2023
ZFE : atta­qué sur la confor­mité de la flotte de véhi­cules uti­li­taires de Grenoble, Éric Piolle assure qu’il va res­pec­ter le calendrier

FOCUS - L'opposition a accusé la municipalité grenobloise, lors du conseil municipal du 8 novembre 2021, d'avoir pris du retard dans la mise en conformité Lire plus

En ville, le diesel pollue car le filtre à particules est souvent inopérant. Pollution carbone
Qualité de l’air : où en est la Métropole de Grenoble après un an de man­dat et d’i­ni­tia­tives concer­nant la ZFE ?

FOCUS - Face aux récentes critiques concernant sa gestion de la qualité de l'air, la métropole de Grenoble fait le bilan d'une première année de Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !