ZFE pour les voi­tures : l’Union de quar­tier Berriat s’op­pose à la Métropole de Grenoble au nom d’une « injus­tice sociale » et d’une « arnaque écologique »

ZFE pour les voi­tures : l’Union de quar­tier Berriat s’op­pose à la Métropole de Grenoble au nom d’une « injus­tice sociale » et d’une « arnaque écologique »

DÉCRYPTAGE - L'Union de quartier Berriat organisait, ce vendredi 2 décembre 2022, au soir, à la Maison des habitants Chorier Berriat, une réunion publique sur la Zone à faibles émissions (ZFE) qui sera mise en place pour les particuliers en juillet 2023 dans treize communes de la Métropole de Grenoble. Dans sept mois, les voitures aux vignettes Crit'Air 5 seront ainsi interdites de circuler sur ce territoire, avant les Crit'Air 4 en janvier 2024, puis les Crit'Air 3 en janvier 2025. Une centaine d'habitants sont donc venus débattre avec des élus métropolitains et responsables associatifs. L'occasion pour eux d'exprimer leurs réticences et inquiétudes face aux conséquences de cette mesure.

"La seule réunion publique ZFE faite par les habitants pour les habitants." C'est ainsi que l'Union de quartier Berriat qualifie sa réunion-débat organisée ce vendredi 2 décembre au soir, à la Maison des habitants Chorier Berriat. À sept mois de l'instauration de la ZFE pour les particuliers dans treize communes métropolitaines, celle-ci déplore en effet "l'indigence" de la concertation lancée, depuis début octobre, par la Métropole de Grenoble, avec "une seule réunion par commune et quasiment aucun affichage pour l'annoncer".

Une centaine de personnes ont participé à la réunion publique sur la ZFE organisée par l'Union de quartier Berriat, ce vendredi 2 décembre 2022, à la Maison des habitants Chorier Berriat. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Or l'impact de cette ZFE - déjà en place depuis 2019 pour les véhicules utilitaires et les poids lourds - se fera lourdement ressentir sur le quotidien d'une bonne partie de la population. Car, dès juillet 2023, ce sont toutes les voitures aux vignettes Crit'Air 5 qui seront interdites de circulation sur ce territoire5qui rassemble 78% de la population de la Métropole. Puis, successivement, les Crit'Air 4 en janvier 2024, et les Crit'Air 3 en janvier 2025.

40 000 ou 80 000 voitures interdites, bataille de chiffres entre pro et anti-ZFE

L'objectif affiché par la Métropole : parvenir, après l'interdiction des Crit'Air 2 à l'horizon 2030 - dernière étape de la ZFE - à "la sortie du diesel". Combien de voitures sont-elles concernées par cette mise au ban sur les trois prochaines années ? Ces projections ont de nouveau donné lieu à une bataille de chiffres entre partisans et opposants du dispositif.

ZFE pour les voitures : l'Union de quartier Berriat très remontée

Une zone à faibles émissions, déjà en place depuis 2019 pour les véhicules utilitaires et les poids lourds, sera créée pour les voitures de particuliers à partir de juillet 2023, dans 13 communes de la Métropole de Grenoble. © Grenoble-Alpes Métropole

Dans ses diverses communications, la Métropole évoque un total de 40 000 voitures (Crit'Air 3, 4 et 5 confondues). Mais pour l'Union de quartier Berriat, il s'agirait du double. Membre de l'association, Jean-Philippe Moutarde, parle ainsi de "80 000 véhicules sur le territoire de la ZFE - soit 35 % du parc total - plus 20 000 dans le reste de l'agglomération. Pour l'Isère, il faut multiplier par trois, donc près de 300 000", ajoute-t-il.

Pourquoi un tel écart ? Bien que circonspect devant les chiffres de la Métropole, le militant associatif pointe la différence de méthodes et de critères. Selon lui, les services métropolitains ne se basent en effet "que sur les habitants de la ZFE", sans prendre en compte les automobilistes de passage, que ce soit régulièrement ou ponctuellement.

Les propos de Sylvain Laval valident l'estimation de l'union de quartier

D'après Jean-Philippe Moutarde, la Métropole mise par ailleurs sur un certain renouvellement du parc automobile durant la période 2023-2025, ce qui conduirait mécaniquement à réduire le nombre de véhicules diesel susceptibles d'être interdits. Une éventualité qui laisse sceptique le représentant de l'Union de quartier Berriat. "Avec l'inflation et la crise énergétique, la priorité ne sera peut-être pas de changer de voiture", estime-t-il.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 81 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

1 commentaire sur « ZFE pour les voi­tures : l’Union de quar­tier Berriat s’op­pose à la Métropole de Grenoble au nom d’une « injus­tice sociale » et d’une « arnaque écologique » »

  1. sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Zones à faibles émissions: le président de la Métropole Christophe Ferrari appelle l'État à soutenir les territoires
ZFE pour les voi­tures : la Métropole de Grenoble pour­suit la concer­ta­tion et orga­nise une série de réunions publiques

EN BREF - La Métropole de Grenoble a lancé, début octobre 2022, une concertation sur la Zone à faibles émissions (ZFE) pour les voitures de Lire plus

Des "contrôles pédagogiques" sur la Zone à faible émission élargie à 27 communes de la Métropole
Zone à faibles émis­sions pour les voi­tures de par­ti­cu­liers dès 2023 : ces inquié­tudes qui se font jour à la Métro

REPORTAGE - Les modalités de l'instauration en 2023 d'une zone à faibles émissions (ZFE) pour les voitures particulières étaient à l'ordre du jour du conseil Lire plus

Le Département de l’Isère sou­haite repous­ser la ZFE et va voter le nou­veau pro­gramme dépar­te­men­tal d’in­ser­tion vers l’emploi

FOCUS - Alors qu'une séance publique du Conseil départemental de l'Isère se tient vendredi 18 novembre 2022, son président Jean-Pierre Barbier et son vice-président à Lire plus

Une livraison à Grenoble. © Léa Raymond - placegrenet.fr
Zone faibles émis­sions : fronde des acteurs éco­no­miques contre un calen­drier jugé intenable

  FOCUS - La zone faibles émissions (ZFE), qui régit et interdit progressivement la circulation des poids lourds et véhicules utilitaires dans 27 communes de Lire plus

Zones à faibles émissions: le président de la Métropole Christophe Ferrari appelle l'État à soutenir les territoires
Zones à faibles émis­sions : le pré­sident de la Métropole Christophe Ferrari appelle l’État à sou­te­nir les territoires

FLASH INFO - Alors qu'un premier comité de suivi sur les zones à faibles émissions (ZFE) se tient mardi 25 octobre 2022 sous la houlette Lire plus

collectif gratuité transports publics grenoble ZFE véhicules Critair
ZFE dans l’ag­glo­mé­ra­tion de Grenoble : le col­lec­tif pour la gra­tuité des trans­ports publics dénonce “un manque de débat”

EN BREF - Une nouvelle étape vient d’être franchie début juillet 2022 pour la Zone à faibles émissions (ZFE) de Grenoble. Les poids lourds et Lire plus

Flash Info

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

|

03/02

9h45

|

|

02/02

17h00

|

|

02/02

15h51

|

|

02/02

10h16

|

|

01/02

12h49

|

|

01/02

11h34

|

|

01/02

10h32

|

|

30/01

19h26

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Flash info| Victime d’une « ten­ta­tive d’en­lè­ve­ment » à Grenoble, un jeune homme a été ren­voyé à la pri­son de Varces

Agenda

Je partage !