Coup de Klaxon de l'Automobile Club Dauphinois contre l'extension de la ZFE prévue pour juillet 2023

Zones à faibles émis­sions : le pré­sident de la Métropole Christophe Ferrari appelle l’État à sou­te­nir les territoires

Zones à faibles émis­sions : le pré­sident de la Métropole Christophe Ferrari appelle l’État à sou­te­nir les territoires

FLASH INFO – Alors qu’un pre­mier comité de suivi sur les zones à faibles émis­sions (ZFE) se tient mardi 25 octobre 2022 sous la hou­lette du ministre de la Transition éco­lo­gique, Christophe Ferrari lance un appel au sou­tien de l’État pour les ZFE. Le pré­sident de la métro­pole gre­no­bloise estime en effet que les ter­ri­toires ne peuvent « assu­mer seuls » les mesures d’ac­com­pa­gne­ment que sup­pose leur mise en place.

Un sou­tien de l’État pour les zones à faibles émis­sions ? « C’est ce que nous rap­pe­lons inlas­sa­ble­ment au niveau natio­nal », déclare Christophe Ferrari. Et ce der­nier de men­tion­ner notam­ment un vœu adopté par le conseil métro­po­li­tain de Grenoble le 30 sep­tembre 2022, qui réclame plu­sieurs enga­ge­ments de la part de l’État. À com­men­cer par la créa­tion d’un « grand plan d’investissement en faveur de la mobi­lité du quo­ti­dien, qui finan­ce­rait majo­ri­tai­re­ment le RER de l’aire gre­no­bloise ».

Signalisation d'une zone à faibles émissions. Le président de la Métropole Christophe Ferrari appelle à un accompagnement, notamment financier, de l'État en direction des territoires pour la mise en place des ZFE. © Grenoble-Alpes Métropole

Signalisation d’une zone à faibles émis­sions. Le pré­sident de la Métropole Christophe Ferrari appelle à un accom­pa­gne­ment, notam­ment finan­cier, de l’État en direc­tion des ter­ri­toires pour la mise en place des ZFE. © Grenoble-Alpes Métropole

Les autres mesures deman­dées ? Une baisse de la TVA à 5,5 % pour les trans­ports publics et « les ser­vices de mobi­li­tés douces et par­ta­gées ». Mais aussi des aides finan­cières pour l’a­chat ou la loca­tion de véhi­cules à faibles émis­sions, neufs ou d’oc­ca­sion. Ainsi que l’ex­ten­sion du prêt à taux zéro pour l’a­chat de ces mêmes véhi­cules. Le prêt à taux zéro est en effet actuel­le­ment uni­que­ment valable, à titre expé­ri­men­tal, sur quelques agglomérations.

Enfin, la Métropole appelle au sou­tien à la filière rétro­fit, autre­ment dit la conver­sion des véhi­cules afin qu’ils deviennent moins pol­luants. Mais aussi à la recon­nais­sance du BioGNV comme car­bu­rant à très faible émis­sion. Et à une refonte de la clas­si­fi­ca­tion Crit’Air « pre­nant en compte les émis­sions de gaz à effet de serre », alors que seules les émis­sions de par­ti­cules fines sont actuel­le­ment rete­nues pour éta­blir le clas­se­ment d’un véhicule.

Florent Mathieu

Auteur

2 réflexions sur « Zones à faibles émis­sions : le pré­sident de la Métropole Christophe Ferrari appelle l’État à sou­te­nir les territoires »

  1. C’est vrai­ment du grand gui­gnol. D’un côté il inter­dit à tout-va, de l’autre il dit qu’il n’a pas les moyens. Qu’il fasse ce qui est pos­sible et rai­son­nable, point. Pourquoi veut-il encore plaire à ses ex amis verts qui l’as­sas­sinent en coulisses ?

    sep article
  2. Dommage qu’en guise de pré­sident de la Métropole avec chauf­feur, nous ayons un ignare de la chose scien­ti­fique, de l’é­co­lo­gie la vrai, un déma­gogue poli­ti­card qui ratisse selon les modes et le vent , prêt à dis­cri­mi­ner avec les ZFE ceux qui ne sont pas de sa caste à +100 000 € de rému­né­ra­tion par an, des Français inca­pables de chan­ger leur vehicule 👎

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

collectif gratuité transports publics grenoble ZFE véhicules Critair
ZFE dans l’ag­glo­mé­ra­tion de Grenoble : le col­lec­tif pour la gra­tuité des trans­ports publics dénonce “un manque de débat”

EN BREF - Une nouvelle étape vient d’être franchie début juillet 2022 pour la Zone à faibles émissions (ZFE) de Grenoble. Les poids lourds et Lire plus

Une pelleteuse sur un chantier en Isère. © Sidonie Hadoux
ZFE de Grenoble Alpes Métropole : le BTP à l’heure de l’adaptation face à la mul­ti­pli­ca­tion des réglementations

FOCUS - A l'occasion de la Journée de la mobilité qui s’est tenue le 28 juin 2022 au siège de la Fédération du BTP de Lire plus

Coup de Klaxon de l'Automobile Club Dauphinois contre l'extension de la ZFE prévue pour juillet 2023
ZFE : les uti­li­taires et poids lourds Crit’Air 3 désor­mais inter­dits de cir­cu­ler dans la Métropole de Grenoble

FLASH INFO - À compter de ce 1er juillet 2022, les utilitaires et poids lourds Crit'Air 3 ne peuvent plus circuler dans la métropole de Lire plus

Coup de Klaxon de l'Automobile Club Dauphinois contre l'extension de la ZFE prévue pour juillet 2023
ZFE : atta­qué sur la confor­mité de la flotte de véhi­cules uti­li­taires de Grenoble, Éric Piolle assure qu’il va res­pec­ter le calendrier

FOCUS - L'opposition a accusé la municipalité grenobloise, lors du conseil municipal du 8 novembre 2021, d'avoir pris du retard dans la mise en conformité Lire plus

En ville, le diesel pollue car le filtre à particules est souvent inopérant. Pollution carbone
Qualité de l’air : où en est la Métropole de Grenoble après un an de man­dat et d’i­ni­tia­tives concer­nant la ZFE ?

FOCUS - Face aux récentes critiques concernant sa gestion de la qualité de l'air, la métropole de Grenoble fait le bilan d'une première année de Lire plus

Quel impact a le nouveau plan de circulation sur le flux de véhicules en ville ? © Patricia Cerinsek
Tribune – Pour le col­lec­tif Grenoble à cœur, Grenoble est une zone de fort enfu­mage (ZFE)

  TRIBUNE LIBRE — Le collectif Grenoble à cœur estime que la communication autour des améliorations environnementales portées par le projet CVCM (Cœurs de ville, Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !