Après ses Bols d’air, Grenoble Nouvel air lance une campagne d’affichage, toujours sans candidat déclaré

sep article



 

FOCUS – Grenoble nouvel air, collectif constitué autour d’une candidature (en attente) d’Olivier Noblecourt aux municipales de Grenoble, lance une campagne d’affichage. Objectif : « mettre en lumière que certains sujets sont importants et pas assez traités ». Une nouvelle opération de visibilité, alors que les ralliements vont bon train dans ce qui est encore une pré-campagne électorale.

 

 

Nouvelle étape dans le pro­ces­sus de cam­pagne du col­lec­tif gre­no­blois Nouvel air. Réunis autour d’Olivier Noblecourt, les tenants d’une oppo­si­tion « de gauche » au maire sor­tant Éric Piolle se lancent à pré­sent dans une cam­pagne d’af­fi­chage. Une façon d’oc­cu­per le ter­rain en fai­sant valoir quelques-unes des thé­ma­tiques qui leur sont chères. Et ce après avoir récem­ment promu leurs réunions « Bols d’air », se vou­lant au plus proche des pré­oc­cu­pa­tions des Grenoblois.

 

Hélène Vincent, David Bousquet et Thibaud Pikorki du collectif Grenoble Nouvel air © Florent Mathieu - Place Gre'net

Hélène Vincent (épouse d’Olivier Noblecourt), David Bousquet et Thibaud Pikorki du col­lec­tif Grenoble Nouvel air. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Les membres du col­lec­tif ont ainsi dévoilé six affiches allant du bleu foncé au jaune tirant sur le vert. Avec à chaque fois deux pro­po­si­tions, le tout sur fond de grand point d’in­ter­ro­ga­tion. Les ques­tions posées ? « 38000 et 38100 », « Manger bio et man­ger tous les jours », « Rester entre soi ou choi­sir la mixité », « Investir pour le cli­mat et pour l’emploi », « Écouter les bavards et les sans voix » et « Inventer une ville plus verte et plus sociale ».

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
3630 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. sep article
  2. Les membres du col­lec­tif ont ainsi dévoilé six affiches allant du bleu foncé au jaune tirant sur le vert. Avec à chaque fois deux pro­po­si­tions, le tout sur fond de grand point d’interrogation. Les ques­tions posées ? « 38000 et 38100 », « Manger bio et man­ger tous les jours », « Rester entre soi ou choi­sir la mixité », « Investir pour le cli­mat et pour l’emploi », « Écouter les bavards et les sans voix » et « Inventer une ville plus verte et plus sociale ».

    Au secours !!!!
    Grenoble Nouvel Air, c’est du vent !
    Du pipeau !
    De la vesse !
    La cari­ca­ture de la rhé­to­rique bobo.
    Moi qui ai grandi dans le 38100, de l’autre côté des Grands Boulevards, je n’ai sûre­ment pas de leçon à rece­voir de ces appa­rat­chiks à l’eau de…rose.…

    sep article
  3. Resucée du PS des années 90 – 2000. Avec des argu­ments de droite des­ser­vant la gauche et l’é­co­lo­gie (ex : oppo­si­tion bio/bon mar­ché). Comme si les mesures éco­los actuelles ne créaient pas d’emploi, sur­tout local ! (prime air-bois, pan­neaux solaires par­tout, agri­cul­ture locale et bio donc pour­voyeuse de main d’oeuvre, chauf­fe­rie Biomax, tra­vaux de voi­rie, etc). C’est la poli­tique libre-échan­giste du PS (notam­ment) qui a créé délo­ca­li­sa­tions et des­truc­tions d’emplois : Whirlpool, Vilvoorde (« l’État ne peut pas tout », dit Jospin), Tafta, OMC.… De toute façon, les ral­lie­ments à Piolle des élues PS Agobian et Salat ont mon­tré qu’au final, tout ce petit monde, dont Noblecourt, pen­sait la même chose. Au pou­voir, ils man­ge­ront des petits fours bio.

    sep article