Ni nudistes ni burkinis dans les piscines de Grenoble ce dimanche… mais le sujet, devenu politique, clive toujours autant

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

FOCUS – Pas de nouvelle opération burkini ni de nudisme sauvage dans les piscines municipales de Grenoble, dimanche 30 juin. L’Alliance citoyenne et le collectif « Tous à poil » n’ont pas investi les bassins. L’association a tout de même engagé le dialogue avec les usagers de la piscine Jean-Bron, avec la volonté de « calmer le jeu », tandis que la polémique libère une parole outrancière.

 

 

Ni “culs-nus”, ni bur­ki­nis : la jour­née du dimanche 30 juin avait tout du cau­che­mar annoncé pour les agents des pis­cines muni­ci­pales de Grenoble, mais s’est fina­le­ment dérou­lée sans accrocs. D’une part, l’Alliance citoyenne a renoncé à une troi­sième opé­ra­tion bur­kini pour­tant annon­cée sur les réseaux sociaux. D’autre part, l’ap­pel à se bai­gner « tous à poil » pour faire obs­tacle à « l’Islam radi­cal » n’a pas non plus trouvé pre­neur.

 

Les piscines municipales de Grenoble ont connu une journée (presque) normale dimanche 30 juin, après des semaines d'une polémique toujours vivace.La piscine Jean-Bron ouverte le dimanche sous surveillance policière. © Photo prélevée sur le compte Facebook de Stéphane Gemmani

La pis­cine Jean-Bron ouverte le dimanche sous sur­veillance poli­cière. © Photo pré­le­vée sur le compte Facebook de Stéphane Gemmani

 

Une jour­née comme les autres ? Pas exac­te­ment. Les horaires des pis­cines des Dauphins et Jean-Bron sont tou­jours revus à la baisse, suite au droit de retrait exercé par le per­son­nel, le mardi 26 juin. Et si elle l’Alliance citoyenne n’a pas tenté une nou­velle fois d’im­po­ser des bur­ki­nis dans le bas­sin de la pis­cine Jean-Bron, ses mili­tants n’en étaient pas moins devant la pis­cine pour échan­ger avec les usa­gers, avec la volonté de « cal­mer le jeu ».

 

 

Éric Piolle appelle l’État à trancher

 

C’est peu dire en effet que les opé­ra­tions bur­kini de l’as­so­cia­tion ont foca­lisé l’at­ten­tion. Largement reprises dans les médias, elles ont mené à de nom­breuses prises de paroles. Ainsi que beau­coup de condam­na­tion de la part de la classe poli­tique, allant jus­qu’à celle du pre­mier ministre Édouard Philippe. Après plu­sieurs semaines de silence, le maire de Grenoble a pour sa part indi­qué que le règle­ment des pis­cines ne serait pas modi­fié… tout en appe­lant l’État à tran­cher.

 

Opération burkini de l'Alliance citoyenne © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Opération bur­kini de l’Alliance citoyenne. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

 

« Édouard Philippe doit dire si les pis­cines sont un lieu sanc­tua­risé comme les écoles, ou si c’est un ser­vice public et, auquel cas, ce sont les règle­ments de base qui s’ap­pliquent », a ainsi déclaré Éric Piolle devant la caméra de France Bleu. Et d’a­jou­ter : « Il ne peut pas y avoir 36 000 ver­sions de l’é­ga­lité. Ce n’est pas à chaque maire de défi­nir ce que c’est que l’é­ga­lité face aux droits de la République, c’est le tra­vail du gou­ver­ne­ment ! »

 

Quant aux prises de posi­tions de Marlène Schiappa ou encore de Nicole Belloubet, le maire de Grenoble les accueille avec une cer­taine acri­mo­nie. La secré­taire d’État à l’Égalité entre les hommes et les femmes en prend pour son grade : « On a com­pris tout et son contraire dans [sa] posi­tion », assène Éric Piolle. Tandis que la ministre de la Justice est accu­sée de « se cacher der­rière le règle­ment, ce qui n’est fina­le­ment pas sa res­pon­sa­bi­lité ».

 

 

« Des religieux qui veulent faire de la politique »

 

Piqué au vif ? Dans les rangs de ses adver­saires de droite comme de gauche, les voix ne manquent pas pour repro­cher au maire de Grenoble une forme d’am­bigüité vis-à-vis de la ques­tion sou­le­vée par l’Alliance citoyenne. De quoi, peut-être, ame­ner Éric Piolle à dur­cir encore le ton vis-à-vis d’une asso­cia­tion par ailleurs sub­ven­tion­née par la Métro. « Il est hors de ques­tion de dis­cu­ter de ces règle­ments avec ces reli­gieux qui veulent faire de la poli­tique », lance-t-il ainsi.

 

La piscine Jean-Bron ,n'a ouvert ses portes que quatre heures le dimanche 30 juin © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

La pis­cine Jean-Bron n’a ouvert ses portes que quatre heures le dimanche 30 juin. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

 

L’Alliance citoyenne n’a­vait pas man­qué de répondre au maire de Grenoble quelques jours plus tôt aux pre­mières cri­tiques. Dans un texte dif­fusé sur les réseaux sociaux, l’as­so­cia­tion conteste tout com­mu­nau­ta­risme ou appar­te­nance à « l’Islam poli­tique », et cite le poli­to­logue Olivier Roy pour qui le bur­kini est « une tenue moderne, qui n’a rien de tra­di­tion­nel ou de fon­da­men­ta­liste ». Tout en contes­tant les argu­ments d’hy­giène ou de sécu­rité avan­cés contre le bur­kini.

 

 

« Porcs blancs kouffar » contre « Rentrez chez vous »

 

Très cri­ti­quée pour ses actions, l’Alliance citoyenne a éga­le­ment reçu beau­coup de marques de sou­tien, et notam­ment de l’Unef, l’UNL ou encore les Jeunes Insoumis. Mais aussi de nom­breux inter­nautes… dont quelques-uns ne masquent guère leur radi­ca­lisme reli­gieux. « On est ensemble avec les sœurs contre les kouf­fars [pluriel de kafir, terme dési­gnant l’in­croyant, l’in­fi­dèle, le mécréant, ndlr] », écrit ainsi une femme voi­lée sur le compte Facebook de l’as­so­cia­tion. Un mes­sage depuis retiré mais tou­jours visible via Google.

 

Le message de soutien à l'Alliance citoyenne qui entretient la polémique.

Le mes­sage de sou­tien à l’Alliance citoyenne qui entre­tient la polé­mique.

 

La même per­sonne signe un autre com­men­taire tout aussi remar­quable, et qui cir­cule désor­mais sur les réseaux sociaux : « Bientôt la pis­cine sera à nous on sera pas obli­gée de se bai­gner avec les porcs blancs »… En retour, l’Alliance citoyenne invite cha­cun à ne pas géné­ra­li­ser. Tout en met­tant par­fois elle-même dans un même panier de « fachos » les oppo­sants à ses actions, comme s’en émeut Stéphane Gemmani cité par Le Figaro.

 

Il n’en demeure pas moins réel que les opé­ra­tions bur­kini de l’Alliance citoyenne déchaîne sur les réseaux sociaux une parole ouver­te­ment raciste, à grands ren­forts d’in­sultes et de « ren­trez chez vous ». Si l’Alliance est la pre­mière concer­née dans les com­men­taires de ses publi­ca­tions, les modé­ra­tions des sites d’ac­tua­lité relayant ses actions et leurs réper­cus­sions sont, elles aussi, sou­mises à rude épreuve. Une rai­son de plus de « cal­mer le jeu » ?

 

Florent Mathieu

 

 

DES BURKINIS À GRENOBLE… AU TOPLESS À ANNECY

 

Par temps de cani­cule, les pis­cines muni­ci­pales deviennent-elles le lieu de toutes les reven­di­ca­tions ? Alors que l’Alliance citoyenne milite à Grenoble pour le droit au port du bur­kini, des habi­tantes d’Annecy reven­diquent la liberté… de se bai­gner seins nus. À l’ap­pel d’un évé­ne­ment bap­tisé Free the nipple Libérez le téton »), six femmes ont ainsi fait du topless au cœur de la pis­cine des Marquisats, le samedi 29 juin, relate le Dauphiné libéré.

 

Visuel de l'événement Free the nipple à Annecy.

Visuel de l’é­vé­ne­ment Free the nipple à Annecy.

 

À l’o­ri­gine du mou­ve­ment, Céline Saint-Julien. Une Annécienne qui explique avoir décou­vert cette année que le règle­ment de la pis­cine inter­di­sait aux femmes les seins nus dans son enceinte. « Pendant ce temps là, les hommes peuvent se pro­me­ner tran­quille­ment les tétons à l’air », pro­teste-t-elle, en jugeant la mesure « dis­cri­mi­na­toire et sexiste ». Avant de déplo­rer que, en 2019, le corps des femmes « dérange encore ».

 

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
4293 visites | 20 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 20
  1. Retour de Jean Bron, pis­cine que je fré­quente depuis 60 ans (soit depuis que je suis né) et dont je suis un uti­li­sa­teur régu­lier pour nager et lire au soleil depuis une tren­taine d’an­nées.
    J’y retour­nais pour la pre­mière fois depuis les « évé­ne­ments ».
    A l’en­trée, deux ner­vis qui vous somment de vider l’in­té­gra­lité de votre sac dans un bac.
    J’ai eu le mal­heur de « plai­san­ter » en sug­gé­rant qu’ils cher­chaient peut-être une bombe, mais le nervi qui s’oc­cu­pait de moi s’est énervé. Il est vrai que ce per­son­nel n’est pas recruté pour son sens de l’hu­mour. M’étant moi-même un peu agacé, le nervi m’a menacé de m’in­ter­dire l’ac­cès de la pis­cine si je ne me mon­trais pas plus coopé­ra­tif.
    Ambiance.
    J’imagine le temps que doivent prendre ces pro­cé­dures aux heures de grande affluence.
    Sinon, tout autour des bas­sins, désor­mais autant d’a­gents de sécu­rité que de maîtres-nageurs.
    Ambiance.
    La morale de tout cela ?
    Nous voilà désor­mais par­tout sou­mis à des formes de contrôle qui ont des reten­tis­se­ments concrets sur nos vies.
    Leur ori­gine ? L’Etat poli­cier ?
    Non, des mino­ri­tés agis­santes qui, par leurs atten­tats ou leurs coups de force, cherchent à pro­vo­quer la répres­sion et le dur­cis­se­ment.
    Or, tout cela aurait été rendu bien plus dif­fi­cile, si, dès le départ, soit l’in­tru­sion à la pis­cine des Dauphins, en mai, les édiles s’é­taient mon­trés plus fermes.
    A mes yeux, leur com­plai­sance ou com­pli­cité leur a ôté toute légi­ti­mité pour conduire les affaires de la ville.

    sep article
  2. sep article
  3. sep article
  4. Pour info place gre’­net, tous les peu­pliers sur la photo ont été abbat­tus il y a au moins 2 ans

    sep article
    • FM

      04/07/2019
      18:01

      Bonsoir, si vous par­lez de la photo de une, il s’a­git d’une photo d’ar­chive.

      sep article
  5. Repondre à Caro : non vous ne com­pre­nez pas , je suis en train de dire que vous avez rai­son dans votre rai­son­ne­ment. Vous ne com­pre­nez pas, tant pis. Amigo, vous avez besoin de som­meil

    sep article
  6. Politique aussi le sou­tien de Fabien Malbet, adjoint au maire, à une mani­fes­ta­tion pro-voile dans le cadre sco­laire.
    https://www.placegrenet.fr/2019/06/14/sorties-scolaires-femmes-voilees/247326
    D’autant plus qu’on savait qu’une même mani­fes­ta­tion avait eu lieu la semaine pré­cé­dente, menée par Taous Hammouti, la porte parole de l’alliance citoyenne qui roule pour l’islam fas­ciste des frères musul­mans.
    https://www.ledauphine.com/isere-sud/2019/06/06/echirolles-ces-mamans-voilees-refusent-d-etre-privees-de-sorties-scolaires?fbclid=IwAR0EZt-KMuOCYym5P30tGgwhSadaMuTfD3xsUHMKyHmyYGN_K17CNGnWNlk

    sep article
    • Vous avez rai­son. D’ici que cer­taines femmes musul­manes veuillent accom­pa­gner les enfants des écoles en bur­quini (sujet de l’ar­ticle), y’a pas loin !!!
      😉

      sep article
  7. Repondre à Caro : vous avez entiè­re­ment rai­son. Piolle se defausse sur le gou­ver­ne­ment, il ferait mieux de dor­mir un peu et de prendre ses res­pon­sa­bi­li­tés en tant que maire

    sep article
  8. Je trouve hila­rant le fonc­tion­ne­ment de notre per­son­nel poli­tique.
    Si j’ai bien com­pris la situation,Monsieur Eric Piolle,demande au
    gou­ver­ne­ment de lever l’am­bi­guïté sur le sta­tut du Burkini.
    De son côté Madame Marlène Schiappa, reproche à E Piolle,
    son ambi­guïté en matière des droits des femmes.
    Personnellement , je pense que nos deux ser­vi­teurs du peuple,
    sont de « grands diseux et de petits fai­seux  » ‚qui pré­fèrent le
    dis­cours à l’ac­tion et sont tous les deux de beaux spé­ci­mens
    de l’am­bi­guïté pas­sive …

    sep article
  9. Traiter publi­que­ment les autres de « porcs blancs kouf­fars » relève de l’in­ci­ta­tion à la haine ! Que fait le pro­cu­reur ? J’espère que cette per­sonne va prendre cher ! Que n’au­rait-on pas dit si un « blanc » avait été aussi abject à l’é­gard, par exemple, de « musul­mans » ou « d’Arabes ? »

    sep article
    • C’est si facile de se cacher der­rière un mail et de dis­til­ler la haine. Attention, cer­tains sont ani­més de pro­vo­ca­tions et ne sont pas tou­jours ce qu’ils veulent faire croire. Et cela fonc­tionne bien, la preuve.

      sep article
      • Votre réponse me fait pen­ser à l’é­pi­sode de la traque de Mohamed Merah, lorsque tout le monde pen­sait que le tueur était un illu­miné d’ex­trême-droite, avant que l’on se rende compte qu’il s’a­gis­sait d’un ter­ro­riste isla­miste (mais de toute façon, l’is­la­misme est d’ex­trême-droite). Tous les mes­sages de haine doivent être condam­nés, qu’ils pro­viennent d’une « vraie » isla­miste ou d’un petit nazillon caché der­rière son écran. Ainsi, doivent être condam­nés l’i­déo­lo­gie isla­miste, laquelle est hai­neuse et tota­li­taire, de même que les mes­sages confi­nant à l’a­po­lo­gie du ter­ro­risme émis par la porte parole de cette Alliance « non » citoyenne (sub­ven­tion­née par la Métro ce qui est tout de même abra­ca­da­bran­tesque!). Le fait est que beau­coup rela­ti­visent la por­tée des actions pro-bur­ki­nis et la pro­gres­sion et la dan­ge­ro­sité de l’is­la­misme poli­tique en géné­ral, dont le véri­table objec­tif est d’a­dap­ter, pour ne pas dire sou­mettre, les lois à leur idéo­lo­gie. Beaucoup, en repre­nant leurs argu­ments (liberté de conscience, absence de pro­blème d’hy­giène lié au « maillot de bain cou­vrant »), font preuve d’une naï­veté décon­cer­tante ! Et cela fonc­tionne bien, la preuve, puis­qu’ils ne voient pas, ou ne veulent pas voir, qu’est à l’œuvre un isla­misme hai­neux, tota­li­taire, inéga­li­taire, patriar­cal, violent, anti­sé­mite, raciste, qui pro­gresse par petits pas en pra­ti­quant la dis­si­mu­la­tion ! Alors que le pro­blème de fond relève d’une cer­taine vision de la civi­li­sa­tion et que se pose une ques­tion cen­trale : accep­tons-nous une société inéga­li­taire fon­dée sur la pri­mauté de la reli­gion, accep­te­rons-nous que se déve­loppe un apar­theid sexuel qui finira par deve­nir social ? Ainsi vou­lons-nous vrai­ment balan­cer par la fenêtre tout ce que la phi­lo­so­phie des Lumières nous a apporté ? Le seul moyen de com­battre les obs­cu­ran­tistes isla­mistes de manière non vio­lente est de ne rien leur concé­der, et en voyant les ten­ta­tives de jus­ti­fi­ca­tion des poli­tiques locaux, à com­men­cer par le pre­mier d’entre-eux, c’est très mal parti ! Il ne faut pas oublier que la défait de 1940 avait com­mencé par un cer­tain renon­ce­ment !

        sep article
  10. Les femmes voi­lées d’Alliance citoyenne disent vou­loir lut­ter contre les dis­cri­mi­na­tions qu’elles subissent du fait qu’elles portent un voile.
    Eln por­tant un voile, en vou­lant intro­duire le bur­quini à la pis­cine, elles se trompent. Elles se dis­cri­minent toutes seules en tenant à exhi­ber devant tout le monde leurs attri­buts reli­gieux et en refu­sant de se plier aux lois et règle­ments, comme le font tous les citoyens dignes de ce nom.
    Certains jeunes poli­tiques se trompent de com­bat en les sou­te­nant, ils ne sou­tiennent pas l’é­ga­lité.

    sep article
  11. Piolle est un [modéré, injure]. Il a sauté sur cette occa­sion pour se média­ti­ser encore une fois. Interpeller la Ministre, après Macron – tout pour ne pas se mettre au dos sa clien­tèle gau­chiste et islamo-poli­tique qui votent pour lui

    sep article
  12. sep article
  13. Sujet d’au­tant plus poli­tique qu’il y a des liens entre la mai­rie et l’al­liance citoyenne.
    https://www.placegrenet.fr/2015/11/03/la-democratie-participative-a-grenoble-cest-pas-du-gateau/68396
    Pascal Clouaire est un des adjoints au maire. Adrien Roux est fon­da­teur et pré­sident de cette alliance aussi faus­se­ment citoyenne qu’ul­tra active dans le pro­sé­ly­tisme du bur­qini. Il a pour porte parole cette Taous Hammouti qui se pré­sente en simple maman alors qu’elle est en vrai une mili­tante aguer­rie de la mou­vance extré­miste des frères mul­su­mans. Voir abso­lu­ment les révé­la­tions sur CNEWS de la jour­na­liste Zineb El Rhaoui.
    https://www.youtube.com/watch?v=S7OnvvvxNmY

    sep article
    • A sa créa­tion, en 2012, Alliance citoyenne était une asso­cia­tion qui lut­tait contre toutes les dis­cri­mi­na­tions, par exemple dans l’ha­bi­tat. Elle a aidé d’autres asso­cia­tions à orga­ni­ser des acti­vi­tés, comme un bal folk, au béné­fice d’une asso de sou­tien aux migrants
      https://agendatrad.org/e_2014-10/bal-folk-profit-apardap_7389.html
      Dans ce cadre stricte de lutte pour l’égalité, l’asso a reçu une fois en 2017 une sub­ven­tions de la Ville de Grenoble, mais n’en a plus jamais demandé (et donc reçu) pour, dit elle, res­ter libre. En revanche, elle ne crache pas sur une sub­ven­tion de la Métro.

      sep article
  14. Il est clair que toir cela est télé­guidé depuis l’Arabie.

    sep article