Grenoble renforce les conditions d'accès aux piscines Jean-Bron et Les Dauphins après des "incivilités répétées"

Ni nudistes ni burkinis dans les piscines de Grenoble ce dimanche… mais le sujet, devenu politique, clive toujours autant

Ni nudistes ni burkinis dans les piscines de Grenoble ce dimanche… mais le sujet, devenu politique, clive toujours autant

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Pas de nouvelle opération burkini ni de nudisme sauvage dans les piscines municipales de Grenoble, dimanche 30 juin. L’Alliance citoyenne et le collectif « Tous à poil » n’ont pas investi les bassins. L’association a tout de même engagé le dialogue avec les usagers de la piscine Jean-Bron, avec la volonté de « calmer le jeu », tandis que la polémique libère une parole outrancière.

 

 

Ni “culs-nus”, ni bur­ki­nis : la jour­née du dimanche 30 juin avait tout du cau­che­mar annoncé pour les agents des pis­cines muni­ci­pales de Grenoble, mais s’est fina­le­ment dérou­lée sans accrocs. D’une part, l’Alliance citoyenne a renoncé à une troi­sième opé­ra­tion bur­kini pour­tant annon­cée sur les réseaux sociaux. D’autre part, l’ap­pel à se bai­gner « tous à poil » pour faire obs­tacle à « l’Islam radi­cal » n’a pas non plus trouvé preneur.

 

Les piscines municipales de Grenoble ont connu une journée (presque) normale dimanche 30 juin, après des semaines d'une polémique toujours vivace.La piscine Jean-Bron ouverte le dimanche sous surveillance policière. © Photo prélevée sur le compte Facebook de Stéphane Gemmani

La pis­cine Jean-Bron ouverte le dimanche sous sur­veillance poli­cière. © Photo pré­le­vée sur le compte Facebook de Stéphane Gemmani

 

Une jour­née comme les autres ? Pas exac­te­ment. Les horaires des pis­cines des Dauphins et Jean-Bron sont tou­jours revus à la baisse, suite au droit de retrait exercé par le per­son­nel, le mardi 26 juin. Et si elle l’Alliance citoyenne n’a pas tenté une nou­velle fois d’im­po­ser des bur­ki­nis dans le bas­sin de la pis­cine Jean-Bron, ses mili­tants n’en étaient pas moins devant la pis­cine pour échan­ger avec les usa­gers, avec la volonté de « cal­mer le jeu ».

 

 

Éric Piolle appelle l’État à trancher

 

C’est peu dire en effet que les opé­ra­tions bur­kini de l’as­so­cia­tion ont foca­lisé l’at­ten­tion. Largement reprises dans les médias, elles ont mené à de nom­breuses prises de paroles. Ainsi que beau­coup de condam­na­tion de la part de la classe poli­tique, allant jus­qu’à celle du pre­mier ministre Édouard Philippe. Après plu­sieurs semaines de silence, le maire de Grenoble a pour sa part indi­qué que le règle­ment des pis­cines ne serait pas modi­fié… tout en appe­lant l’État à trancher.

 

Opération burkini de l'Alliance citoyenne © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Opération bur­kini de l’Alliance citoyenne. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

 

« Édouard Philippe doit dire si les pis­cines sont un lieu sanc­tua­risé comme les écoles, ou si c’est un ser­vice public et, auquel cas, ce sont les règle­ments de base qui s’ap­pliquent », a ainsi déclaré Éric Piolle devant la caméra de France Bleu. Et d’a­jou­ter : « Il ne peut pas y avoir 36 000 ver­sions de l’é­ga­lité. Ce n’est pas à chaque maire de défi­nir ce que c’est que l’é­ga­lité face aux droits de la République, c’est le tra­vail du gou­ver­ne­ment ! »

 

Quant aux prises de posi­tions de Marlène Schiappa ou encore de Nicole Belloubet, le maire de Grenoble les accueille avec une cer­taine acri­mo­nie. La secré­taire d’État à l’Égalité entre les hommes et les femmes en prend pour son grade : « On a com­pris tout et son contraire dans [sa] posi­tion », assène Éric Piolle. Tandis que la ministre de la Justice est accu­sée de « se cacher der­rière le règle­ment, ce qui n’est fina­le­ment pas sa res­pon­sa­bi­lité ».

 

 

« Des religieux qui veulent faire de la politique »

 

Piqué au vif ? Dans les rangs de ses adver­saires de droite comme de gauche, les voix ne manquent pas pour repro­cher au maire de Grenoble une forme d’am­bigüité vis-à-vis de la ques­tion sou­le­vée par l’Alliance citoyenne. De quoi, peut-être, ame­ner Éric Piolle à dur­cir encore le ton vis-à-vis d’une asso­cia­tion par ailleurs sub­ven­tion­née par la Métro. « Il est hors de ques­tion de dis­cu­ter de ces règle­ments avec ces reli­gieux qui veulent faire de la poli­tique », lance-t-il ainsi.

 

La piscine Jean-Bron ,n'a ouvert ses portes que quatre heures le dimanche 30 juin © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

La pis­cine Jean-Bron n’a ouvert ses portes que quatre heures le dimanche 30 juin. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

 

L’Alliance citoyenne n’a­vait pas man­qué de répondre au maire de Grenoble quelques jours plus tôt aux pre­mières cri­tiques. Dans un texte dif­fusé sur les réseaux sociaux, l’as­so­cia­tion conteste tout com­mu­nau­ta­risme ou appar­te­nance à « l’Islam poli­tique », et cite le poli­to­logue Olivier Roy pour qui le bur­kini est « une tenue moderne, qui n’a rien de tra­di­tion­nel ou de fon­da­men­ta­liste ». Tout en contes­tant les argu­ments d’hy­giène ou de sécu­rité avan­cés contre le burkini.

 

 

« Porcs blancs kouffar » contre « Rentrez chez vous »

 

Très cri­ti­quée pour ses actions, l’Alliance citoyenne a éga­le­ment reçu beau­coup de marques de sou­tien, et notam­ment de l’Unef, l’UNL ou encore les Jeunes Insoumis. Mais aussi de nom­breux inter­nautes… dont quelques-uns ne masquent guère leur radi­ca­lisme reli­gieux. « On est ensemble avec les sœurs contre les kouf­fars [pluriel de kafir, terme dési­gnant l’in­croyant, l’in­fi­dèle, le mécréant, ndlr] », écrit ainsi une femme voi­lée sur le compte Facebook de l’as­so­cia­tion. Un mes­sage depuis retiré mais tou­jours visible via Google.

 

Le message de soutien à l'Alliance citoyenne qui entretient la polémique.

Le mes­sage de sou­tien à l’Alliance citoyenne qui entre­tient la polémique.

 

La même per­sonne signe un autre com­men­taire tout aussi remar­quable, et qui cir­cule désor­mais sur les réseaux sociaux : « Bientôt la pis­cine sera à nous on sera pas obli­gée de se bai­gner avec les porcs blancs »… En retour, l’Alliance citoyenne invite cha­cun à ne pas géné­ra­li­ser. Tout en met­tant par­fois elle-même dans un même panier de « fachos » les oppo­sants à ses actions, comme s’en émeut Stéphane Gemmani cité par Le Figaro.

 

Il n’en demeure pas moins réel que les opé­ra­tions bur­kini de l’Alliance citoyenne déchaîne sur les réseaux sociaux une parole ouver­te­ment raciste, à grands ren­forts d’in­sultes et de « ren­trez chez vous ». Si l’Alliance est la pre­mière concer­née dans les com­men­taires de ses publi­ca­tions, les modé­ra­tions des sites d’ac­tua­lité relayant ses actions et leurs réper­cus­sions sont, elles aussi, sou­mises à rude épreuve. Une rai­son de plus de « cal­mer le jeu » ?

 

Florent Mathieu

 

 

DES BURKINIS À GRENOBLE… AU TOPLESS À ANNECY

 

Par temps de cani­cule, les pis­cines muni­ci­pales deviennent-elles le lieu de toutes les reven­di­ca­tions ? Alors que l’Alliance citoyenne milite à Grenoble pour le droit au port du bur­kini, des habi­tantes d’Annecy reven­diquent la liberté… de se bai­gner seins nus. À l’ap­pel d’un évé­ne­ment bap­tisé Free the nipple Libérez le téton »), six femmes ont ainsi fait du topless au cœur de la pis­cine des Marquisats, le samedi 29 juin, relate le Dauphiné libéré.

 

Visuel de l'événement Free the nipple à Annecy.

Visuel de l’é­vé­ne­ment Free the nipple à Annecy.

 

À l’o­ri­gine du mou­ve­ment, Céline Saint-Julien. Une Annécienne qui explique avoir décou­vert cette année que le règle­ment de la pis­cine inter­di­sait aux femmes les seins nus dans son enceinte. « Pendant ce temps là, les hommes peuvent se pro­me­ner tran­quille­ment les tétons à l’air », pro­teste-t-elle, en jugeant la mesure « dis­cri­mi­na­toire et sexiste ». Avant de déplo­rer que, en 2019, le corps des femmes « dérange encore ».

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Stéphane Gemmani se désolidarise des propos sur la Covid de Jean-Marc Governatori, candidat soutenu par Cap21
Stéphane Gemmani se désolidarise des propos sur la Covid de Jean-Marc Governatori, candidat soutenu par Cap21

FLASH INFO — Un message "pour faire taire les mauvaises langues qui ne sont jamais à court d'inventions". C'est ainsi que Stéphane Gemmani présente sa Lire plus

Visite à Grenoble : Najat Vallaud-Belkacem au chevet du secteur associatif “abandonné par Laurent Wauquiez”

REPORTAGE VIDEO – Najat Vallaud-Belkacem, candidate aux élections régionales des 20 et 27 juin 2021 pour la liste "L’Alternative en Auvergne Rhône-Alpes", s’est rendue dans Lire plus

Les candidats de l'alternative avec Najat Vallaud-Belkacem se dévoilent
L’alternative avec Najat Vallaud-Belkacem présente ses candidats aux Régionales en Isère… et écarte l’un d’eux

  FOCUS - La liste L'alternative avec Najat Vallaud-Belkacem a dévoilé, jeudi 20 mai, les 34 noms de ses candidats en Isère pour les élections Lire plus

Printemps isérois: Stéphane Gemmani moque une union de "gauches irréconciliables"
Stéphane Gemmani désigné porte-parole de Najat Vallaud-Belkacem pour les régionales

  FLASH INFO — Pas encore de liste complète ni de programme, mais déjà quatre porte-parole. La candidate socialiste aux régionales en Auvergne-Rhône-Alpes Najat Vallaud-Belkacem Lire plus

La révision des lois bioéthiques fait réagir l'église catholique. En Isère, l'évêque de Grenoble interpelle les parlementaires dans un courrier.
Proposition de loi sur l’euthanasie : Émilie Chalas est pour… l’évêque de Grenoble contre

  FOCUS — Alors que les députés débattent sur la proposition de loi sur l'euthanasie, l'évêque de Grenoble-Vienne écrit aux parlementaires isérois pour les appeler Lire plus

Vidéosurveillance et polices municipales: la Région adopte des "contrats régionaux de sécurité"
Après l’accord avec le PS, des militants de Cap21 et de l’AEI démissionnent pour créer un nouveau mouvement

  EN BREF - Certains militants voient une « erreur politique » dans le ralliement au PS de Cap21 et de l'Alliance écologiste indépendante (AEI) pour Lire plus

Flash Info

|

27/11

10h31

|

|

26/11

19h48

|

|

26/11

11h47

|

|

25/11

18h43

|

|

25/11

12h10

|

|

25/11

10h26

|

|

25/11

8h00

|

|

25/11

1h23

|

|

23/11

19h30

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin