Center parcs : les élus écologistes de la région interpellent François de Rugy

sep article

Notre indépendance c

FIL INFO – Leurs courriers à Ségolène Royal et Nicolas Hulot sont restés sans réponse. Les élus du groupe d’opposition régionale du Rassemblement citoyen, écologiste et solidaire interpellent donc, cette fois, François de Rugy. Et lui demandent de se positionner sur le projet de Center parcs de Roybon en Isère.

 

 

En concluant au rejet du pourvoi de Pierre & Vacances, le rapporteur public invite le Conseil d'État à annuler le projet de Center parcs en Isère.

Manifestation des oppo­sants au Center parcs de Roybon en Isère. © Patricia Cerinsek

Le groupe des élus du Rassemblement citoyen, éco­lo­giste et soli­daire (RCES) à la Région Auvergne Rhône-Alpes s’é­tait déjà fendu d’un cour­rier à Ségolène Royal puis à Nicolas Hulot, leur deman­dant de se posi­tion­ner sur le Center parcs de Roybon en Isère.

 

Trois d’entre eux, Myriam Laïdouni Denis, Corinne Morel Darleux et Fabienne Grébert remettent le cou­vert en ce début d’an­née 2019. Les trois élues régio­nales ont donc inter­pellé François de Rugy, l’ac­tuel ministre de la Transition éco­lo­gique et soli­daire.

 

En ques­tion ? L’impact sur la res­source en eau, alors que le pro­jet, annulé par la cour admi­nis­tra­tive d’ap­pel de Lyon mais remis sur les rails par le Conseil d’État, pré­voit la des­truc­tion de deux cents hec­tares de zones humides ou boi­sées dans les Chambarans. Une des­truc­tion de milieux natu­rels qui met en péril trente-sept espèces pro­té­gées.

 

 

Des restrictions d’utilisation de l’eau courantes en Isère

 

« Les pro­blèmes d’accès à la res­source en eau sont cou­rants dans le sec­teur, sou­lignent les élus dans leur cour­rier. Depuis plu­sieurs années, le dépar­te­ment de l’Isère subit des épi­sodes de séche­resses chro­niques qui conduisent à des res­tric­tions d’u­ti­li­sa­tion de l’eau. »

 

Déplacement de François RUGY, le 29 mars 2018, à l'Institut de Sciences de la Terre, sur le campus universitaire. © Léa Raymond - placegrenet.fr

Déplacement de François de Rugy, le 29 mars 2018, à l’Institut de Sciences de la Terre, sur le cam­pus uni­ver­si­taire. © Léa Raymond – placegrenet.fr

« À l’automne 2017, les habi­tants des com­munes de Saint-Michel de Saint-Geoirs et Saint-Paul d’Izeaux (sec­teur de Roybon) ont dû faire face à une pénu­rie inédite de la res­source en eau, entraî­nant pen­dant plus d’un mois l’usage d’eau en bou­teille. Le réser­voir ali­menté par des sources, alors assé­ché, a dû être rem­pli par un camion-citerne, une opé­ra­tion qui ne peut garan­tir la pota­bi­lité de l’eau. »

 

Pour le RCES, le pro­jet de Center parcs porté par le groupe Pierre & Vacances est « hors de pro­pos ». Et les élus de rap­pe­ler au ministre à ses bons sou­ve­nirs. Le coup d’ar­rêt porté par l’ac­tuelle majo­rité au pro­jet d’aé­ro­port de Notre-Dame-des-Landes. Ou son silence – qui vaut cau­tion ? – lorsque membre d’EELV (jus­qu’en 2015), François de Rugy « n’a jamais exprimé de ligne dif­fé­rente de celle du parti qui est opposé à ce pro­jet », sou­ligne le Rassemblement en marge de son cour­rier.

 

PC

 

commentez lire les commentaires
1826 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.