Le Conseil d’État annule l’arrêt de la cour d’appel et remet le Center parcs de Roybon sur les rails

sep article
Changeons nos vieux poêles avec la Prime Air Bois Grenoble Alpes Métropole doublée à 1600 euros !

EN BREF – En annulant l’arrêt de la cour d’appel de Lyon, le Conseil d’État remet le projet du Center parcs de Roybon sur les rails. À l’encontre de l’avis du rapporteur public, qui préconisait de mettre un terme au feuilleton, la plus haute juridiction administrative a considéré que la cour d’appel avait fait une erreur de droit. Et lui renvoie le dossier…

 

 

En annulant l'arrêt de la cour d'appel de Lyon, le Conseil d'État remet le projet de Center parcs de Roybon, en Isère, sur les rails.Manifestation des opposants au Center parc des Chambaran lundi lors du démarrage des travaux. © Patricia Cerinsek - placegrenet.fr

Manifestation des opposants au Center parc des Chambaran lors du démarrage des travaux. © Patricia Cerinsek – placegrenet.fr

Le feuilleton du Center parcs de Roybon en Isère reprend. Le Conseil d’État a, dans une décision rendue publique ce 21 novembre, annulé l’arrêt de la cour administrative d’appel de Lyon.

 

Le 16 décembre 2016, celle-ci avait annulé l’arrêté du préfet de l’Isère, au titre de la loi sur l’eau et notamment de l’insuffisance des mesures compensatoires après la destruction de plus d’une centaine d’hectares de zones humides. Et mis ainsi un coup d’arrêt au projet de centre de loisirs porté par le groupe Pierre & Vacances dans la forêt des Chambaran.

 

Le Conseil d’État n’a donc pas suivi le rapporteur public, qui s’était prononcé en faveur du rejet du pourvoi de Pierre & Vacances, le 7 novembre dernier. Mais il ne clôt pas non plus le dossier, l’affaire étant renvoyée devant la cour administrative d’appel qui devra donc la rejuger…

 

 

Pour le Conseil d’État, la cour d’appel a commis une erreur de droit

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
1633 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. La cour d’appel doit re-juger. Si elle a fait une erreur de droit, il n’est pas sûr du tout qu’elle donne l’autorisation à Pierre et vacances de construire leur piscine chauffée au milieu des bois. Elle peut trouver un autre motif de refus.

    Attendons. Que les soutiens à la bulle ne se réjouissent pas trop vite.

    sep article
  2. Chouette, les zadistes, potes de la municipalité #Piolle vont pouvoir partir de notre ville pour réinvestir les lieux😊

    sep article