A480-Rondeau : un recours en justice avant même le début des travaux

sep article

DÉCRYPTAGE – Si le projet de réaménagement de l’A480 et de l’échangeur du Rondeau ne fait pas un pli pour les commissions d’enquête publique qui se sont penchées sur le dossier, il hérisse la Ville de Grenoble et un certain nombre de citoyens et d’associations. Alors que le préfet de l’Isère doit encore se prononcer sur la seconde partie du dossier, un premier recours en justice ouvre le bal. Coup d’envoi des recours ?

 

 

En attendant le coup d'envoi des travaux à l'élargissement de l'A480 dans la traversée de Grenoble, voici le coup d'envoi des… recours en justice.Le projet d'élargissement de l'A480 dans sa traversée de Grenoble et d'aménagement du Rondeau suit son cours. Et vient de franchir l'étape environnementale.

DR

Le projet controversé d’élargissement de l’A480 dans la traversée de Grenoble sera au cœur de la marche pour le climat samedi 8 décembre. Mais le dossier est aussi sur la table du préfet de l’Isère.

 

Le représentant de l’État doit en effet prendre dans les jours à venir un second arrêté, au titre de l’autorisation environnementale, scellant le démarrage des travaux prévus début 2019.

 

Mais il est aussi entre les mains de la justice : le 23 septembre dernier, quatre citoyens ont déposé un recours contre le premier arrêté préfectoral. Le 23 juillet, le préfet de l’Isère avait en effet validé la première étape de ce projet porté à la fois par le concessionnaire Area et l’État, et signé la déclaration d’utilité publique (DUP). Une étape décisive pour le lancement des travaux.

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
871 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Les potes de Piolle de l’ades rouges et verts a la manoeuvre, ceux à cause de qui nos routes sont saturées à cause de leur immobilisme et refus de créer toute infrastructure permettant de l’éviter ; ceux qui ont soutenu cvcm voulu par Eric Piolle qui a amplifié les bouchons et la pollution, et qui a fait passer Grenoble de la 10ème à la 6 ème ville la plus embouteillée de France.

    sep article
  2. Lorsque la contestation, le populisme, les voies judiciaires ne respectent plus les Institutions, la Préfecture, tout simplement la Déclaration d’Utilité Publique.
    Très pénible tout ça.
    J’espère qu’on avancera enfin sur ce projet, demain nos modes de déplacement évolueront, véhicules autonomes, électriques,…mais aussi vélo, mode doux…
    J’espère donc que l’on cessera enfin de cristalliser les avancées à travers le rejet.

    sep article