Le réaménagement de l’A480 en bonne voie après la signature de la déclaration d’utilité publique

sep article

Notre indépendance c

FIL INFO – Le préfet de l’Isère Lionel Beffre a signé le lundi 23 juillet la Déclaration d’utilité publique du projet d’aménagement de l’A480 et de l’échangeur du rondeau. Une « étape décisive », soulignent Préfecture comme Métropole, préambule indispensable pour le lancement des travaux en 2019.

 

 

D’une voix com­mune, la Préfecture de l’Isère comme Grenoble Alpes Métropole parlent d’une « nou­velle étape déci­sive » dans l’a­van­cée du pro­jet de réamé­na­ge­ment de l’au­to­route A480 et de l’é­chan­geur du Rondeau. Le Préfet de l’Isère Lionel Beffre a signé, lundi 23 juillet, l’ar­rêté de Déclaration d’u­ti­lité publique, nou­veau préa­lable au lan­ce­ment des tra­vaux prévu pour début 2019.

 

L'A480 facilement encombrée à certaines heures de la journée. © Manuel Palvard - Place Gre'net

L’A480 faci­le­ment encom­brée à cer­taines heures de la jour­née. © Manuel Pavard – Place Gre’net

 

Dans un com­mu­ni­qué, les ser­vices de l’État rap­pellent l’en­ga­ge­ment du Département de l’Isère et de Grenoble Alpes Métropole dans le pro­jet de réamé­na­ge­ment, ainsi que des deux maîtres d’ou­vrage : la société Area et la Direction régio­nale de l’en­vi­ron­ne­ment, de l’a­mé­na­ge­ment et du loge­ment (Dreal) Auvergne-Rhône-Alpes. Autant de par­te­naires qui avaient signé un pro­to­cole d’in­ten­tion dès 2016… quitte à sus­ci­ter de sérieuses réserves de la part de la Ville de Grenoble.

 

 

Prochaine étape : une enquête publique en septembre

 

« Nous avons là l’illustration d’un tra­vail col­lec­tif au ser­vice de l’intérêt géné­ral », s’est réjoui Christophe Ferrari à l’an­nonce de la signa­ture de Déclaration d’u­ti­lité publique. Pour le pré­sident de la Métro, le pro­jet contri­buera à « une cir­cu­la­tion flui­di­fiée, sécu­ri­sée, apai­sée » autant qu’à « l’image et l’attractivité » du ter­ri­toire métro­po­li­tain. La muni­ci­pa­lité gre­no­bloise n’a, pour sa part, pas émis de réac­tion.

 

Christophe Ferrari (Métro), Jean-Pierre Barbier (Département) et Lionel Beffre (Préfecture), partenaires engagés pour le réaménagement de l'A480 © Florent Mathieu - Place Gre'net

Christophe Ferrari (Métro), Jean-Pierre Barbier (Département) et Lionel Beffre (Préfecture), par­te­naires enga­gés pour le réamé­na­ge­ment de l’A480 © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

« Des dizaines de mil­liers de métro­po­li­tains sont concer­nés par ces chan­ge­ments, qu’ils cir­culent quo­ti­dien­ne­ment sur ces voies ou qu’ils vivent à proxi­mité immé­diate », ajoute encore Christophe Ferrari. Autant de métro­po­li­tains qui pour­ront par­ti­ci­per à la pro­chaine étape d’a­van­cée du pro­jet : une enquête publique « au titre de l’au­to­ri­sa­tion envi­ron­ne­men­tale » pré­vue pour le mois de sep­tembre 2018.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
3620 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Ping : Le réaménagement de l’A480 en bonne voie après la signature de la déclaration d’utilité publique | L'Agence veille pour vous

  2. Bravo enfin des res­pon­sables qui pensent que Grenoble n’est pas uni­que­ment une ville centre mais aussi une agglo­mé­ra­tion où l’on vit où l’on tra­vaille…

    sep article
    • On a besoin de sa voi­ture d’1 tonne et demie pour dépla­cer une per­sonne seule pour faire moins de 5 km dans une agglo­mé­ra­tion bien des­ser­vie en trans­port en com­mun et en réseau cyclable ? Ha mais oui : le petit confort per­son­nel de quelques uns ne doit pas être sacri­fié au pro­fit des habi­tants qui crèvent sous la pol­lu­tion auto­mo­bile et l’in­va­sion de l’es­pace public par ces voi­tures.

      sep article