Le réaménagement de l’A480 en bonne voie après la signature de la déclaration d’utilité publique

sep article

FIL INFO – Le préfet de l’Isère Lionel Beffre a signé le lundi 23 juillet la Déclaration d’utilité publique du projet d’aménagement de l’A480 et de l’échangeur du rondeau. Une « étape décisive », soulignent Préfecture comme Métropole, préambule indispensable pour le lancement des travaux en 2019.

 

 

D’une voix commune, la Préfecture de l’Isère comme Grenoble Alpes Métropole parlent d’une « nouvelle étape décisive » dans l’avancée du projet de réaménagement de l’autoroute A480 et de l’échangeur du Rondeau. Le Préfet de l’Isère Lionel Beffre a signé, lundi 23 juillet, l’arrêté de Déclaration d’utilité publique, nouveau préalable au lancement des travaux prévu pour début 2019.

 

L'A480 facilement encombrée à certaines heures de la journée. © Manuel Palvard - Place Gre'net

L’A480 facilement encombrée à certaines heures de la journée. © Manuel Pavard – Place Gre’net

 

Dans un communiqué, les services de l’État rappellent l’engagement du Département de l’Isère et de Grenoble Alpes Métropole dans le projet de réaménagement, ainsi que des deux maîtres d’ouvrage : la société Area et la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) Auvergne-Rhône-Alpes. Autant de partenaires qui avaient signé un protocole d’intention dès 2016… quitte à susciter de sérieuses réserves de la part de la Ville de Grenoble.

 

 

Prochaine étape : une enquête publique en septembre

 

« Nous avons là l’illustration d’un travail collectif au service de l’intérêt général », s’est réjoui Christophe Ferrari à l’annonce de la signature de Déclaration d’utilité publique. Pour le président de la Métro, le projet contribuera à « une circulation fluidifiée, sécurisée, apaisée » autant qu’à « l’image et l’attractivité » du territoire métropolitain. La municipalité grenobloise n’a, pour sa part, pas émis de réaction.

 

Christophe Ferrari (Métro), Jean-Pierre Barbier (Département) et Lionel Beffre (Préfecture), partenaires engagés pour le réaménagement de l'A480 © Florent Mathieu - Place Gre'net

Christophe Ferrari (Métro), Jean-Pierre Barbier (Département) et Lionel Beffre (Préfecture), partenaires engagés pour le réaménagement de l’A480 © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

« Des dizaines de milliers de métropolitains sont concernés par ces changements, qu’ils circulent quotidiennement sur ces voies ou qu’ils vivent à proximité immédiate », ajoute encore Christophe Ferrari. Autant de métropolitains qui pourront participer à la prochaine étape d’avancée du projet : une enquête publique « au titre de l’autorisation environnementale » prévue pour le mois de septembre 2018.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1829 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Bravo enfin des responsables qui pensent que Grenoble n’est pas uniquement une ville centre mais aussi une agglomération où l’on vit où l’on travaille…

    sep article
    • On a besoin de sa voiture d’1 tonne et demie pour déplacer une personne seule pour faire moins de 5 km dans une agglomération bien desservie en transport en commun et en réseau cyclable ? Ha mais oui : le petit confort personnel de quelques uns ne doit pas être sacrifié au profit des habitants qui crèvent sous la pollution automobile et l’invasion de l’espace public par ces voitures.

      sep article