Étoile du Vercors : 500 000 euros d’amende requis contre Lactalis pour pollution quotidienne de l’Isère

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

FIL INFO – Le groupe Lactalis passait, le lundi le 12 novembre, devant le tribunal correctionnel de Grenoble, dans le cadre des rejets quotidiens d’eaux usées dans l’Isère de sa fromagerie L’Étoile du Vercors, située à Saint-Just-de-Claix. Après un réquisitoire très sévère, le procureur adjoint de Grenoble a demandé que soit appliquée l’amende maximale pour le groupe agroalimentaire, soit 500 000 euros.

 

 

C’est un réqui­si­toire très sévère auquel s’est livré le pro­cu­reur adjoint de la République Laurent Becuywe devant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Grenoble à l’en­contre de Lactalis. La fro­ma­ge­rie de Saint-Just-de-Claix L’Étoile du Vercors, pro­priété du grand groupe agroa­li­men­taire depuis 2011, pas­sait en effet devant la jus­tice le 12 novembre* pour avoir rejeté quo­ti­dien­ne­ment ses eaux usées dans l’Isère.

 

Fromagerie Étoile du Vercors. DR

Fromagerie Étoile du Vercors. DR

 

« On savait déjà que Lactalis avait la capa­cité d’empoisonner le lait en poudre, on sait main­te­nant qu’il peut empoi­son­ner l’eau, qu’il le sait et conti­nue », a ainsi déclaré sans ambages le magis­trat à l’in­ten­tion de l’an­cien et de l’ac­tuel direc­teur de L’Étoile du Vercors. Avant de requé­rir l’ar­rêt des rejets, des amendes avec sur­sis contre les diri­geants… et une amende maxi­male de 500 000 euros contre Lactalis. La jus­tice devrait rendre sa déci­sion le 14 jan­vier.

 

 

Bras de fer entre Lactalis et Saint-Just-de-Claix

 

La pol­lu­tion inces­sante de l’Étoile du Vercors, plus ancienne que le rachat de l’u­sine par le groupe agroa­li­men­taire, se déroule sur fond de bras de fer avec Saint-Just-de-Claix, sou­te­nue par Saint-Marcellin Vercors Isère com­mu­nauté. Joël O’Baton, maire de la com­mune d’en­vi­ron 1 200 habi­tants, attend en effet de l’u­sine qu’elle se rac­corde au réseau d’as­sai­nis­se­ment inter­com­mu­nal. Une solu­tion reje­tée par l’é­ta­blis­se­ment.

 

Mairie de Saint-Just-de-Claix. DR

Mairie de Saint-Just-de-Claix. DR

 

Estimant que la capa­cité du réseau n’est pas suf­fi­sante pour trai­ter ses effluents, L’Étoile du Vercors veut de son côté construire sur son site sa propre sta­tion d’é­pu­ra­tion. Et a déposé pas moins de quatre demandes de per­mis de construire, toutes refu­sées par la com­mune. Après une plainte de la Frapna en 2017, c’est le pré­sident de Saint-Marcellin Vercors Isère com­mu­nauté qui dépo­sait plainte l’an­née sui­vante.

 

FM

 

 

* Initialement pré­vue le 5 juin, l’au­dience avait fina­le­ment été repor­tée au mois de novembre.

 

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
3185 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.