Le Festival international du cirque Auvergne Rhône Alpes de retour à Grenoble en 2019

sep article



FIL INFO — Le Festival international du cirque Auvergne-Rhône-Alpes est de retour à Grenoble. Si l’édition 2018 se tiendra à Voiron ce mois de novembre 2018, c’est sur le site de l’Esplanade de Grenoble que l’édition 2019 se déroulera, ainsi que l’a annoncé son producteur et organisateur Guy Chanal.

 

 

C’est offi­ciel : en 2019, le Festival inter­na­tio­nal du cirque Auvergne-Rhône-Alpes sera de retour à Grenoble. Actuellement orga­nisé à Voiron, comme c’est le cas depuis 2014, et comme ce sera encore le cas cette année du jeudi 15 au dimanche 18 novembre, le grand ren­dez-vous régio­nal des amou­reux du cirque déploiera donc sa sélec­tion de numé­ros sur l’Esplanade, à l’oc­ca­sion de sa dix-hui­tième édi­tion.

 

Le Festival international du Cirque quittera la ville de Voiron pour son édition 2019. Définitivement ? © Ville de Voiron

Le Festival inter­na­tio­nal du Cirque quit­tera la ville de Voiron pour son édi­tion 2019. Définitivement ? © Ville de Voiron

 

Pourquoi ce retour ? « Le ter­rain [de Voiron] sur lequel nous sommes doit subir des tra­vaux, ce qui était prévu. Une pla­te­forme devait être faite, qui n’est pas ter­mi­née… J’ai une entre­prise à faire tour­ner, alors je reviens à Grenoble avec grand plai­sir ! », nous explique Guy Chanal, pro­duc­teur et orga­ni­sa­teur du fes­ti­val. Avec voca­tion à y res­ter ? « On aura le temps de voir, rien n’est fixé pour 2020 », répond-il.

 

En 2014, la nou­velle majo­rité muni­ci­pale gre­no­bloise avait mis fin au contrat qui unis­sait le Festival inter­na­tio­nal du cirque au Palais des sports. L’événement revient aujourd’­hui en louant l’es­pace de l’Esplanade, comme peut le faire n’im­porte quel autre cirque. Mais que l’on ne sus­pecte pas Guy Chanal d’être ran­cu­nier. « Il n’y a aucun pro­blème avec la muni­ci­pa­lité : ils n’ont pas renou­velé, c’est leur droit. Chacun fait ce qu’il veut ! », insiste-t-il.

 

 

Des cirques avec ou sans animaux ?

 

Une annonce qui tombe en plein débat, de plus en plus régu­lier il est vrai, sur l’in­ter­dic­tion ou non des cirques avec ani­maux. Alors que des mili­tants main­tiennent la pres­sion sur la Ville de Grenoble et que son conseil muni­ci­pal a émis un vœu allant dans ce sens, Guy Chanal veut faire la part des choses entre les cirques qui res­pectent les régle­men­ta­tions en vigueur et les autres.

 

Un animal attaché à l'aide d'une courte corde à un arbre lors du passage du cirque Triomphe à Fontaine © Place Gre'net

Un ani­mal atta­ché à l’aide d’une courte corde à un arbre lors du pas­sage du cirque Triomphe à Fontaine en mars 2017. © Place Gre’net

 

« Les asso­cia­tions je les res­pecte. Elles sont venues s’ex­pri­mer à Voiron, ça ne me gène pas, elles ont le droit. Mais je pense que dans tout dia­logue il faut qu’il y ait un échange construc­tif », estime le pro­duc­teur. Guy Chanal se dit lui-même cho­qué des images des ani­maux du cirque Triomphe, prises lors de son pas­sage à Fontaine en mars 2017. « Le buffle qui n’ar­rive pas à sou­le­ver la tête parce que sa chaîne est trop ser­rée, je n’aime pas ça, je ne suis pas d’ac­cord », confie-t-il.

 

La ques­tion ne devrait pas se poser pour cette édi­tion 2018, qui ne comp­tera pas de numé­ros avec des ani­maux sau­vages. Et pour 2019 ? « En fonc­tion de là où on va, on nous le dira. On nous dira à Grenoble si les ani­maux sau­vages sont auto­ri­sés ou non », répond le pro­duc­teur avec phi­lo­so­phie. Mais Guy Chanal ne cache pas qu’il pré­fè­re­rait que la ques­tion soit réglée par l’État une bonne fois pour toutes. Et non pas com­mune par com­mune, comme c’est actuel­le­ment le cas.

 

FM

 

 

commentez lire les commentaires
2509 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.