Cirques avec animaux : dialogue de sourds entre circassiens et défenseurs de la cause animale du bassin grenoblois

sep article

DÉCRYPTAGE – L’installation concomitante de deux cirques avec animaux sur les communes d’Uriage et d’Échirolles, fin août et début septembre, n’a pas manqué de faire réagir l’association Cause animaux libres Isère (Cali). Déterminés à faire bouger les lignes, ses adhérents multiplient les actions pour sensibiliser le public à la cause animale et obtenir de la part des maires l’interdiction des cirques avec animaux sur leurs communes. Des actions qui ne sont pas toujours du goût des circassiens…

 

 

Affiche annonçant le cirque Franco-Belge à Échirolles. DR

Affiche annonçant le cirque Franco-Belge à Échirolles. DR

De fin août à début septembre, les cirques Achille Zavatta fils et Franco-belge ont respectivement installé sur les communes d’Uriage et d’Échirolles leurs chapiteaux avec, dans leur ménagerie, des animaux dits “sauvages”. Une présence totalement rejetée par les défenseurs des animaux dont l’association grenobloise Cause animaux libres Isère (Cali), présidée par Lydie Visona.

 

Tracts, affiches, discussions avec le public… Ses adhérents et sympathisants multiplient les actionsparfois choc – dans la rue et aux abords des cirques pour sensibiliser à la cause animale le public susceptible de se rendre à leurs représentations.

 

Mais pas seulement. L’association fait aussi des pieds et des mains pour que les maires prennent des arrêtés interdisant les cirques avec animaux sur leur territoire.

 

 

Des “cyberactions” pour peser sur les édiles

 

C’est là tout l’objet des “cyberactions » menées ces derniers jours auprès des édiles pour tenter de les faire fléchir. En particulier Renzo Sulli, le maire d’Échirolles. Le cirque Franco-belge, installé jusqu’au 9 septembre sur sa commune, est ainsi devenue la bête noire de l’association qui s’insurge contre les conditions de vie de ses pensionnaires à quatre pattes. Le cirque Zavatta a quant à lui déjà plié le camp pour s’installer dans une autre ville de France.

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
1411 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.