Municipales de 2020 : Alain Carignon propose un « Big Bang » des services municipaux

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

FOCUS – Dopé par la publication des premiers projets concoctés par le microcosme politique grenoblois en vue des prochaines élections municipales, Alain Carignon n’est pas à court d’idées. L’ancien maire de Grenoble, qui ne cache pas préparer activement l’alternance, propose notamment la mise en œuvre d’un véritable « big bang des services municipaux ». 

 

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

À près de deux ans des élec­tions muni­ci­pales, cer­tains règlent déjà leur cale-pied pour la course au fau­teuil de maire de Grenoble, tout en éla­bo­rant leurs pro­jets res­pec­tifs.

 

Après les pro­po­si­tions du cercle de réflexion Grenoble nous ras­semble piloté par Matthieu Chamussy, les pistes envi­sa­gées par la « grande coa­li­tion » pour le pro­jet Grenoble 2020 de Stéphane Gemmani, au tour d’Alain Carignon – per­son­na­lité cli­vante au regard de son passé judi­ciaire* et de cer­taines de ses actions – d’oc­cu­per ce ter­rain. Comment ? En pro­po­sant notam­ment la mise en œuvre d’un « Big Bang des ser­vices muni­ci­paux ».

 

 

Alain Carignon veut « ouvrir le débat sur le Grenoble de demain »

 

« Préparer l’al­ter­nance », l’in­ten­tion de l’an­cien maire de Grenoble est claire. « Je pense qu’il va fal­loir pro­po­ser une alter­na­tive forte avec des solu­tions […] J’y tra­vaille avec beau­coup de col­lec­tifs de citoyens », a‑t-il ainsi déclaré au mois d’oc­tobre. De fait, avec les groupes de citoyens gre­no­blois qu’il anime, dont ceux de Grenoble, le chan­ge­ment et du Cercle des citoyens, Alain Carignon affirme vou­loir « ouvrir le débat sur le Grenoble de demain ».

 

François Tarantini présente l'affiche de la nouvelle campagne. © Joël Kermabon - Place Gre'net

François Tarantini pré­sente l’af­fiche de la nou­velle cam­pagne pour l’é­la­bo­ra­tion d’un plan de recettes. © Joël Kermabon – Place Gre’net

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
5805 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Bonsoir,
    Pour répondre à Lasavanne,
    Vous confon­dez bien des choses.
    Monsieur Alain Carignon n’a pas été jugé pour les mêmes faits. Ensuite. C’est un homme libre et res­pec­tueux des gre­no­bloises et gre­no­blois er de Grenoble. À votre niveau, êtes vous sûr de n’a­voir jamais été tenté même pour une chose la plus minime ? Voyez juste com­ment est notre ville et dans quel état les deux maires ont laissé notre belle ville de l’é­poque. Sans prendre la défense de qui que ce soit, Monsieur Alain Carignon est le mieux placé pour faire de Grenoble une ville tourné vers le futur et une ville pour tous. Alors à nous de mon­trer un peu d’in­tel­li­gence et de ne pas rame­ner à chaque fois le débat sur des affaires de jus­tices qui viennent gan­grè­ner notre ville. C’est à croire qu’il y a que cela qui compte. Laissons cet homme poli­tique reprendre la ville afin qu’elle puisse rega­gner ses vraies lettres de noblesse. Belle soi­rée à tous. Magalie.

    sep article
  2. Quand on voit com­ment hélas Cantat est reçu chez nous, je m’é­tonne que ce bon­homme soit encore dans le pay­sage. ouste !
    il a été condamné, qu’il change de métier

    sep article
  3. Bonjour
    Heureusement que le ridi­cule ne tue pas.….
    Incroyablement pitoyable…
    LR,pour Grenoble et SMH vous n’a­vez vrai­ment rien d’autre que des can­di­dats passes par la case pri­son…
    ALLONS-QUARTIERS
    BENYOUB.A

    sep article