Vente de la Tour Perret, mairie à la Villeneuve… Alain Carignon veut redresser Grenoble

sep article

Creative Mobilities Mou

FOCUS – Après les campagnes « Wanted, ils ont ruiné Grenoble» et « Restore Up », Alain Carignon et le collectif de Républicains Grenoble, le changement, enfoncent le clou. Affirmant notamment que « Grenoble est ruinée », ces derniers lancent une nouvelle opération avec l’élaboration d’un plan de recettes qui ne fait pas dans la dentelle. Entre autres mesures, sont notamment envisagées, les ventes de la tour Perret, de l’Orangerie ou encore du siège du Crédit agricole. L’objectif de ce plan ? « Redonner un second souffle à Grenoble. »

 

 

Vendre 2 000 logements sociaux, la tour Perret, l’Orangerie, Alpexpo et son foncier, l’hôtel de Ville, l’ancien musée de peinture de la place de Verdun, le siège du Crédit agricole, le Palais des sports… Mais pas seulement. Est également envisagé, en guise de mesure phare, le transfert des bureaux de la mairie, y compris celui du maire, à la Villeneuve dans une des montées de l’Arlequin afin de « redynamiser l’un des neuf quartiers les plus pauvres de France ».

 

Les militants de Grenoble, le changement et Alain Carignon lors de la présentation de la campagne

Les militants de Grenoble, le changement et Alain Carignon lors de la présentation de la campagne. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Les Républicains de Grenoble réunis, sous la houlette d’Alain Carignon, ancien maire de Grenoble, au sein du collectif Grenoble, le changement, n’y vont pas avec le dos de la cuillère. Cette nouvelle campagne dans la droite ligne de « Wanted, ils ont ruiné Grenoble » et « Restore up », risque encore de faire jaser dans le Landernau grenoblois.

 

Qu’en est-il de cette liste à la Prévert ? Ni plus, ni moins que l’élaboration d’un plan de recettes de l’ordre de 136 millions d’euros pour redresser les finances de la Ville « sans toucher au portefeuille des Grenoblois », assurent-ils. Le tout pour redonner à Grenoble, du moins l’espèrent-ils, « un second souffle ».

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
4066 visites | 7 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 7
  1. Ping : Place Gre’Net: « VIOLENCES: Alain CARIGNON EXHORTE le MAIRE de GRENOBLE à AGIR «  – Grenoble Le Changement !

  2. J’aurais apprécié qu’en bon journaliste qu’il est, JK rappelle à quel point Carignon a , de différentes manières, coulé les finances de Grenoble sous sa mandature, et qu’il a été condamné pour corruption. Le voire aujourd’hui relever la tête relève de la pantalonnade.
    Pour plus de précisions, se référer à la lettre de l’ADES.

    sep article
    • JK

      05/11/2016
      12:02

      Bonjour

      Ce n’était pas le sujet de cet article. Pour votre information nous avions déjà évoqué les antécédents judiciaires de Alain Carignon, notamment dans cet article. Cette publication est d’ailleurs également accessible via la liste des articles connexes qui figure en bas de page.

      sep article
  3. Ah Ah Ah Ah ! Quel boute en train ! Du grand n’importe quoi.
    Si ce n’était pas si sérieux, on aurait envie d’en pleurer.
    Entre E. PIOLLE et A. CARIGNON, Grenoble a du souci à se faire.

    sep article
    • je n’ai pas l’impression qu’E. Piolle diffame ses adversaires, contrairement à Carignon. Me tromperais-je ? avez-vous des exemples pour dire que Piolle et Carignon c’est pareil ? c’est du grand n’importe quoi ?

      sep article
      • Elu depuis 3 ans, M. Piolle n’a rien fait si ce n’est se mettre la culture, le sport, les personnels municipaux, les Unions de Quartier … à dos. Ses seules réalisations concrètes : un référendum local sur le stationnement qui a désavoué ses choix et dont il ne respectera pas le résultat et la fermeture de bibliothèques.
        C’est pas du grand n’importe quoi ?

        sep article
  4. Que M. Carignon nous dise d’où vient l’argent pour la conception et la réalisation de ses diverses campagnes anti-Piolle ?
    Si on comprend bien, M. Carignon squatte le LR 38. Qu’en pensent M. Chamussy et ses amis ? Ils on rendu leur tablier ? ils laissent faire en leur nom ? qui ne dit mot consent ?
    Cette campagne fait bien rigoler tellement elle est grotesque. Continuez ainsi, vous vous déconsidérez et le LR38 avec vous.
    Merci.

    sep article