Marchés, terrasses, propreté, sécurité… « Grenoble nous rassemble » avance ses pions

sep article

FOCUS – Fondé il y a près d’un an à l’initiative de Matthieu Chamussy, le cercle de réflexion « Grenoble nous rassemble » vient de présenter ses propositions sur la vie quotidienne et les espaces publics, sept mois après avoir dévoilé celles sur la démocratie locale et les déplacements. Ce « rassemblement des modérés » entend ainsi instiller « du positif » et enrichir le débat public.

 

 

De gauche à droite : Sylvie Borne-Drulhon, Christian Bec, Matthieu Chamussy et Marie-Claire Nepi. © Joël Kermabon - Place Gre'net

De gauche à droite : Sylvie Borne-Drulhon, Christian Bec, Matthieu Chamussy et Marie-Claire Nepi. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Lancé publiquement au mois de février 2017 par Matthieu Chamussy, conseiller municipal d’opposition, le cercle de réflexion « Grenoble nous rassemble » poursuit son bonhomme de chemin.

 

Son objectif ? Défricher le terrain des idées et enrichir le débat public local. Avec, à la base, un constat sans appel : « Grenoble mérite mieux que le débat public que l’on peut observer. »

 

Entre temps, ce « rassemblement de modérés », ainsi qu’il se définit, n’a pas chômé, organisant tout au long de l’année 2017 des ateliers thématiques et des séances plénières pour restituer le fruit de ses cogitations.

 

En juillet 2017, Grenoble nous rassemble avait ainsi présenté les cinq pistes retenues sur les questions des déplacements et de la démocratie locale. Après avoir lancé une deuxième vague d’ateliers sur la vie quotidienne des Grenoblois et la question des espaces publics, le collectif a présenté son diagnostic et ses propositions dans ces domaines, le 17 février dernier.

 

 

« Il y a de bonnes idées à prendre partout »

 

« Les difficultés que traverse la Ville de Grenoble sont suffisamment complexes pour ne pas se réduire à la caricature qui voudrait que les uns ont raison sur tout, les autres tort sur tout. Il y a des bonnes idées à prendre partout, pour peu qu’elles soient frappées au coin du bon sens », estime Matthieu Chamussy. Ce cercle entend ainsi démontrer que des femmes et des hommes de tous horizons « se préoccupent plus de savoir où ils vont que d’où ils viennent ».

 

Matthieu Chamussy et Marie-Claire Nepi. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Matthieu Chamussy et Marie-Claire Nepi. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Preuve du large spectre politique de ce rassemblement, la diversité des personnalités aux cotés de Matthieu Chamussy lors de la présentation.

 

Sylvie Borne-Drulhon (PS) et Marie-Claire Nepi (Modem), toutes deux adjointes de secteur sous le mandat de Michel Destot, y côtoient Guy Waltisperger, ex-président du Comité de liaison des unions de quartier (Cluq). Ou encore Christian Bec, un militant Les Républicains souvent vu aux côtés d’Alain Carignon lors de ses différentes campagnes.

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
2578 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Bonjour,

    M BENYOUB sait au moins de quoi il parle….
    Et que pensez-vous de ce clientélisme destructeur ?

    Bonne journée.

    Frédéric

    sep article
  2. À Abdel Kader benyoud
    “Wauqiez sort de ce corps”

    sep article
  3. Bonjour
    Le ridicule ne tue pas ?
    Mrs Nepi,Mr Chamussy …..
    La première fut responsable de secteur ……ou plutôt l’irresponsable du quartier Mistral…Un bilan plus que catastrophique.
    Avec tout ce bilan vous osez nous dire que vous avez des solutions…..PITOYABLE
    ALLONS-QUARTIERS
    BENYOUB.A

    sep article