La Ville consultera les Grenoblois sur la mise en œuvre de ses relais lecture et du tiers lieu Alliance. Une consultation à défaut d'une votation citoyenne?UNECollectifTouchezPasANosBibliothèques3Fevrier2017CreditSC

Bibliothèques : la Ville rejette la vota­tion du col­lec­tif mais orga­nise une consultation

Bibliothèques : la Ville rejette la vota­tion du col­lec­tif mais orga­nise une consultation

EN BREF – Après avoir refusé de por­ter la ques­tion du main­tien des trois biblio­thèques à la vota­tion citoyenne, lors du conseil muni­ci­pal du 10 juillet, le maire de Grenoble pro­pose de consul­ter lar­ge­ment habi­tants et usa­gers en octobre. Une ini­tia­tive qui, sans sur­prise, est loin de conten­ter le col­lec­tif Touchez pas à nos bibliothèques.

EricPiolleCorinneBernardConfBibliotheques23Janvier2017CreditSeverineCattiaux

Eric Piolle, maire de Grenoble et Corinne Bernard, adjointe aux Cultures. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Le maire éco­lo­giste de Grenoble, Eric Piolle l’a annoncé lundi 10 juillet en fin de conseil muni­ci­pal. La Ville réfute l’i­dée d’une vota­tion citoyenne sur les ques­tions du main­tien des biblio­thèques Prémol et Hauquelin, et de la réou­ver­ture d’Alliance sous sa forme initiale.

Le maire a expli­qué sa déci­sion. En somme, la Ville a opté pour la voie du com­pro­mis. A savoir pour­suivre les deux pro­jets de relais-lec­ture et celui de tiers-lieu pour Alliance, qu’elle a ini­tiés puis construits dans une cer­taine mesure avec les habi­tants et le col­lec­tif Touchez pas à nos biblio­thèques. Aussi louable pour les uns que puisse paraître cette déci­sion empreinte de sagesse – dès lors que les anciennes biblio­thèques n’existent déjà plus (hor­mis l’Alliance dont les tra­vaux démarrent) – elle demeure, pour les autres, en par­ti­cu­lier les membres du col­lec­tif, for­te­ment contes­table (cf. encadré).

Une large consul­ta­tion en octobre

La Ville consultera les Grenoblois sur la mise en œuvre de ses relais lecture et du tiers lieu Alliance. Une consultation à défaut d'une votation citoyenne?

Pascal Clouaire, adjoint à la démo­cra­tie locale. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Alors, pour mon­trer sa réelle volonté d’as­so­cier les habi­tants – et au pas­sage de cou­per l’herbe sous le pied au col­lec­tif qui ne veut pas dépo­ser les armes – la Ville a habi­le­ment décidé de lan­cer « une consul­ta­tion large des habi­tants et usa­gers » au mois d’oc­tobre. Elle por­tera sur « la mise en œuvre des enga­ge­ments conte­nus dans la déli­bé­ra­tion [sur le pro­jets de relais lec­ture et de tiers lieu à Alliance, ndlr] qui sera pré­sen­tée le 25 sep­tembre ».

Et cette consul­ta­tion per­met­tra aussi de « recueillir l’avis des Grenoblois sur les moder­ni­sa­tions du réseau de lec­ture publique ». La Ville sou­haite ainsi que « la poli­tique de lec­ture publique réponde au mieux à leurs besoins ». Pascal Clouaire, l’ad­joint à la démo­cra­tie locale, assure que la Ville appor­tera plus d’élé­ments sur le contenu de cette consul­ta­tion sous peu.

En atten­dant, un membre du col­lec­tif, réagis­sant au lan­ce­ment de cette consul­ta­tion, rétorque, pour le moins scep­tique : « Avec un dis­po­si­tif à la taille ad hoc, la Ville fera ce qu’elle veut des résul­tats […] La vota­tion, même si elle n’é­tait pas gagnée étant donné le seuil à atteindre, avait au moins le mérite d’être un pro­cédé clair ! »

Séverine Cattiaux

POLÉMIQUE SUR LA LÉGITIMITÉ DU COLLECTIF 

Louis Cipri est peut-être le nou­veau porte-parole du col­lec­tif Touchez pas à nos biblio­thèques mais « il n’y a pas de nou­veau col­lec­tif », mar­tèle le col­lec­tif en ques­tion. « Nouveau col­lec­tif » est tou­te­fois le terme qu’a bel et bien employé Pascal Clouaire, adjoint à la démo­cra­tie locale, lors de son inter­ven­tion le lundi 10 juillet dernier.

Louis Cipri (lunettes autour du cou) nouveau porte-paroles du collectif Touchez pas à nos bibliothèques © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Louis Cipri (lunettes autour du cou) nou­veau porte-parole du col­lec­tif Touchez pas à nos biblio­thèques © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Pourquoi le col­lec­tif serait-il nou­veau, comme l’af­firme l’ad­joint ? Du fait que quatre de ses « porte-parole » se sont déso­li­da­ri­sés de la majo­rité qui a décidé d’al­ler à la vota­tion… Par suite, ce « nou­veau col­lec­tif » n’au­rait plus, ou bien moins, de légi­ti­mité en déduit l’ad­joint à la démo­cra­tie locale. Une ana­lyse qui a été vive­ment décriée par les oppo­si­tions, que ce soit Les Républicains, Ensemble à gauche, ou le Rassemblement de gauche et de pro­grès, lors du conseil muni­ci­pal du lundi 10 juillet.

« Il faut arrê­ter d’a­voir peur »

Les quatre démis­sion­naires n’ont pas cla­qué la porte, expliquent les membres du col­lec­tif tou­jours en place. Ils ont pré­féré sai­sir la main ten­due de la Ville. C’est bien ce que confiait à Place Gre’net, l’une de ces porte-parole (qui n’a­vait pas encore démis­sionné) le jour de la fer­me­ture de la biblio­thèque de l’Alliance pour travaux.

Intervention du collectif Touchez pas à nos bibliothèques, au conseil municipal du lundi 22 mai, à la faveur du droit d'interpellation et de votation lancée par la Ville de Grenoble © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Deux membres sur les trois porte-parole de Touchez pas à nos biblio­thèques inter­ve­nant au conseil muni­ci­pal du lundi 22 mai, ont démis­sionné du col­lec­tif. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

« Je crois aux pro­jets que pro­pose la Ville, expli­quait-elle. On a éta­bli le dia­logue. Il faut res­ter vigi­lant mais il faut arrê­ter d’a­voir peur. » Sur le papier, il est vrai que les pro­jets pro­po­sés par la Ville semblent four­miller de détails et se pré­sen­ter sous les meilleurs aus­pices. De quoi donc pour­rait bien avoir peur le collectif ?

Voici ce qu’il répon­dait encore ce jeudi 13 juillet lors d’un point presse esti­val : « Il n’y aura pas de per­son­nel affecté pour les deux relais lec­tures, ce sont des biblio­thé­caires d’autres éta­blis­se­ments qui vien­dront offi­cier lors des temps dédiés. Les prêts ne seront pas pos­sibles et, enfin, l’a­ni­ma­tion repo­sera beau­coup sur l’as­so­cia­tif, et donc les relais-lec­ture pour­ront dis­pa­raître à la pre­mière défaillance des asso­cia­tions. » Voilà pour­quoi notam­ment le col­lec­tif avait décidé à la majo­rité de stop­per net les pour­par­lers enga­gés avec la Ville, et d’al­ler à la vota­tion… qui n’aura pas lieu.

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Vincent Fristot, Lucille Lheureux, Éric Piolle, Antoine Back et Salima Djidel ont présenté le 27 janvier 2023 le bouclier social et climatique de la Ville de Grenoble financé par la hausse de la taxe foncière. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Musées gra­tuits, can­tine moins chère… Grenoble finance son « bou­clier social et cli­ma­tique » avec la hausse de la taxe foncière

FOCUS - Trois jours avant le conseil municipal du 30 janvier, la Ville de Grenoble a apporté des précisions sur le budget 2023 et la Lire plus

La Ville de Grenoble accueille son premier Chatipi, lieu de refuge pour chats errants
Grenoble accueille son pre­mier Chatipi, lieu de refuge pour chats errants

FOCUS - Les chats errants vont pouvoir profiter du premier ‘Chatipi’ de Grenoble, un abri installé Quai de France, à proximité du Jardin des Dauphins, Lire plus

Samedi 28 janvier, les Méli Mômes ouvriront les Journées Givrées au Rex de Villard-de-Lans. Au programme : un spectacle plein d'humour, mais aussi musical ! DR
Humour : Villard-de-Lans accueille ses deuxièmes Rencontres givrées

EN BREF - Les Rencontres givrées font leur retour ! L'événement culturel et artistique de Villard-de-Lans revient pour un deuxième week-end, samedi 28 et dimanche Lire plus

Le label HVE, contesté, présent sous la marque Is Here? L'opposition départementale attaque, la majorité assume
Le label HVE, contesté, pré­sent sous la marque Is Here ? L’opposition dépar­te­men­tale attaque, la majo­rité assume

FOCUS - L'opposition de gauche du Département de l'Isère reproche à la majorité de labelliser sous la marque territoriale Is Here des produits classés Haute Lire plus

"Xénophobie institutionnelle": la majorité grenobloise prend ses distances avec les propos de l'élue Christine Garnier
« Xénophobie ins­ti­tu­tion­nelle » : la majo­rité gre­no­bloise prend ses dis­tances avec les pro­pos de l’é­lue Christine Garnier

FLASH INFO - "Racisme d'État" ou "xénophobie institutionnelle"? Pour l'adjointe aux Écoles de la Ville de Grenoble Christine Garnier, les deux expressions semblent ne pas Lire plus

L’Hôtel des Bains de Charavines lau­réat du Trophée du tour des cartes 2023 du maga­zine Terre de vins

FLASH INFO - Après le Prix de la carte des vins 2023, décerné par La Revue du vin de France, l'Hôtel des Bains de Charavines Lire plus

Flash Info

|

27/01

8h30

|

|

25/01

16h10

|

|

25/01

15h18

|

|

25/01

11h21

|

|

25/01

10h46

|

|

25/01

10h37

|

|

24/01

15h27

|

|

23/01

15h30

|

|

20/01

12h42

|

|

20/01

10h48

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 53 : « Une drôle de polé­mique autour des pigeons à Grenoble »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Agenda

Je partage !