Grenoble Facteur 4 : bilan cinq ans après

sep article



Projet entrepris par la ville de Grenoble en septembre 2008, le programme environnemental Grenoble facteur 4 répond à des critères précis en rapport avec l’énergie, l’habitat, les déplacements ou encore les ressources naturelles. Au total, 32 actions, dont le bilan a été récemment présenté en conseil municipal. Résultat : si tout n’est pas parfait, beaucoup des objectifs fixés ont été atteints au cours de ces cinq dernières années.

 
 
Grenoble Facteur 4

© Ville de Grenoble

 
L’environnement :
 
L’ambition était de divi­ser par quatre les émis­sions de gaz à effet de serre d’ici 2050, soit une dimi­nu­tion de 20 % d’ici 2020. Un objec­tif presque atteint car la ville de Grenoble a, à ce jour, réduit ses émis­sions de 17 %. Et ce grâce à la pro­duc­tion d’énergies renou­ve­lables, avec au total 77 000 tonnes de bois uti­li­sées dans le réseau de cha­leur et 1 230 kWc d’électricité pho­to­vol­taïque. Par ailleurs, 2 mil­lions de litres de car­bu­rants ont été consom­més en moins par an, du fait de la coor­di­na­tion des trans­ports en com­mun et de l’en­cou­ra­ge­ment des dépla­ce­ments en vélo.
 
 
Les dépla­ce­ments :
 
Pour faci­li­ter les dépla­ce­ments dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise, tout en limi­tant la pol­lu­tion, 88 kilo­mètres de pistes cyclables ont été amé­na­gés et les trans­ports en com­mun amé­lio­rés. Avec, par exemple, la créa­tion de la ligne de tram E, atten­due pour 2014. Grâce à ces agen­ce­ments, 80 000 véhi­cules de moins tra­versent la ville quo­ti­dien­ne­ment. Les pistes cyclables ont, par ailleurs, per­mis aux habi­tants de mul­ti­plier par deux la pra­tique du vélo. Les cyclistes gre­no­blois ne sont donc pas les plus à plaindre, même si des efforts res­tent à faire pour espé­rer riva­li­ser avec Strasbourg, cham­pionne en la matière.
 
 
La pré­ser­va­tion des res­sources :
 
Afin de pré­ser­ver les res­sources natu­relles, dif­fé­rentes actions ont été mises en place par la com­mune, comme la pro­tec­tion des sites de cap­tage. De quoi assu­rer aux Grenoblois une eau de grande qua­lité et non chlo­rée. En outre, aucun pro­duit phy­to­sa­ni­taire n’est aujourd’­hui consommé sur les 254 hec­tares d’espaces verts publics. Et 2270 m² de jar­dins par­ta­gés ont été créés. Un peu de « nature en ville » en somme, par­fois dans des quar­tiers très urba­ni­sés.
 
 
La caserne de Bonne Grenoble Facteur 4

DR

 
L’habitat :
 
Dans ce domaine, la ville de Grenoble se targue d’a­voir opté pour un amé­na­ge­ment durable favo­ri­sant les éco­no­mies d’énergies et met en avant le Label Écoquartier de Bonne et l’ÉcoCité gre­no­bloise obte­nus. Mais aussi les 1 779 loge­ments en copro­prié­tés enga­gés dans mur / mur, la cam­pagne d’isolation de Grenoble-Alpes métro­pole. Sans oublier, la réno­va­tion éner­gé­tique dont ont béné­fi­cié 2 121 loge­ments sociaux. Résultat : la muni­ci­pa­lité annonce aujourd’hui un résul­tat de 30 à 40 % d’économie d’éner­gie dans ces loge­ments, même si des voix se font entendre paral­lè­le­ment pour dénon­cer une urba­ni­sa­tion jugée trop dense et avec trop peu d’es­paces verts.
 
 
Et donc ?
 
Au final, les 32 actions sont pour la plu­part atteintes, voire dépas­sées. Mais pour quelques autres, il reste encore une impor­tante marge d’a­mé­lio­ra­tion, comme l’expérimentation des véhi­cules indi­vi­duels non pol­luants, la créa­tion d’une piste cyclable cam­pus-pres­qu’île, mais aussi la réuti­li­sa­tion, le recy­clage et la réduc­tion des déchets (cf. Recyclage des déchets : peut mieux faire sur Place Gre’net). Sans oublier l’ac­tion en faveur d’une des­serte TGV plus effi­cace pas à l’ordre du jour.
 
D’autres pro­jets sont aujourd’­hui à l’é­tude, tels qu’un démons­tra­teur Greenlys pour tes­ter le fonc­tion­ne­ment d’un réseau élec­trique intel­li­gent dans sa glo­ba­lité (smart grid) ou bien encore, un réseau de boucle d’eau tem­pé­rée fonc­tion­nant avec des pompes à cha­leur.
 
 
commentez lire les commentaires
5240 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. sep article