Militants de Stopcritair et du collectif pour la gratuité dans les transports en commun de l'agglomération grenobloise, mercredi 5 avril 2023, © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Pétition : deux col­lec­tifs réclament l’a­ban­don de la ZFE dans la Métropole de Grenoble

Pétition : deux col­lec­tifs réclament l’a­ban­don de la ZFE dans la Métropole de Grenoble

FOCUS - Alors que la Zone à faibles émissions (ZFE) de Grenoble-Alpes Métropole démarre en juillet 2023, le dispositif soulève l'indignation dans les rangs des automobilistes et usagers de la métropole. Menant la fronde contre la ZFE, Stop crit'air et le collectif pour la gratuité des transports en commun dans l'agglo grenobloise ont lancé une pétition pour demander l'arrêt de cette «zone à forte exclusion», ou à tout le moins «sa mise sur pause» en s'inspirant de la communauté urbaine de Grand Reims.

«Injuste socialement, inefficace pour réduire la pollution de l’air, dangereux pour les libertés !». Le collectif Stop crit'air et le collectif pour la gratuité des transports en commun dans l'agglo grenobloise n'y vont pas avec des pincettes pour dire tout le mal qu'ils pensent de la Zone à faibles émissions (ZFE) de Grenoble-Alpes Métropole. Les opposants lancent même une pétition pour réclamer l'abandon de la ZFE, «tant que ne seront pas mises en place de vraies solutions contre la pollution de l'air».

Pour l'heure, le lancement du dispositif est annoncé début juillet 2023. Il touchera, d'abord les voitures sans vignette et les Crit'air 5. Ces véhicules, très polluants, du moins selon le référentiel Crit'air, ne pourront plus circuler sur les 13 communes2Échirolles, Eybens, Fontaine, Gières, Grenoble, La Tronche, Le Pont-de-Claix, Meylan, Saint-Égrève, Saint-Martin-d'Hères, Saint-Martin-le-Vinoux, Seyssinet-Pariset et Seyssins concernées par la ZFE. Le cas échéant, leurs propriétaires pourraient, en cas de contrôle, recevoir une amende de 68 euros.

Une personne tient une nouvelle pastille Crit'air catégorie 4 devant un véhicule diesel polluant. © Montage : Paul Turenne - placegrenet.fr

Nouvelle pastille Crit'air catégorie 4 devant un véhicule diesel polluant. © Montage : Paul Turenne - placegrenet.fr

En 2024, ce sera au tour des véhicules Crit'air 4 d'être interdits de circulation, puis en 2025 aux voitures Crit'air 3. «Rien que sur l’Isère, ça fait 200 000 véhicules (crit’air 3,4,5), tout autant de ménages, qui vont être interdits de venir sur Grenoble d’ici moins de deux ans ! », fustigent les opposants. Un cadeau de 100 à 500 milliards sur trois ans versé, selon eux, à l'industrie automobile «qui sort du scandale du diesel !» ajoutent-ils, outrés.

Les opposants proposent des alternatives à la ZFE

Par «vraies solutions» à la place de la ZFE, les militants entendent la gratuité des transports en commun et leur développement. Mais aussi l'augmentation massive de la capacité des parkings-relais pour inciter au report modal. Et le fort développement d'un système public de véhicules partagés. L'offre existante, de l'ordre de 200 voitures sur la métropole, est «trop chère et insignifiante»

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 67 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Séverine Cattiaux

Auteur

6 réflexions sur « Pétition : deux col­lec­tifs réclament l’a­ban­don de la ZFE dans la Métropole de Grenoble »

  1. il y a un ras le bol que cer­tains éco­lo­gistes veulent tout contro­ler sans deman­der l avis des autres

    sep article
  2. sep article
  3. C’est une vrai puni­tion que veulent infli­ger les élus aux citoyens. Avant d’o­bli­ger les gens à ache­ter un véhi­cule élec­trique, il faut construire l’in­fra­struc­ture de recharge indis­pen­sable et qui n’existe pas aujourd’­hui. Personne ne peut faire, ce jour le choix d’un véhi­cule ther­mique qui sera inter­dit de cir­cu­ler en…2027, 2028…? Au gré de l’hu­meur des riches éco­lo­gistes irres­pon­sables. Je croyais que leur devise était dura­bi­lité. ..erreur ! Un mora­toire des­tiné à dif­fé­rer la mise en place de ces ZFE est à ins­tau­rer durgence.

    sep article
  4. Etre à l’é­coute de l’ex­tré­misme de l’é­co­lo­gie, sans prendre en compte la vie réelle des citoyens, en creant deux classes . Les riches et les pauvres .
    Voilà la ZFE . Un desastre social. Ou est l’égalité ?
    Une usine à gaz.
    Même avec un déve­lop­pe­ment des transports
    Celui-ci ne repon­dra pas aux besoins des français.
    Il faut mettre fin à la ZFE

    sep article
  5. Entièrement d accord
    De plus cette déci­sion crée des citoyens de seconde zone ceux qui devront subir toute la cir­cu­la­tion et ne pas béné­fi­cier d aide pour achat de véhi­cule dit propre

    sep article
  6. Nos déci­sion­naire sont des utopistes
    Car quand on a rien à pro­pose de concret on pré­fère détruite le peu de liber­tés qu il nous reste
    Fais croire au peuple que l élec­tri­fi­ca­tion est la seul solu­tion éco­lo­gique est un men­songe qui a etais éta­blis par plu­sieurs étude très sérieuse
    La vrai éco­lo­gie n est pas celle qu il nous pro­pose bien au contraire

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Coup de Klaxon de l'Automobile Club Dauphinois contre l'extension de la ZFE prévue pour juillet 2023
Grenoble-Alpes Métropole allège (consi­dé­ra­ble­ment) les contraintes de sa future Zone à faibles émis­sions mobi­lité (ZFE‑m)

FOCUS - Comment va fonctionner la Zone à faibles émissions mobilité (ZFE-m) de Grenoble-Alpes Métropole pour les particuliers ? Quels seront les risques en cas Lire plus

Des "contrôles pédagogiques" sur la Zone à faible émission élargie à 27 communes de la Métropole
ZFE : la Métropole de Grenoble ne veut lais­ser per­sonne au bord de la route

FOCUS - Tic tac, tic tac... Les voitures Crit'Air 5 les plus polluantes n'auront plus le droit de circuler dans la Zone à faibles émissions Lire plus

Coup de Klaxon de l'Automobile Club Dauphinois contre l'extension de la ZFE prévue pour juillet 2023
ZFE pour les voi­tures : le col­lec­tif Grenoble à cœur dénonce une mesure « injuste et inef­fi­cace » dans une lettre ouverte

FOCUS - Le collectif Grenoble à cœur a publié une lettre ouverte aux élus et à la presse, mercredi 15 février 2023, à quelques mois Lire plus

Bilan de la concer­ta­tion volon­taire ZFE : des habi­tants sou­vent mal infor­més, scep­tiques et peu convaincus

FOCUS - À cinq mois de la mise en place, le 1er juillet 2023, de la Zone à faibles émissions (ZFE) pour les voitures de Lire plus

En visite aux Restos du Coeur de Fontaine, le président de la Métro promet des dérogations pour la ZFE
En visite aux Restos du Coeur de Fontaine, le pré­sident de la Métro pro­met des déro­ga­tions pour la ZFE

FOCUS - Christophe Ferrari, président de la Métropole de Grenoble, visitait mardi 10 janvier les locaux des Restos du Coeur de Fontaine, touchés par un Lire plus

ZFE pour les voi­tures : l’Union de quar­tier Berriat s’op­pose à la Métropole de Grenoble au nom d’une « injus­tice sociale » et d’une « arnaque écologique »

DÉCRYPTAGE - L'Union de quartier Berriat organisait, ce vendredi 2 décembre 2022, au soir, à la Maison des habitants Chorier Berriat, une réunion publique sur Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !