Actualité

Coup de Klaxon de l'Automobile Club Dauphinois contre l'extension de la ZFE prévue pour juillet 2023

ZFE pour les voi­tures : le col­lec­tif Grenoble à cœur dénonce une mesure « injuste et inef­fi­cace » dans une lettre ouverte

ZFE pour les voi­tures : le col­lec­tif Grenoble à cœur dénonce une mesure « injuste et inef­fi­cace » dans une lettre ouverte

FOCUS – Le col­lec­tif Grenoble à cœur a publié une lettre ouverte aux élus et à la presse, mer­credi 15 février 2023, à quelques mois de l’en­trée en vigueur, le 1er juillet 2023, de la Zone à faibles émis­sions (ZFE) pour les voi­tures de par­ti­cu­liers, dans treize com­munes de la métro­pole gre­no­bloise. Une mesure que cette asso­cia­tion d’ha­bi­tants et de com­mer­çants juge à la fois injuste, non éco­lo­gique et inef­fi­cace pour amé­lio­rer réel­le­ment la santé des Grenoblois.

Le 1er juillet 2023, la ZFE sera mise en place pour les voi­tures dans treize com­munes de la métro­pole de Grenoble. L’interdiction de cir­cu­la­tion concer­nera d’a­bord les véhi­cules aux vignettes Crit’Air 5, puis les Crit’Air 4 en 2024, les Crit’Air 3 en 2025, et enfin les Crit’Air 2 à l’ho­ri­zon 2030. Une mesure qui laisse de nom­breux habi­tants scep­tiques, comme l’a révélé le bilan de la concer­ta­tion volon­taire dressé par la Métropole le 2 février. Et ce mer­credi 15 février, c’est au tour du col­lec­tif Grenoble à cœur d’ap­por­ter de l’eau au mou­lin des détracteurs.

Grenoble à cœur juge la ZFE pour les voitures injuste et inefficace

Le pré­sident de la Métropole Christophe Ferrari et les vice-pré­si­dents Pascal Clouaire (à gauche) et Pierre Verri (à droite) ont dressé, le 2 février 2023, le bilan de la concer­ta­tion volon­taire sur la ZFE pour les voi­tures, que le col­lec­tif Grenoble à cœur pour­fend dans une lettre ouverte publiée le 15 février. @ Clara Goubault – Grenoble-Alpes Métropole

Dans une lettre ouverte adres­sée aux élus et à la presse, l’as­so­cia­tion, qui regroupe dif­fé­rentes unions de quar­tier et de com­mer­çants de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise, tire ainsi à bou­lets rouges sur la future ZFE. Pour Grenoble à cœur, ce dis­po­si­tif est en effet non seule­ment « injuste » et « non éco­lo­gique », mais éga­le­ment « inef­fi­cace à Grenoble » car sans impact posi­tif notable pour la santé.

« Accélérer l’envoi à la casse de voi­tures qui fonc­tionnent est anti-écologique »

L’injustice sociale, liée à l’ex­clu­sion des habi­tants les plus pauvres, prin­ci­paux pos­ses­seurs de voi­tures die­sel anciennes, se double d’une « autre injus­tice », selon le col­lec­tif. « Celle d’interdire l’accès aux ruraux uti­li­sa­teurs de véhi­cules anciens, tout en lais­sant libres les urbains de pol­luer lar­ge­ment plus en se chauf­fant au bois. »

Deuxième évi­dence pour l’as­so­cia­tion, il s’a­git d’une « mesure néga­tive pour l’é­co­lo­gie ». De fait, accuse-t-elle, « accé­lé­rer l’envoi à la casse de véhi­cules, qui fonc­tionnent et ne coûtent pas de fortes émis­sions de CO2, pour être fabri­qués et rem­pla­cés, c’est l’inverse de l’écologie ».

« La ZFE voi­tures, qui aurait pu se jus­ti­fier en 2010, est qua­si­ment inutile aujourd’hui »

Mais Grenoble à cœur insiste sur­tout sur « l’i­nef­fi­ca­cité », à ses yeux, d’une ZFE voi­tures sur le ter­ri­toire métro­po­li­tain. Et ce, en bat­tant en brèche les argu­ments de ses par­ti­sans, à com­men­cer par ceux déve­lop­pés par l’ex-ministre de l’Environnement Barbara Pompili, qui évo­quait « la santé, en tout pre­mier lieu les “décès pré­ma­tu­rés” cau­sés par les par­ti­cules fines PM2,5″.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 65 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

4 réflexions sur « ZFE pour les voi­tures : le col­lec­tif Grenoble à cœur dénonce une mesure « injuste et inef­fi­cace » dans une lettre ouverte »

  1. C’est effec­ti­ve­ment affli­geant et sur­tout très injus­te­ment dom­ma­geable à la population.
    Je vou­drais faire part d’une anec­dote qui illustre assez bien je trouve, les moti­va­tions des déci­deurs (maire et pré­sident d’ag­glo­mé­ra­tion…), qui relèvent davan­tage d’un ego sur­di­men­sionné que de l’humain…
    Je suis membre non élue d’une com­mis­sion muni­ci­pale à Pont de claix, dans l’op­po­si­tion, et souf­frant de défi­cience immu­ni­taire suite à un covid long, je ne peux prendre le risque de me retrou­ver confi­née en réunions ou bains de foules.
    Aussi, lorsque j’ai reçu la convo­ca­tion pour la com­mis­sion de pré­pa­ra­tion du conseil muni­ci­pal extra­or­di­naire pré­ci­sé­ment au sujet de la ZFE, j’ai demandé à ce que l’on m’en­voie un lien de connexion afin de pou­voir y par­ti­ci­per en visio.
    Non seule­ment le ser­vice ques­ture de M. Ferrari n’a pas estimé utile de me répondre, et j’ai donc été ainsi évin­cée, mais sur­tout, s’a­gis­sant du thème même de la ZFE, il m’au­rait sem­blé oppor­tun que la visio soit d’emblée pro­po­sée à tous les participants…
    Mais sans doute est il plus agréable de briller « en live » avec un ora­toire à ses pieds…
    Décevant.

    sep article
  2. sep article
  3. Je suis com­plè­te­ment d’ac­cord avec ce comité. En 1998 nous avons choisi d’ha­bi­ter à Miribel lan­chatre. Nous uti­sons notre voi­ture piur des­cendre faire nos courses une fois par semaine et avec la Zfe nous ne pour­rons plus le faire. Notre véhi­cule un die­sel est passé au contrôle tech­nique et il est comme neuf. Nous sommes retrai­tés et n’a­vons pas les moyens d’in­ves­tir 40 000 € dans une voi­ture élec­trique. Alors que faire payer des amendes !!! C’est honteux.

    sep article
    • Je suis dans le meme cas que Navarro, j ai une die­sel a mon controle fin octobre 2022 ma voi­ture die­sel ne polue PAS ELLE A UN MOTEUR BIEN ENTRETENU C EST UNE VOITURE BIEN SUIVIE ELLE NE POSSEDE QUE 118 500KM AU COMPTEUR. Cette camgne anti polu­tion ce qu une his­toire a fric. En atten­dant l Inde la Chinee Mexiquele Bresile l Algerie Tunisie Maro etc etc eux ils ont le droit de poluer a tour de bras, mais ce sont les fran­cais qu il douvent banquer.

      sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Bilan de la concer­ta­tion volon­taire ZFE : des habi­tants sou­vent mal infor­més, scep­tiques et peu convaincus

FOCUS - À cinq mois de la mise en place, le 1er juillet 2023, de la Zone à faibles émissions (ZFE) pour les voitures de Lire plus

En visite aux Restos du Coeur de Fontaine, le président de la Métro promet des dérogations pour la ZFE
En visite aux Restos du Coeur de Fontaine, le pré­sident de la Métro pro­met des déro­ga­tions pour la ZFE

FOCUS - Christophe Ferrari, président de la Métropole de Grenoble, visitait mardi 10 janvier les locaux des Restos du Coeur de Fontaine, touchés par un Lire plus

ZFE pour les voi­tures : l’Union de quar­tier Berriat s’op­pose à la Métropole de Grenoble au nom d’une « injus­tice sociale » et d’une « arnaque écologique »

DÉCRYPTAGE - L'Union de quartier Berriat organisait, ce vendredi 2 décembre 2022, au soir, à la Maison des habitants Chorier Berriat, une réunion publique sur Lire plus

Coup de Klaxon de l'Automobile Club Dauphinois contre l'extension de la ZFE prévue pour juillet 2023
ZFE pour les voi­tures : la Métropole de Grenoble pour­suit la concer­ta­tion et orga­nise une série de réunions publiques

EN BREF - La Métropole de Grenoble a lancé, début octobre 2022, une concertation sur la Zone à faibles émissions (ZFE) pour les voitures de Lire plus

Grenoble à coeur © Florent Mathieu - Place Gre'net
Le col­lec­tif Grenoble à cœur s’es­ti­mant « dis­cré­dité » réagit aux pro­pos de Gilles Namur l’ac­cu­sant de répandre des « fake news »

EN BREF - Après la charge en règle de Gilles Namur qualifiant Grenoble à cœur de « machine à fake news » lors du conseil Lire plus

Conférence sur la contre-expertise du bilan à un an de CVCM par l'association Grenoble à Coeur, vendredi 20 avril 2018. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Pollution de l’air : Grenoble à cœur demande la révi­sion du plan de cir­cu­la­tion et de lut­ter contre le chauf­fage au bois

FOCUS - Le collectif Grenoble à cœur a décortiqué l'étude de l'association Respire présentée mi-février 2022, révélant une pollution de l'air importante et nocive aux Lire plus

Flash Info

|

10/07

15h12

|

|

09/07

15h36

|

|

09/07

11h24

|

|

07/07

10h36

|

|

05/07

19h12

|

|

05/07

11h23

|

|

04/07

18h57

|

|

04/07

17h13

|

|

04/07

16h03

|

|

04/07

15h15

|

Les plus lus

Économie| Les loca­taires de l’immeuble ABC « auto­nome » sur l’écocité Presqu’île à Grenoble déchantent : « On a l’impression de s’être fait avoir »

Culture| Dix-sept groupes à l’af­fiche du Cabaret frappé 2024 au jar­din de ville de Grenoble

Politique| Élections légis­la­tives : les résul­tats du second tour en Isère sur l’en­semble des dix circonscriptions

Agenda

Je partage !