© Page Facebook de SaccageGrenoble (capture d'écran)

Burkini : « Le règle­ment des pis­cines de Grenoble pour­rait faire l’ob­jet de nou­velles poursuites »

Burkini : « Le règle­ment des pis­cines de Grenoble pour­rait faire l’ob­jet de nou­velles poursuites »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

TROIS QUESTIONS À - Trois femmes se sont baignées en burkini à la piscine Jean-Bron de Grenoble, ce jeudi 28 juillet 2022, avec l'aval de la mairie. Certains ont immédiatement crié au scandale. Le burkini n'a-t-il en effet pas été, une fois pour toutes, banni des piscines de Grenoble par la décision du Conseil d’État du 21 juin dernier qui avait suspendu le nouveau règlement ? Le point avec Yvon Goutal, avocat spécialiste des collectivités du cabinet Goutal, Alibert et associés.

PLACE GRE’NET - Sur les réseaux sociaux, un certain nombre de commentateurs accusent la Ville de Grenoble d'avoir enfreint, ce jeudi 28 juillet, la décision du tribunal administratif et du Conseil d’État qui avaient suspendu le nouveau règlement des piscines municipales autorisant le burkini. Leur donnez-vous raison ? 

YVON GOUTAL - On peut comprendre que les gens fassent la confusion. C’est le défaut de ces décisions judiciaires pointillistes et mal commentées. L'ordonnance du Conseil d'État [concernant le nouveau règlement des piscines municipales de Grenoble, ndlr] n'est pas d'une immense clarté. Je ne suis pas le premier à le dire. Néanmoins, ce que le Conseil d’État a censuré, c’est un règlement : celui de la Ville de Grenoble, qui avait pour objet d’autoriser explicitement le burkini.

Car, fondamentalement, on n’a pas le droit d’interdire à des usagers de service public de porter leurs signes extérieurs d’appartenance religieuse. Ils ne sont pas soumis à la neutralité du service public, contrairement aux agents du service public. Ce profond malentendu explique que beaucoup ne comprennent pas que le burkini puisse être autorisé dans les piscines.

Yvon Goutal, avocat cabinet Goutal, Alibert et associés DR

Yvon Goutal, avocat cabinet Goutal, Alibert et associés DR

Le tort du maire de Grenoble est d'avoir fait de son changement de règlement véritablement une autorisation du burkini. C'était bruyamment communautariste, ostensiblement lié à une association [l’Alliance citoyenne, ndlr.] qui en a fait son cheval de bataille

C’est cette corrélation entre le nouveau règlement des piscines et le lobby de cette association qui a poussé le Conseil d’État à considérer que la Ville n’était pas en train de prendre un règlement neutre, réglementant la baignade, mais un règlement qui cédait à la pression d’une communauté, sans s'interroger sur les conséquences pour l'ordre public.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 45 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Séverine Cattiaux

Auteur

1 commentaire sur « Burkini : « Le règle­ment des pis­cines de Grenoble pour­rait faire l’ob­jet de nou­velles poursuites » »

  1. sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Séparatisme et com­mu­nau­ta­risme : le pré­fet de l’Isère demande des expli­ca­tions face aux bur­ki­nis dans une pis­cine de Grenoble

FLASH INFO - La baignade de trois personnes en burkini à la piscine Jean Bron, ce jeudi 28 juillet 2022 à Grenoble et les « vives Lire plus

© Page Facebook de SaccageGrenoble (capture d'écran)
Grenoble : trois femmes ont pu se bai­gner en bur­kini à la pis­cine Jean Bron, un mois après la déci­sion du Conseil d’État

FOCUS - Trois femmes ont pu se baigner en maillot de bain couvrant s'apparentant à un burkini, à la piscine Jean-Bron de Grenoble, ce jeudi Lire plus

Réaction d'Eric Piolle à la décision du Conseil d'Etat sur le burkini. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Burkini à Grenoble : pour Éric Piolle, le Conseil d’État inter­dit la jupette mais valide le mono­kini et les maillots cou­vrants ajus­tés près du corps

FOCUS - Éric Piolle a réagi, ce mercredi 22 juin 2022, à l'ordonnance du Conseil d'État confirmant l'interdiction du port du burkini dans les piscines Lire plus

Burkini à Grenoble : Laurent Wauquiez sus­pend tou­jours les sub­ven­tions de la Région à la Ville, mal­gré la déci­sion du Conseil d’État

FIL INFO - Laurent Wauquiez a réagi à la décision du Conseil d'État qui a confirmé, ce mardi 21 juin 2022, la suspension de l'article Lire plus

L'observatoire isérois de la parité entre les femmes et les hommes se déclare "contre le burkini dans les piscines"
Burkini à Grenoble : les réac­tions pleuvent après la déci­sion du Conseil d’État confir­mant la sus­pen­sion par­tielle du nou­veau règle­ment des piscines

FOCUS - Le Conseil d'État a confirmé, ce mardi 21 juin 2022, la suspension de l'article 10 du nouveau règlement des piscines grenobloises autorisant le Lire plus

L'Association des femmes élues de l'Isère condamne les actions burkini de l'Alliance citoyenne à Grenoble
Grenoble : le Conseil d’État confirme la sus­pen­sion de l’au­to­ri­sa­tion du port du bur­kini dans les pis­cines et rejette l’ap­pel de la Ville

EN BREF - Une semaine après l'audience, le Conseil d'État a rendu sa décision ce mardi 21 juin 2022, confirmant la suspension de l'article 10 Lire plus

Flash Info

|

08/08

19h10

|

|

08/08

12h16

|

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

|

04/08

17h00

|

|

04/08

12h07

|

Les plus lus

Environnement| Sécheresse : Éric Piolle pointe du doigt les « greens » de golf qui conti­nuent d’être arrosés

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Abonnement| Sécheresse en mon­tagne : le pas­to­ra­lisme en Belledonne en pre­mière ligne face au dérè­gle­ment climatique

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin