Appel Forêt -
Action de "désobéissance civile" organisée par l'Alliance citoyenne : des femmes musulmanes en burkini se sont baignées à la piscine Jean Bron à Grenoble, ce dimanche 23 juin 2019 © Séverine Cattiaux - Placegrenet.fr

Nouvelle opération des pro-burkinis à Grenoble… qui s’est conclue par une intervention de la police municipale

Nouvelle opération des pro-burkinis à Grenoble… qui s’est conclue par une intervention de la police municipale

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE VIDÉO – Ce dimanche, des femmes musulmanes soutenues par l’Alliance citoyenne se sont de nouveau baignées en burkini dans une piscine municipale à Grenoble. L’action de « désobéissance citoyenne » s’est cette fois déroulée à la piscine découverte Jean-Bron dans le centre-ville. Mais à la différence de leur première incursion à la piscine des Dauphins, les militantes devraient écoper d’une amende… de 30 euros.

 

Des femmes musulmanes soutenues par l'Alliance citoyenne ont dérogé une fois encore au réglèment en se baignant en burkini dans une piscine à GrenobleAction de "désobéissance civile" organisée par l'Alliance citoyenne : des femmes musulmanes en burkini se sont baignées à la piscine Jean Bron à Grenoble, ce dimanche 23 juin 2019 © Séverine Cattiaux - Placegrenet.fr

Action de « déso­béis­sance civile » orga­ni­sée par l’Alliance citoyenne : des femmes musul­manes en bur­kini se sont bai­gnées à la pis­cine Jean-Bron à Grenoble, ce dimanche 23 juin 2019. © Séverine Cattiaux – Placegrenet​.fr

Bis repe­tita, à Grenoble, une petite dizaine de femmes musul­manes ont violé le règle­ment des pis­cines muni­ci­pales à Grenoble, et se sont bai­gnées en maillot de bain cou­vrant – le fameux bur­kini –, ce dimanche 23 juin, à la pis­cine décou­verte Jean Bron.

 

Celles-ci étaient accom­pa­gnées de quelques hommes ainsi que de femmes en maillot auto­risé. Plus nom­breuses que lors de la pre­mière opé­ra­tion du même genre à la pis­cine des Dauphins, les mili­tantes sont res­tées éga­le­ment plus long­temps dans l’eau, envi­ron une heure.

 

Un évé­ne­ment très cou­vert par la presse. De fait, celle-ci avait été pré­ve­nue en amont par un com­mu­ni­qué lui deman­dant de ne pas dif­fu­ser l’in­for­ma­tion avant la tenue de cette action. L’intitulé de ce der­nier ? « Action des Rosa Parks musul­manes à la pis­cine du 23 juin » du nom de la figure emblé­ma­tique de la lutte contre la ségré­ga­tion raciale aux États-Unis. Une ins­tru­men­ta­li­sa­tion selon leurs détrac­teurs, tels le mili­tant fémi­niste laïc Naëm Bestandji qui y voit « une insulte à sa mémoire ».

 

 

 

La police municipale est intervenue… après leur baignade

 

« Cela s’est bien passé, com­mente l’un des par­ti­ci­pants à l’ac­tion, qui se montre satis­fait du dérou­le­ment des opé­ra­tions. Le per­son­nel de la pis­cine a pré­féré l’a­pai­se­ment à la ten­sion. Les femmes en bur­kini ont pu côtoyer des femmes avec un bikini, et tout le monde a passé un bon moment. »

 

Action de "désobéissance civile" organisée par l'Alliance citoyenne : des femmes musulmanes en burkini se sont baignées à la piscine Jean Bron à Grenoble, ce dimanche 23 juin 2019 © Séverine Cattiaux - Placegrenet.fr

Intervention de la police muni­ci­pale suite à la bai­gnage de femmes en bur­kini à la pis­cine Jean Bron à Grenoble, ce dimanche 23 juin 2019 © Séverine Cattiaux – Placegrenet​.fr

Les choses se sont tou­te­fois un peu gâtées par la suite pour les pro­ta­go­nistes. Les femmes en bur­kini n’é­tant pas sor­ties de l’eau mal­gré la mis en garde de la res­pon­sable de l’é­ta­blis­se­ment, celle-ci a pré­venu la police municipale.

 

Peu après, une dizaine d’a­gents sont arri­vés, escor­tés par des CRS res­tés à l’ex­té­rieur de la pis­cine. Les poli­ciers ont patiem­ment attendu que les per­sonnes sortent de l’eau.

 

Postés devant les ves­tiaires, les agents muni­ci­paux ont alors demandé aux femmes en bur­kini de décli­ner nom, pré­nom et adresse, dans le but de leur adres­ser une amende pour avoir enfreint le règle­ment. En signe de soli­da­rité, des mili­tantes en maillot de bain ont tenu, elles aussi, à don­ner leurs coordonnées.

 

Les contre­ve­nantes devraient rece­voir une amende de 30 euros… mais ne la paie­ront pas for­cé­ment. Et pour cause : L’Alliance citoyenne compte orga­ni­ser une col­lecte pour les soutenir.

 

 

Une opération burkini « plus stressante que la première »

 

Avant de se sépa­rer en toute fin d’a­près-midi, les mili­tants ont passé en revue l’o­pé­ra­tion du jour. Avec des appré­cia­tions miti­gées sur l’é­vé­ne­ment. Ils semblent d’a­bord agréa­ble­ment sur­pris d’a­voir pu se bai­gner aussi facilement.

 

Des femmes musulmanes ont dérogéau réglèment en se baignant en burkini dans une piscine à Grenoble Action de "désobéissance civile" organisée par l'Alliance citoyenne : des femmes musulmanes en burkini se sont baignées à la piscine Jean Bron à Grenoble, ce dimanche 23 juin 2019 © Séverine Cattiaux - Placegrenet.fr

Les mili­tantes inter­ro­gées à la sor­tie de la pis­cine Jean Bron à Grenoble, ce dimanche 23 juin 2019 © Séverine Cattiaux – Placegrenet​.fr

« L’effet de groupe pro­tège, ana­lyse Taous Hammouti, l’une des lea­ders du groupe, qui a par­ti­cipé à la pré­cé­dente action à la pis­cine des Dauphins*. Toute seule, j’ai déjà par le passé tenté de me bai­gner à Échirolles, mais ça n’a pas mar­ché ».

 

En revanche, les mili­tants ne s’at­ten­daient pas à l’in­ter­ven­tion de la police muni­ci­pale. À tel point que deux femmes en bur­kini n’a­vaient sur elles aucun papier d’i­den­tité à présenter.

 

L’une d’elles a, durant quelques ins­tants, pani­qué à l’i­dée de se retrou­ver au poste. « Cela aurait été dis­pro­por­tionné » juge Adrien Roux, direc­teur de l’Alliance citoyenne de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise. Au final, les poli­ciers ont sim­ple­ment demandé aux per­sonnes accom­pa­gnant les deux mili­tantes de confir­mer leur identité.

 

La vue des CRS a aussi cho­qué cer­taines d’entre elles. Et glo­ba­le­ment, les par­ti­ci­pantes ont trouvé cette opé­ra­tion « plus stres­sante que la pre­mière ». L’un d’elle qui s’est bai­gnée en bur­kini redoute que « la pro­chaine fois, ce soit encore plus dif­fi­cile ».

 

 

Sur place, des nageurs globalement bienveillants

 

« Préparez-vous main­te­nant à du cybe­rhar­cè­le­ment », a lancé Léa Gallois, coor­di­na­trice à l’Alliance citoyenne, s’a­dres­sant aux femmes en bur­kini, un peu avant que le groupe ne se sépare. Force est en effet de consta­ter que les pho­tos de femmes en bur­kini se bai­gnant à la pis­cine sus­citent beau­coup de réac­tions d’in­ter­nautes sur les réseaux sociaux, le plus sou­vent hostiles.

 

Action de "désobéissance civile" organisée par l'Alliance citoyenne : des femmes musulmanes en burkini se sont baignées à la piscine Jean Bron à Grenoble, ce dimanche 23 juin 2019 © Séverine Cattiaux - Placegrenet.fr

© Séverine Cattiaux – Placegrenet​.fr

A contra­rio, ceux qui ont assisté en direct à la bai­gnade des femmes en bur­kini se sont mon­trés plu­tôt indif­fé­rents, si ce n’est bienveillants.

 

« À par­tir du moment où cela ne dérange pas l’ordre public, pour­quoi les pri­ver de la pis­cine ? », inter­roge une dame d’en­vi­ron cin­quante ans ; son mari et ses enfants, par­ta­geant son avis.

 

Quelques per­sonnes se sont mêmes décla­rées cho­quées d’ap­prendre que les femmes en bur­kini n’a­vaient pas le droit de se bai­gner à la pis­cine. « Je ne me rends pas bien compte de ce qui pose pro­blème, déclare pour sa part un jeune tren­te­naire. Je suis plu­tôt pour. Il y a des sujets plus graves que celui-là. »

 

Une sexa­gé­naire et sa fille ont tout de même mani­festé leur désap­pro­ba­tion. « Ces femmes n’ont pas à être là. Le règle­ment, c’est le règle­ment. C’est comme les shorts pour les hommes, ils sont inter­dits. »

 

Séverine Cattiaux 

 

 

* Suite à quoi des inter­nautes avait rendu publics plu­sieurs de ses posts Facebook jus­ti­fiant notam­ment l’at­ten­tat contre Charlie Hebdo ou à teneur complotiste.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Séverine Cattiaux

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

La Licra déplore l'opération burkini menée dans une piscine de Grenoble. Et voit une action agissant uniquement au nom et pour le compte de certaines femmes
Opération burkini à Grenoble : la Licra Isère dénonce une action au nom et pour le compte de « certaines » femmes

FIL INFO -  La Licra Grenoble-Isère déplore l'opération coup de poing menée par un groupe de femmes soutenues par l'Alliance citoyenne le 17 mai dernier. Lire plus

UNE Le groupe des femmes musulmanes qui revendiquent le droit de porter un burkini dans les piscines municipales de Grenoble, soutenues par l'Alliance citoyenne, mardi 21 mai 2019 © Séverine Cattiaux- Place Gre'net
Réunion avec les pro-burkini : la Ville de Grenoble décide… de ne rien décider pour ses piscines municipales

FOCUS - L'évolution du règlement des piscines municipales de Grenoble en faveur des maillots de bain couvrant, les fameux burkinis, n'est pas pour tout de Lire plus

Sortie de la pisicine. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Piscines municipales à Grenoble : des musulmanes bravent l’interdit des maillots couvrants

FOCUS - Des femmes musulmanes appuyées par l'Alliance citoyenne ont mené une action de désobéissance civile à la piscine des Dauphins, ce vendredi 17 mai. Lire plus

La venue du prédicateur musulman Hassan Iquioussen à Échirolles inquiète et divise

FOCUS - La venue d'Hassan Iquioussen à Échirolles dans le cadre du projet de construction de la mosquée de Teisseire inquiète des élus et associations. Lire plus

plan social chez Siemens
Journée mondiale du souvenir trans : l’association Rita en pointe à Grenoble face aux discriminations

FOCUS - Une cinquantaine de personnes se sont réunies, rue Félix-Poulat à Grenoble, pour la journée internationale du souvenir trans, mardi 20 novembre, à l'appel Lire plus

Réunion préparatoire du 24 octobre. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Nous toutes : le mouvement contre les violences sexistes prépare une « déferlante féministe » à Grenoble

FOCUS - Le mouvement féministe Nous toutes organise le 24 novembre dans toute la France une « déferlante féministe ». Avec un objectif : rassembler Lire plus

Flash Info

|

26/07

10h46

|

|

25/07

12h06

|

|

22/07

19h24

|

|

16/07

23h31

|

|

16/07

20h42

|

|

16/07

11h33

|

|

15/07

15h50

|

|

14/07

13h45

|

|

13/07

22h27

|

|

13/07

12h52

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin