Burkini dans les pis­cines à Grenoble : 40 maires et 27 élus métro­po­li­tains demandent à Éric Piolle de reti­rer sa déli­bé­ra­tion, les réac­tions affluent de toutes parts

Burkini dans les pis­cines à Grenoble : 40 maires et 27 élus métro­po­li­tains demandent à Éric Piolle de reti­rer sa déli­bé­ra­tion, les réac­tions affluent de toutes parts

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS - La polémique enfle à Grenoble, à l'approche de la délibération sur l'autorisation du burkini dans les piscines municipales, prévue lors du conseil municipal du 16 mai 2022. Ce mercredi 11 mai, 40 maires et 27 élus métropolitains, de droite comme de gauche, ont ainsi signé un appel demandant à Éric Piolle de renoncer à sa décision. Un texte qui s'ajoute aux multiples réactions exprimées chaque jour par les opposants au burkini. De l'autre côté, une centaine de personnalités nationales ont paraphé une tribune de l'Alliance citoyenne défendant le changement du règlement intérieur des piscines.

[Article mis à jour samedi 14 mai 2022, à 2 h 30] La démarche est aussi rare que significative. À quelques jours du conseil municipal du lundi 16 mai 2022, 40 maires et 27 élus métropolitains (voir encadré) ont signé, ce mercredi 11 mai, un texte appelant Éric Piolle à retirer sa délibération sur le changement du règlement intérieur des piscines municipales. Une modification visant, pour rappel, à autoriser le port du burkini. Lequel suscite une controverse croissante, comme l'illustrent les tribunes, pétitions, lettres ouvertes et communiqués qui se multiplient depuis quelques jours.

L'observatoire isérois de la parité entre les femmes et les hommes se déclare "contre le burkini dans les piscines"

Le conseil municipal doit décider ce lundi 16 mai 2022 d'une éventuelle modification du règlement intérieur des piscines municipales autorisant notamment le port du burkini. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Parmi les élus métropolitains signataires de l'appel, figurent des personnalités de tous bords. Un large spectre allant de la gauche (le président de la Métropole et maire de Pont-de-Claix Christophe Ferrari ou celui de Meylan Philippe Cardin) à la droite (Bertrand Spindler à La Tronche ou Christophe Revil à Claix), en passant par LREM (Fabrice Hugelé, maire de Seyssins) ou le Modem (Franck Longo à Fontaine) - liste non exhaustive.

Un appel qui transcende les clivages politiques traditionnels

Cette alliance de circonstance entre adversaires politiques fournit une preuve supplémentaire, s'il en fallait, que le sujet transcende aujourd'hui les clivages politiques traditionnels. Seuls manquent ainsi une poignée d'édiles, comme les maires communistes d'Échirolles et de Saint-Martin-d'Hères ou leur homologue écologiste de Saint-Égrève.

Quelque 40 maires et 23 élus métropolitains, dont Christophe Ferrari, président de la Métropole et maire de Pont-de-Claix, et Franck Longo, maire de Fontaine, ont signé une tribune appelant Eric Piolle à retirer sa délibération. © Florent Mathieu - Place Gre'net

"Le débat sur le burkini nous est imposé par des groupes minoritaires dont le seul objectif est de tester en permanence la sensibilité de nos institutions au fait religieux", écrivent les signataires, qui "refusent de voir ce débat ravivé par l’initiative d’une commune, la Ville de Grenoble, qui demande en parallèle le transfert de ses équipements à la Métropole. Nous refusons de mettre en porte à faux l’ensemble des maires de la Métropole qui seront, de la même façon, demain, sommés de se positionner", ajoutent-ils.

"Permettre des différences de tenues de bain fondées sur la pratique religieuse, quelle que soit cette religion, détruirait cet espace de liberté, d’égalité et de fraternité, cet espace éminemment républicain."

Pour ces élus, "l’indépendance des Églises et de l’État garantit à chacune et à chacun le droit de croire ou de ne pas croire, et d’exprimer ou non sa foi dans l’espace public, dans le cadre de la loi". Or, poursuivent-ils, les règlements intérieurs des piscines tiennent compte "de contraintes multiples afin de permettre au plus grand nombre d’accéder aux bassins. Ils font de nos piscines publiques des espaces au sein desquels chacun peut s’extraire ne serait-ce que temporairement de toute assignation communautaire."

Dans la nuit du 5 au 6 mai 2022, une statue d'un buste de femme a été recouverte d'un burkini, certainement par des opposants anonymes à la délibération. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Par conséquent, "permettre des différences de tenues de bain fondées sur la pratique religieuse, quelle que soit cette religion, détruirait cet espace de liberté, d’égalité et de fraternité, cet espace éminemment républicain", concluent les signataires. Et ces derniers de demander au maire de Grenoble de "retirer cette délibération".

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 86 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L'observatoire isérois de la parité entre les femmes et les hommes se déclare "contre le burkini dans les piscines"
Burkini à Grenoble : les oppo­sants à la déli­bé­ra­tion mul­ti­plient tri­bunes et péti­tions, à l’ap­proche du conseil muni­ci­pal du 16 mai 2022

FOCUS - À quelques jours de la délibération sur le changement du règlement intérieur des piscines municipales, prévue lors du conseil municipal du 16 mai Lire plus

Éric Piolle demande à Jean-Luc Mélenchon « d'aller un cran plus loin » pour le deuxième tour de l'élection présidentielle. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Éric Piolle sur le bur­kini : « Demain, vous pour­rez vous pro­me­ner seins nus à la pis­cine ou mettre un maillot cou­vrant, vous aurez le droit »

FOCUS - En pleine polémique sur le burkini, relancée par sa lettre ouverte à Emmanuel Macron, Éric Piolle est revenu sur le sujet ce mardi Lire plus

Burkini : si Grenoble l’au­to­rise dans les pis­cines, Laurent Wauquiez cou­pera les sub­ven­tions de la Région

FOCUS - En ouvrant la voie à l'autorisation du burkini (ou burqini) dans les piscines municipales de Grenoble, dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron Lire plus

Eric PIOLLE
Dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron, Éric Piolle fait un pas vers l’au­to­ri­sa­tion du bur­kini et dénonce le Contrat d’en­ga­ge­ment républicain

FOCUS - Dans une lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron ce vendredi 29 avril 2022, Éric Piolle interpelle le président de la République sur les Lire plus

L’AFEI, association pluraliste d’élues de l'Isère, accompagnée d'autres collectifs s'inquiètent de voir autorisé le port du burkini dans les piscines de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : des voix s’é­lèvent contre une éven­tuelle déli­bé­ra­tion sur le port du bur­kini lors du conseil muni­ci­pal de mai

FOCUS - L'Association des femmes élues de l'Isère (AFEI) s'inquiète de voir une potentielle délibération autoriser le port du burkini dans les piscines de Grenoble Lire plus

Le Syndicat des femmes musulmanes de l'Alliance citoyenne a échangé avec les Grenoblois, le 27 avril 2022, sur la liberté ou le burqini. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Le Syndicat des femmes musul­manes de l’Alliance citoyenne expose les paroles des Grenoblois et ravive le débat sur le burkini

FOCUS - Le Syndicat des femmes musulmanes de l'Alliance citoyenne organisait, ce mercredi 27 avril 2022, une action "porteur de paroles" place Victor-Hugo à Grenoble. Lire plus

Flash Info

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

|

12/08

13h07

|

|

11/08

17h55

|

|

11/08

16h56

|

|

11/08

16h19

|

|

11/08

15h45

|

Les plus lus

Environnement| L’incendie dans le sec­teur Voreppe – La Buisse devient cri­tique avec l’ou­ver­ture d’un front de flammes atti­sées par le vent

Environnement| Canicule : le dépar­te­ment de l’Isère passe en alerte jaune à comp­ter du samedi 6 août 2022

Environnement| Un incen­die dû à la foudre ravage une ving­taine d’hec­tares de végé­ta­tion assé­chée à La Buisse près de Voreppe

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin