Le jour­na­liste Christophe Revil devient maire de Claix… et garde l’an­tenne à TéléGrenoble

Le jour­na­liste Christophe Revil devient maire de Claix… et garde l’an­tenne à TéléGrenoble

FIL INFO – À Claix, Michel Octru laisse son fau­teuil de maire à son 3e adjoint Christophe Revil. Lequel conserve son fau­teuil de pré­sen­ta­teur vedette à TéléGrenoble. Potentiel conflit d’in­té­rêts ? Un peu plus, un peu moins ? Le jour­na­liste poli­tique est, depuis 2011, à la tête d’une entre­prise indi­vi­duelle de conseil et de com­mu­ni­ca­tion, laquelle a notam­ment tra­vaillé pour plu­sieurs acteurs pri­vés et publics, dont la Ville de Grenoble…

Christophe Revil a été élu maire de Claix. Mais reste aussi journaliste politique de TéléGrenoble, la chaîne de télé subventionnée par les collectivités...Les conventions liant la ville de la Grenoble et la Métro à Télégrenoble font l'objet de recours devant le tribunal administratif mais également de la saisine du conseil supérieur de l'audiovisuel (capture d'écran).

Le pré­sen­ta­teur vedette de TéléGrenoble a été élu maire de Claix jeudi (cap­ture d’écran).

À Claix, comme il s’y était engagé, Michel Octru, 71 ans, a cédé son fau­teuil de maire. Jeudi, celui qui aura ceint l’é­charpe de pre­mier magis­trat pen­dant près de trente ans a passé le flam­beau à Christophe Revil, son troi­sième adjoint.

Rien que de très ordi­naire ? Pas tout à fait. Car Christophe Revil, élu par 21 voix sur 29 (avec 8 votes blancs dont 7 du groupe d’op­po­si­tion) apprend-on dans Le Dauphiné libéré, est aussi l’a­ni­ma­teur vedette de TéléGrenoble, la chaîne de télé­vi­sion locale. Et acces­soi­re­ment le jour­na­liste poli­tique de la chaîne. C’est lui qui reçoit et inter­viewe les hommes poli­tiques de la cuvette, et donc poten­tiel­le­ment de… Claix.

Demain, Christophe Revil inter­vie­wera-t-il Revil Christophe ? Le poten­tiel conflit d’in­té­rêts, qui a un temps agité la rédac­tion, n’a visi­ble­ment pas abouti à remettre en ques­tion la place du jour­na­liste-maire aux manettes du Recapinfo.

Maire, jour­na­liste et à la tête d’une société de com­mu­ni­ca­tion qui conseille les collectivités

C’est en tout cas la réponse que Thibault Leduc, le rédac­teur en chef, nous avait fait en sep­tembre der­nier lorsque TéléGrenoble s’é­tait retrou­vée sous les feux des pro­jec­teurs suite aux conven­tions pas­sées avec la Métropole et la Ville de Grenoble.

C’est aussi la réponse qu’il a faite sur Twitter, inter­rogé quant à la capa­cité de Christophe Revil à inter­ro­ger des élus « de manière objec­tive quand ils financent par leur sub­ven­tion une bonne par­tie du salaire du dit jour­na­liste ». Une ques­tion posée par Gilles Toureng, fon­da­teur du cabi­net CCTC cor­po­rate* spé­cia­lisé dans la com­mu­ni­ca­tion et la pré­sen­ta­tion de tables rondes et débats.

Une réponse qui ne semble en tout cas pas avoir convaincu Gilles Toureng. Il faut dire que ce der­nier est sur le même cré­neau que Christophe Revil. Le jour­na­liste à TéléGrenoble et maire de Claix est en effet éga­le­ment depuis 2011 à la tête d’une entre­prise indi­vi­duelle, bap­ti­sée « Christophe Revil ». Une affaire per­son­nelle pro­fes­sion libé­rale, spé­cia­li­sée dans l’ac­ti­vité de conseil en rela­tions publiques et communication.

Une struc­ture qui, comme le rap­pelle Le Postillon, a tra­vaillé pour la fédé­ra­tion du BTP, la Chambre de com­merce et d’industrie ou… la mai­rie de Grenoble.

PC

* Gilles Toureng a tenu à nous faire savoir que CCTC était une entre­prise pri­vée SARL créée il y a 33 ans qui publie ses comptes chaque année, qui ne touche aucune aides ou sub­ven­tions et dont aucune ins­ti­tu­tion n’est dans le capi­tal. Gilles Toureng pré­cise par ailleurs n’être ni jour­na­liste, ni élu, et être sou­mis aux règles de la concur­rence. (N.B. ajouté samedi 13 octobre à 19 heures.)

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Gazage des pigeons: des associations animalistes annoncent un “happening” devant la mairie de Vienne le 17 juillet
Gazage des pigeons : des asso­cia­tions ani­ma­listes annoncent un “hap­pe­ning” devant la mai­rie de Vienne

FLASH INFO - L'Association justice animaux Savoie (Ajas) et l'association Paris animaux Zoopolis (Paz) annoncent l'organisation d'un “happening” devant l'hôtel de Ville de Vienne, mercredi Lire plus

Des riverains et commerçants dénoncent la piétonnisation “surprise” de la rue Lazare-Carnot, quartier Championnet à Grenoble
Grenoble : des rive­rains et com­mer­çants dénoncent la pié­ton­ni­sa­tion “sur­prise” de la rue Lazare-Carnot, quar­tier Championnet

FOCUS - Surprise pour des riverains et des commerçants du quartier Championnet de Grenoble: depuis le lundi 1er juillet, un tronçon de la rue Lazare-Carnot, Lire plus

Vézeronce-Curtin : le ges­tion­naire d’une rési­dence séniors en liqui­da­tion judi­ciaire, 42 per­sonnes âgées livrées à elles-mêmes

EN BREF - Placée en liquidation judiciaire, la société Cormaline, gestionnaire de la résidence séniors du Clos des Tilleuls, à Vézeronce-Curtin, dans le Nord-Isère, a Lire plus

Cette soirée du 14 juillet s'est évidemment terminée avec un superbe feu d'artifices. Il a duré une grosse vingtaine de minutes ! © Martin de Kerimel - Place Gre'net
Festivités du 14 juillet : feux d’ar­ti­fice, bals, concerts et ani­ma­tions dans les com­munes de la métro­pole grenobloise

ÉVÈNEMENT - Grenoble comme la plupart des communes de la métropole célèbrent la fête nationale du 14 juillet. Feux d'artifice, bals populaires, concerts, animations, restauration... Lire plus

Le nou­veau centre de tri Athanor de La Tronche va trai­ter les déchets de 740 000 habi­tants de la région grenobloise

FOCUS - Le nouveau centre de tri Athanor a officiellement été inauguré mardi 9 juillet 2024 par les sept intercommunalités partenaires pour sa réalisation, depuis Lire plus

Grenoble : deux ex-élus attaquent la déli­bé­ra­tion octroyant un ter­rain de la Ville à moi­tié prix pour un « pseudo-habi­tat participatif »

FOCUS - Le tribunal administratif a examiné, vendredi 5 juillet 2024, le recours déposé par les anciens élus du groupe Ensemble à gauche contre la Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !