L'observatoire isérois de la parité entre les femmes et les hommes se déclare "contre le burkini dans les piscines"

Burkini à Grenoble : les oppo­sants à la déli­bé­ra­tion mul­ti­plient tri­bunes et péti­tions, à l’ap­proche du conseil muni­ci­pal du 16 mai 2022

Burkini à Grenoble : les oppo­sants à la déli­bé­ra­tion mul­ti­plient tri­bunes et péti­tions, à l’ap­proche du conseil muni­ci­pal du 16 mai 2022

FOCUS – À quelques jours de la déli­bé­ra­tion sur le chan­ge­ment du règle­ment inté­rieur des pis­cines muni­ci­pales, pré­vue lors du conseil muni­ci­pal du 16 mai 2022, la ques­tion de l’au­to­ri­sa­tion du bur­kini (ou bur­qini) conti­nue de cris­tal­li­ser les pas­sions à Grenoble. Les oppo­sants de droite, mais aussi de gauche, ont ainsi donné de la voix ces der­niers jours par le biais de péti­tions, tri­bunes et lettres ouvertes. Un large panel d’o­pi­nions qui vont de l’op­po­si­tion fron­tale de cer­tains élus, à la posi­tion médiane du mou­ve­ment Go Citoyenneté regret­tant un débat pré­ci­pité et polarisé.

La pre­mière a déjà recueilli plus de 2 000 signa­tures, ce mardi 10 mai 2022, la seconde autour de 1 700. Deux péti­tions ini­tiées, pour l’une, par des habi­tants de la Métropole plu­tôt enga­gés à gauche, pour l’autre, par l’Association des femmes élues de l’Isère (AFEI), pré­si­dée par la conseillère muni­ci­pale et régio­nale LR Nathalie Béranger. Mais toutes deux ont un objet com­mun : l’op­po­si­tion à l’au­to­ri­sa­tion du bur­kini dans les pis­cines muni­ci­pales grenobloises.

À moins d’une semaine de la très atten­due – et contro­ver­sée – déli­bé­ra­tion sur la modi­fi­ca­tion du règle­ment inté­rieur des pis­cines, pré­vue lors du conseil muni­ci­pal du lundi 16 mai 2022, le sujet conti­nue en effet de cris­tal­li­ser les pas­sions à Grenoble.

D’un côté, les « pour », à com­men­cer par le maire EELV Éric Piolle et sur­tout l’Alliance citoyenne, qui milite depuis 2019 pour le port du « maillot de bain cou­vrant » comme elle l’ap­pelle pudi­que­ment. De l’autre, les « contre » dont les posi­tions recouvrent un large spectre poli­tique, des oppo­sants les plus farouches aux plus modérés.

Une péti­tion ini­tiée par des citoyens de gauche non encar­tés et d’an­ciens proches de la majo­rité municipale

Parmi les détrac­teurs de la déli­bé­ra­tion, beau­coup ont ainsi donné de la voix ces der­niers jours. C’est notam­ment le cas des ins­ti­ga­teurs de la péti­tion inti­tu­lée « Burkini, hijab : quels com­bats à Grenoble ? », qui orga­ni­saient, mer­credi 4 mai, à la Salle rouge, une confé­rence-débat avec la phi­lo­sophe et isla­mo­logue Razika Adnani, autrice d’une lettre ouverte à Éric Piolle.

Ancien adjoint aux Sports, Sadok Bouzaïene démissionne du conseil municipal de Grenoble

Sadok Bouzaïene, ancien adjoint aux Sports de 2014 à 2020, fait par­tie des ins­ti­ga­teurs d’une des péti­tions contre l’au­to­ri­sa­tion du bur­kini. © Laurent Genin – Place Gre’net

La plu­part sont mar­qués à gauche, mais non encar­tés ou plus encar­tés. On y trouve, entre autres, Henri Touati, créa­teur du fes­ti­val des Arts du récits, Jean-Marc Cantèle, ancien pré­sident de l’Association éco­lo­gie démo­cra­tie soli­da­rité (Ades) et ex-adjoint au maire, ou encore Sadok Bouzaïene, qui a démis­sionné de son poste d’ad­joint aux sports en 2020.

Un départ lié à ses désac­cords sur le bur­kini, affirme Le Parisien dans une enquête sur l’en­trisme de l’Alliance citoyenne à la mai­rie de Grenoble, publiée ce mardi 10 mai. Et une preuve de plus, si besoin était, que la ques­tion divise à gauche. Y com­pris chez d’an­ciens (très) proches de la majo­rité municipale.

« Une attaque indi­recte contre l’é­ga­lité femmes-hommes »

Selon eux, le com­bat de l’Alliance citoyenne consti­tue « une attaque indi­recte contre l’é­ga­lité femmes-hommes ». Le texte déroule ensuite leurs argu­ments. « Le chan­ge­ment du règle­ment des pis­cines condui­rait à satis­faire les reven­di­ca­tions d’un islam poli­tique, c’est-à-dire d’une idéo­lo­gie tota­li­taire et radi­cale », écrivent-ils. « Autoriser le bur­kini ne répond à nul pré­cepte du Coran, mais relève d’une idéo­lo­gie sexiste. »

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 68 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

2 réflexions sur « Burkini à Grenoble : les oppo­sants à la déli­bé­ra­tion mul­ti­plient tri­bunes et péti­tions, à l’ap­proche du conseil muni­ci­pal du 16 mai 2022 »

  1. On leur tend la main ils nous prennent le bras, je dis STOP ça suf­fit maintenant.

    sep article
  2. je suis contre le port du bur­kini en pis­cine, et sur les plages
    j’in­vite toutes les femmes de Grenoble, comme l’a sou­mis le maire de Grenoble d’al­ler à la pis­cine les seins à l’air
    croyez moi je vis au bord de la mer et on se fait insul­ter si on n’a pas le haut du maillot de bain
    alors révol­tez vous
    on nous a imposé des règles sani­taires pour nous et nos enfants, ex pas de short maillot mais slip de bain pour les gar­çons, une tenue des­cente pour les femmes et le port d’in bon­net de bains
    et main­te­nant on fait ce qu’on veut

    c’est bon

    Cat

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Éric Piolle demande à Jean-Luc Mélenchon « d'aller un cran plus loin » pour le deuxième tour de l'élection présidentielle. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Éric Piolle sur le bur­kini : « Demain, vous pour­rez vous pro­me­ner seins nus à la pis­cine ou mettre un maillot cou­vrant, vous aurez le droit »

FOCUS - En pleine polémique sur le burkini, relancée par sa lettre ouverte à Emmanuel Macron, Éric Piolle est revenu sur le sujet ce mardi Lire plus

Burkini : si Grenoble l’au­to­rise dans les pis­cines, Laurent Wauquiez cou­pera les sub­ven­tions de la Région

FOCUS - En ouvrant la voie à l'autorisation du burkini (ou burqini) dans les piscines municipales de Grenoble, dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron Lire plus

Eric PIOLLE
Dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron, Éric Piolle fait un pas vers l’au­to­ri­sa­tion du bur­kini et dénonce le Contrat d’en­ga­ge­ment républicain

FOCUS - Dans une lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron ce vendredi 29 avril 2022, Éric Piolle interpelle le président de la République sur les Lire plus

L’AFEI, association pluraliste d’élues de l'Isère, accompagnée d'autres collectifs s'inquiètent de voir autorisé le port du burkini dans les piscines de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : des voix s’é­lèvent contre une éven­tuelle déli­bé­ra­tion sur le port du bur­kini lors du conseil muni­ci­pal de mai

FOCUS - L'Association des femmes élues de l'Isère (AFEI) s'inquiète de voir une potentielle délibération autoriser le port du burkini dans les piscines de Grenoble Lire plus

L'observatoire isérois de la parité entre les femmes et les hommes se déclare "contre le burkini dans les piscines"
L’observatoire isé­rois de la parité entre les femmes et les hommes se déclare « contre le bur­kini dans les piscines »

FLASH INFO – "Le burkini comme le niqab sert à effacer la présence des femmes  de l’espace public au nom d’une idéologie qui entend inférioriser Lire plus

Le Syndicat des femmes musulmanes de l'Alliance citoyenne a échangé avec les Grenoblois, le 27 avril 2022, sur la liberté ou le burqini. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Le Syndicat des femmes musul­manes de l’Alliance citoyenne expose les paroles des Grenoblois et ravive le débat sur le burkini

FOCUS - Le Syndicat des femmes musulmanes de l'Alliance citoyenne organisait, ce mercredi 27 avril 2022, une action "porteur de paroles" place Victor-Hugo à Grenoble. Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !