Salariés en tenue à l'intérieur de l'usine STMicroelectronics de Crolles. © Artechnic

Explosion du nombre de cas de Covid-19 à STMicroelectronics Crolles : la CGT demande de ren­for­cer les mesures de prévention

Explosion du nombre de cas de Covid-19 à STMicroelectronics Crolles : la CGT demande de ren­for­cer les mesures de prévention

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS - La CGT s'est de nouveau alarmée, ce mercredi 12 janvier 2022, de l'explosion des cas positifs de Covid-19 parmi les salariés de STMicroelectronics, sur le site isérois de Crolles. Dénonçant une situation sanitaire très inquiétante, les élus syndicaux exigent un renforcement des mesures de prévention collective. Des demandes restées lettre morte du côté de la direction locale, pourtant déjà rappelée à l'ordre à plusieurs reprises par l'inspection du travail depuis le début de l'épidémie.

"La situation sanitaire est alarmante. Il y a une très forte probabilité que le virus circule au sein de notre site." Les mots sont forts. Extraits d'un communiqué daté de ce mercredi 12 janvier 2022, ils traduisent bien l'inquiétude et le désarroi de la CGT face à la progression de l'épidémie de Covid-19 sur le site de STMicroelectronics à Crolles.

La CGT s'alarme de l'explosion du Covid-19 à STMicroelectronics Crolles. Salarié en tenue de STMicroelectronics devant un ordinateur. © Artechnic

Une explosion des cas de Covid-19 a été constatée par la CGT parmi les salariés de STMicroelectronics à Crolles. © Artechnic

Depuis début décembre 2021, le syndicat tente pourtant d'alerter la direction locale du fabricant franco-italien de puces électroniques. En vain. Les élus syndicaux ont donc décidé de hausser le ton en tirant la sonnette d'alarme. En cause, "l'explosion du nombre de cas positifs de Covid-19", selon la CGT, qui évoque une dégradation liée à l'arrivée de la cinquième vague et du variant Omicron.

Le nombre de cas positifs est passé de 25 à la mi-décembre 2021 à 168 le 7 janvier 2022

Les premiers signaux ont en effet été observés à la fin 2021. "Le week-end de Noël et surtout celui du jour de l'An, on a commencé à avoir pas mal de remontées du terrain, avec plusieurs personnes testées positives dans un certain nombre d'ateliers", raconte David Majewski, délégué syndical CGT à STMicroelectronics Crolles. "Et puis, la semaine de la rentrée, dans toutes les équipes de production, dans chaque atelier, il y avait des cas positifs."

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 74 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L'entrée du site de STMicroelectronics à Grenoble. © Tim Buisson – Place Gre’net
STMicroelectronics accusé d’in­ti­mi­der les gré­vistes à Crolles et de recou­rir insuf­fi­sam­ment au télétravail

  FOCUS - Alors que le mouvement de grève se durcit en Isère sur les sites de STMicroelectronics, les syndicats dénoncent des "intimidations" et des Lire plus

A Crolles, STMicro réduit la moitié de ses effectifs à la production jusqu'au 2 avril. Insuffisant pour la CGT qui réclame l'arrêt total de la production.
STMicroelectronics pro­pose une prime, l’ins­pec­tion du tra­vail juge les mesures de pro­tec­tion insuffisantes

  DÉCRYPTAGE - À Crolles en Isère, le fabricant de puces électroniques STMicroelectronics instaure une prime de présence de 300 euros pour ses salariés mobilisés en Lire plus

L'entrée du site de STMicroelectronics à Grenoble. © Tim Buisson – Place Gre’net
STMicroelectronics : les syn­di­cats appellent au boy­cott de l’en­quête « employee sur­vey » de la direction

  FLASH INFO - Les syndicats de STMicroelectronics ont lancé un appel au boycott de l'enquête "employee survey" commanditée par la direction. En cause : Lire plus

L'entrée du site de STMicroelectronics à Grenoble. © Tim Buisson – Place Gre’net
STMicroelectronics : l’in­ter­syn­di­cale appelle à pour­suivre la grève sou­te­nue par le PCF et EELV

  EN BREF - Après avoir protesté contre le gel des salaires en 2020, jeudi 5 novembre, avec une grève illimitée, l'intersyndicale de STMicroelectronics appelle Lire plus

La CGT STMicroelectronics s’in­quiète pour la sécu­rité du site Seveso seuil haut de Crolles

  FIL INFO — Dans un tract, la CGT STMicroelectronics dénonce les conditions de sécurité jugées insuffisantes sur le site de Crolles, pourtant classé Seveso Lire plus

Plusieurs dizaines de salariés se sont mobilisés sur le site de Grenoble pour protester contre la non augmentation de leurs salaires en 2020. © Tim Buisson – Place Gre’net
STMicroelectronics : des sala­riés de Grenoble et Crolles en grève pour pro­tes­ter contre le gel des salaires

  FOCUS - Les salariés de STMicroelectronics protestent contre la non-augmentation de leur salaire en 2020. La direction explique, quant à elle, préférer rester prudente Lire plus

Flash Info

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

|

23/06

10h34

|

|

22/06

17h25

|

|

22/06

12h17

|

|

22/06

11h24

|

|

22/06

10h16

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Législatives| Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin