L'entrée du site de STMicroelectronics à Grenoble. © Tim Buisson – Place Gre’net

STMicroelectronics : l’in­ter­syn­di­cale appelle à pour­suivre la grève sou­te­nue par le PCF et EELV

STMicroelectronics : l’in­ter­syn­di­cale appelle à pour­suivre la grève sou­te­nue par le PCF et EELV

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Après avoir pro­testé contre le gel des salaires en 2020, jeudi 5 novembre, avec

une grève illi­mi­tée, l’in­ter­syn­di­cale de STMicroelectronics appelle à une nou­velle jour­née de mobi­li­sa­tion ce jeudi 12 novembre. Une action sou­te­nue par les sec­tions locales du Grésivaudan du Parti com­mu­niste et d’Europe Écologie Les Verts (EELV).

L'entrée du site de STMicroelectronics à Grenoble. © Tim Buisson – Place Gre’net

L’entrée du site de STMicroelectronics à Grenoble. © Tim Buisson – Place Gre’net

Le mécon­ten­te­ment monte chez STMicroelectronics après l’an­nonce de la non aug­men­ta­tion des salaires pour 2020. Une déci­sion qui a du mal à pas­ser chez les sala­riés grévistes.

Ces der­niers ont ainsi entamé une grève illi­mi­tée le jeudi 5 novembre à l’ap­pel de la CFDT, la CGT et le CAD (Collectif auto­nome et démo­cra­tique).

Depuis, les mou­ve­ments se pour­suivent par­tout en France et notam­ment en Isère, sur les sites de Crolles et de Grenoble. Pour l’ins­tant, la direc­tion n’a pas donné de suite à leurs revendications.

Les syn­di­cats main­tiennent la pres­sion sur la direction

Les syn­di­cats appellent ainsi à une nou­velle jour­née de mobi­li­sa­tion le jeudi 12 novembre. « On main­tient la pres­sion », insiste David Majewski, délé­gué syn­di­cal CGT sur le site de Crolles. D’autant plus que la pro­duc­tion com­mence à être tou­chée. Ce qui risque de retar­der la livrai­son des commandes.

Les salariés grévistes de STMicroelectronics lancent un nouvel appel à la grève pour amplifier le mouvement. © Tim Buisson – Place Gre’net

Les sala­riés gré­vistes de STMicroelectronics lancent un nou­vel appel à la grève jeudi 12 novembre pour ampli­fier le mou­ve­ment. © Tim Buisson – Place Gre’net

En tout, 480 sala­riés ont par­ti­cipé au mou­ve­ment de grève depuis le début des mobi­li­sa­tions. Sachant que le site de Crolles compte 4 300 salariés.

Cette forte mobi­li­sa­tion ne s’é­tait pas pro­duite depuis 2012, alors que les sala­riés gré­vistes récla­maient déjà des aug­men­ta­tions de salaire. Ils avaient fina­le­ment obtenu gain de cause avec 70 euros d’augmentation.

Seconde phase de grève à STMicroelectronics

« À par­tir de jeudi, c’est le lan­ce­ment de la seconde phase de grève », pré­cise David Majewski. Avec tou­jours le même mot d’ordre : une aug­men­ta­tion des salaires pour 2020. Idem pour la méthode, avec un arrêt total du tra­vail ou pen­dant la moi­tié de la jour­née afin de frei­ner la production.

Le syn­di­ca­liste craint éga­le­ment un creu­se­ment des inéga­li­tés qui pour­raient s’am­pli­fier avec le ver­se­ment de primes indi­vi­duelles liées à la pro­duc­ti­vité. Les sala­riés mobi­li­sés sont, pour la grande majo­rité, des ouvriers, des admi­nis­tra­tifs et des tech­ni­ciens ainsi que des agents de maî­trise. Sans oublier quelques ingé­nieurs et cadres.

Tim Buisson

LE PCF* et EELV sou­tiennent la grève à STMicroelectronics

Plusieurs dizaines de salariés se sont mobilisés sur le site de Grenoble pour protester contre la non augmentation de leurs salaires en 2020. © Tim Buisson – Place Gre’net

Plusieurs dizaines de sala­riés se sont mobi­li­sés sur le site de Grenoble pour pro­tes­ter contre la non aug­men­ta­tion de leurs salaires en 2020. © Tim Buisson – Place Gre’net

Les groupes locaux du Parti com­mu­niste fran­çais et d’Europe Écologie Les Verts du Grésivaudan apportent cha­cun leur sou­tien aux sala­riés de STMicroelectronics en grève à Crolles.

En cause : le fait que la mul­ti­na­tio­nale engrange les béné­fices mal­gré le contexte sani­taire, et table sur 165 mil­lions d’eu­ros de divi­dendes pour cette année.

Et le PCF de rap­pe­ler que l’entreprise a reçu, au titre du plan nano 2022, « 800 mil­lions d’euros sur 5 ans d’argent public ». Il exige ainsi « que les aides publiques et les allè­ge­ments de coti­sa­tions ou impôts en direc­tion des grandes entre­prises soient condi­tion­nés à des objec­tifs pré­cis et un contrôle strict en matière de résul­tats pour l’emploi, les salaires et la tran­si­tion éner­gé­tique ».

Même son, de cloche, du côté de la sec­tion locale dEELV : « Il est néces­saire de condi­tion­ner ces aides à des contre­par­ties sociales et envi­ron­ne­men­tales ». Sachant que « l’en­tre­prise béné­fi­cie du cré­dit d’impôt pour la com­pé­ti­ti­vité et l’emploi (CICE), du cré­dit impôt recherche (CIR) et des plans Nano 2012, 2017 et 2022 ». Enfin, les éco­lo­gistes sou­haitent que les conseils d’ad­mi­nis­tra­tion des entre­prises soient com­po­sés pour moi­tié de salariés.

* Article mis à jour le 12 novembre à 10 heures, pour y inté­grer le sou­tien du PCF, qui avait été omis.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Tim Buisson

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Melina Herenger, vice-présidente de Grenoble-Alpes Métropole en charge du tourisme, de l'attractivité, de l'innovation et de la qualité de vie, Jean-François Clappaz, vice-président en charge de l’économie et du développement industriel du Grésivaudan, Eric Gerondeau, directeur du site intégré de production et R&D de STMicroelectronics à Crolles, Guy Jullien, vice-président chargé de l'économie, de l'industrie et de la résilience économique à Grenoble-Alpes Métropole, lors du deuxième temps fort organisé dans le cadre du pacte économique local de la région grenobloise, le 31 mars 2022 au World Trade Center à Grenoble © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Le pacte éco­no­mique local de la région gre­no­bloise : « Ce n’est pas un machin qui ne sert à rien ! »

DÉCRYPTAGE - Un an et trois mois après son lancement, où en est le pacte économique local de la région grenobloise, censé relocaliser l'économie et Lire plus

Soitec, le CEA, STMicro et GlobalFoundries s'allient autour des nouvelles technologies FD-SOI
Soitec, le CEA, STMicro et GlobalFoundries s’al­lient autour des nou­velles tech­no­lo­gies FD-SOI

FLASH INFO – Une alliance au sommet dans le monde de l’infiniment petit? C'est, en quelque sorte, ce qu'ont annoncé le CEA, GlobalFoundries, STMicroelectronics et Lire plus

Salariés en tenue à l'intérieur de l'usine STMicroelectronics de Crolles. © Artechnic
Incendies de lignes élec­triques : STMicroelectronics Crolles, un site « Seveso seuil haut » ciblé, la CGT dénonce « des actes irresponsables »

EN BREF - Les deux incendies successifs de lignes électriques, survenus dans les nuits du dimanche 3 au lundi 4 avril et du lundi 4 Lire plus

Froges : incen­die sur un site de RTE ciblant STMicroelectronics, des acti­vistes d’ul­tra-gauche sus­pec­tés par les enquêteurs

FIL INFO - Un site de RTE (gestionnaire du Réseau de transport d'électricité) a été en partie incendié dans la nuit du dimanche 3 au Lire plus

Salariés en tenue à l'intérieur de l'usine STMicroelectronics de Crolles. © Artechnic
Explosion du nombre de cas de Covid-19 à STMicroelectronics Crolles : la CGT demande de ren­for­cer les mesures de prévention

FOCUS - La CGT s'est de nouveau alarmée, ce mercredi 12 janvier 2022, de l'explosion des cas positifs de Covid-19 parmi les salariés de STMicroelectronics, Lire plus

L'entrée du site de STMicroelectronics à Grenoble. © Tim Buisson – Place Gre’net
STMicroelectronics : les syn­di­cats appellent au boy­cott de l’en­quête « employee sur­vey » de la direction

  FLASH INFO - Les syndicats de STMicroelectronics ont lancé un appel au boycott de l'enquête "employee survey" commanditée par la direction. En cause : Lire plus

Flash Info

|

13/05

10h40

|

|

12/05

17h19

|

|

11/05

11h58

|

|

10/05

17h19

|

|

10/05

12h06

|

|

10/05

10h08

|

|

09/05

12h05

|

|

06/05

20h04

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 30 : « Les élec­tions légis­la­tives en Isère »

Fil info| Législatives : le mou­ve­ment Renaissance, ex-LREM, repré­sente sept dépu­tés sur ses dix can­di­dats en Isère

Abonnement| Burkini à Grenoble : les oppo­sants à la déli­bé­ra­tion mul­ti­plient tri­bunes et péti­tions, à l’ap­proche du conseil muni­ci­pal du 16 mai 2022

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin