Actualité

STMicroelectronics condamné par la cour d'appel de Grenoble pour discriminations salariales entre femmes et hommes

STMicroelectronics : l’in­ter­syn­di­cale appelle à pour­suivre la grève sou­te­nue par le PCF et EELV

STMicroelectronics : l’in­ter­syn­di­cale appelle à pour­suivre la grève sou­te­nue par le PCF et EELV

EN BREF – Après avoir pro­testé contre le gel des salaires en 2020, jeudi 5 novembre, avec

une grève illi­mi­tée, l’in­ter­syn­di­cale de STMicroelectronics appelle à une nou­velle jour­née de mobi­li­sa­tion ce jeudi 12 novembre. Une action sou­te­nue par les sec­tions locales du Grésivaudan du Parti com­mu­niste et d’Europe Écologie Les Verts (EELV).

L'entrée du site de STMicroelectronics à Grenoble. © Tim Buisson – Place Gre’net

L’entrée du site de STMicroelectronics à Grenoble. © Tim Buisson – Place Gre’net

Le mécon­ten­te­ment monte chez STMicroelectronics après l’an­nonce de la non aug­men­ta­tion des salaires pour 2020. Une déci­sion qui a du mal à pas­ser chez les sala­riés grévistes.

Ces der­niers ont ainsi entamé une grève illi­mi­tée le jeudi 5 novembre à l’ap­pel de la CFDT, la CGT et le CAD (Collectif auto­nome et démo­cra­tique).

Depuis, les mou­ve­ments se pour­suivent par­tout en France et notam­ment en Isère, sur les sites de Crolles et de Grenoble. Pour l’ins­tant, la direc­tion n’a pas donné de suite à leurs revendications.

Les syn­di­cats main­tiennent la pres­sion sur la direction

Les syn­di­cats appellent ainsi à une nou­velle jour­née de mobi­li­sa­tion le jeudi 12 novembre. « On main­tient la pres­sion », insiste David Majewski, délé­gué syn­di­cal CGT sur le site de Crolles. D’autant plus que la pro­duc­tion com­mence à être tou­chée. Ce qui risque de retar­der la livrai­son des commandes.

Les salariés grévistes de STMicroelectronics lancent un nouvel appel à la grève pour amplifier le mouvement. © Tim Buisson – Place Gre’net

Les sala­riés gré­vistes de STMicroelectronics lancent un nou­vel appel à la grève jeudi 12 novembre pour ampli­fier le mou­ve­ment. © Tim Buisson – Place Gre’net

En tout, 480 sala­riés ont par­ti­cipé au mou­ve­ment de grève depuis le début des mobi­li­sa­tions. Sachant que le site de Crolles compte 4 300 salariés.

Cette forte mobi­li­sa­tion ne s’é­tait pas pro­duite depuis 2012, alors que les sala­riés gré­vistes récla­maient déjà des aug­men­ta­tions de salaire. Ils avaient fina­le­ment obtenu gain de cause avec 70 euros d’augmentation.

Seconde phase de grève à STMicroelectronics

« À par­tir de jeudi, c’est le lan­ce­ment de la seconde phase de grève », pré­cise David Majewski. Avec tou­jours le même mot d’ordre : une aug­men­ta­tion des salaires pour 2020. Idem pour la méthode, avec un arrêt total du tra­vail ou pen­dant la moi­tié de la jour­née afin de frei­ner la production.

Le syn­di­ca­liste craint éga­le­ment un creu­se­ment des inéga­li­tés qui pour­raient s’am­pli­fier avec le ver­se­ment de primes indi­vi­duelles liées à la pro­duc­ti­vité. Les sala­riés mobi­li­sés sont, pour la grande majo­rité, des ouvriers, des admi­nis­tra­tifs et des tech­ni­ciens ainsi que des agents de maî­trise. Sans oublier quelques ingé­nieurs et cadres.

Tim Buisson

LE PCF* et EELV sou­tiennent la grève à STMicroelectronics

Plusieurs dizaines de salariés se sont mobilisés sur le site de Grenoble pour protester contre la non augmentation de leurs salaires en 2020. © Tim Buisson – Place Gre’net

Plusieurs dizaines de sala­riés se sont mobi­li­sés sur le site de Grenoble pour pro­tes­ter contre la non aug­men­ta­tion de leurs salaires en 2020. © Tim Buisson – Place Gre’net

Les groupes locaux du Parti com­mu­niste fran­çais et d’Europe Écologie Les Verts du Grésivaudan apportent cha­cun leur sou­tien aux sala­riés de STMicroelectronics en grève à Crolles.

En cause : le fait que la mul­ti­na­tio­nale engrange les béné­fices mal­gré le contexte sani­taire, et table sur 165 mil­lions d’eu­ros de divi­dendes pour cette année.

Et le PCF de rap­pe­ler que l’entreprise a reçu, au titre du plan nano 2022, « 800 mil­lions d’euros sur 5 ans d’argent public ». Il exige ainsi « que les aides publiques et les allè­ge­ments de coti­sa­tions ou impôts en direc­tion des grandes entre­prises soient condi­tion­nés à des objec­tifs pré­cis et un contrôle strict en matière de résul­tats pour l’emploi, les salaires et la tran­si­tion éner­gé­tique ».

Même son, de cloche, du côté de la sec­tion locale dEELV : « Il est néces­saire de condi­tion­ner ces aides à des contre­par­ties sociales et envi­ron­ne­men­tales ». Sachant que « l’en­tre­prise béné­fi­cie du cré­dit d’impôt pour la com­pé­ti­ti­vité et l’emploi (CICE), du cré­dit impôt recherche (CIR) et des plans Nano 2012, 2017 et 2022 ». Enfin, les éco­lo­gistes sou­haitent que les conseils d’ad­mi­nis­tra­tion des entre­prises soient com­po­sés pour moi­tié de salariés.

* Article mis à jour le 12 novembre à 10 heures, pour y inté­grer le sou­tien du PCF, qui avait été omis.

Tim Buisson

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Grenoble première ville au monde en matière de qualité de vie, selon une étude du cabinet Oxford Economics
Grenoble clas­sée pre­mière ville au monde en matière de qua­lité de vie par le cabi­net Oxford Economics

FLASH INFO - Grenoble serait-elle la première ville au monde en matière de qualité de vie? C'est en tout cas la conclusion d'une étude menée Lire plus

La Région retire sa subvention à Outdoor sport valley... pour avoir appelé à des JO respectueux de l'environnement
« Dîner des som­mets » : « Laurent Wauquiez refuse de se plier à la jus­tice », accuse l’op­po­si­tion socia­liste à la Région

EN BREF - Près d'un mois après la décision du tribunal administratif de Lyon, Laurent Wauquiez n'a toujours pas transmis à l'opposition socialiste la liste Lire plus

Trois membres de Conseils citoyens indépendants (CCI) de Grenoble dénoncent de possibles "dépenses frauduleuses"
Grenoble : trois membres de Conseils citoyens indé­pen­dants (CCI) sus­pectent des « dépenses frauduleuses »

FOCUS - Trois membres du conseil d'administration de l'ACCIG, entité juridique qui répartit à parts égales les subventions accordées aux Conseils citoyens indépendants de Grenoble, Lire plus

Fête de la musique 2023 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Fête de la musique 2024 : les bons plans à ne pas rater à Grenoble et dans l’agglo

ÉVÈNEMENT - Jour du solstice d'été, le vendredi 21 juin 2024 marque cette année la 43e édition de la Fête de la musique instituée par Lire plus

Lancement d'une souscription pour financer le projet de restauration de la chapelle Notre-Dame-de-Parizet
Seyssinet-Pariset : une sous­crip­tion pour finan­cer le pro­jet de res­tau­ra­tion de la cha­pelle Notre-Dame-de-Parizet

FLASH INFO - La Ville de Seyssinet-Pariset, en partenariat avec l’association Pierres, Terres et Gens de Parizet ainsi que la Fondation du patrimoine, a lancé Lire plus

Grenoble : un homme trans­por­tait dans son camion de la dyna­mite, neu­tra­li­sée par les démineurs

FLASH INFO - Les démineurs de Lyon sont intervenus lundi 17 juin 2024, à Grenoble, après l'appel à la police d'un habitant. Celui-ci transportait depuis Lire plus

Flash Info

|

20/06

19h54

|

|

19/06

17h16

|

|

19/06

11h28

|

|

19/06

8h08

|

|

18/06

21h58

|

|

18/06

14h24

|

|

18/06

10h25

|

|

14/06

8h26

|

|

13/06

18h43

|

|

13/06

16h07

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : Des élec­tions légis­la­tives… sous le signe de la confusion ?

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : L’affaire Piolle-Martin sur fond de dissolution

Politique| Hugo Prévost, can­di­dat Nouveau Front popu­laire sur la pre­mière cir­cons­crip­tion de l’Isère : « une démons­tra­tion de force républicaine »

Agenda

Je partage !